Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La gaminerie de Caïus. [Défis d'Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damon Raven

Général de division

avatar

Statut :
  • Administrateur/trice
Messages : 1361
DC : Nop

MessageSujet: La gaminerie de Caïus. [Défis d'Elena]   Lun 30 Déc 2013 - 14:46

J'avais entendu parler de Elena qui étais retenue dans notre cachot et depuis plusieurs semaines, j'entendais des rumeurs sur elle qu'elle avait changée mais j'en étais pas sûr, et elle méritait de devenir comme nous mais elle avais refusée alors, elle était retenue plus longtemps. Je devais en parler à Aro, lui, pouvait la laisser libre où pas. Aro était là près de moi. C'était silencieux, presque religieux. Aro était debout et regardais le temps passé. C'était le moment. Le moment ultime, pour lui dire.

« Frère, je doit te parler. »

aro ne réagissait pas et ne parlais pas, mais il m'avait l'air attentif. C'était le moment de lui dire.

« J'ai entendue parler de Elena, et d'après les rumeurs : elle se serait métamorphosée. Je propose qu'elle soit libérée sous une condition : elle reste à volterra et dans notre château. »

Même si en ce moment, elle n'est pas à Volterra. Elle a été envoyée par Aro. Donc, je pensais que sa serait une super nouvelle pour elle. Mais ça me fera un repas en moins mais ce n'est pas grave.
J'attendais la réponse de Aro...
J'étais tranquillement assis en observant la réaction de mon Frère, il était neutre et je ne savais pas si sa lui plaisait l'idée où si il étais réticent...
Je me levai pour me mettre près de Aro, il allait sûrement être étonné. Alors, une autre idée m'est venu :

- Et si nous la transformons pendant son sommeil ?

Le sommeil de Elena était un moment crucial, des gardes m'en ont parlés et m'ont dis qu'on pouvais la transformer enfin des choses comme ça. Les gardes n'avaient rien à faire, alors à chaque fois qu'ils m'en parlais : je les envoyais balader. Enfin, c'était mon habitude de faire cela comme ça mais au bout d'un moment. C'est énervant, donc sous mes pouvoirs je doit avoir l'autorisation de Aro mais lui, j'en étais sur qu'il voulais la transformer. Moi, je m'en fichais.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t274-caius-volturi-valide#932
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La gaminerie de Caïus. [Défis d'Elena]   Mar 31 Déc 2013 - 14:27

Le temps filait. Et Démétri n'était toujours pas revenu, encore à la recherche des jumeaux. Aro commençait à s'inquiéter. S'ils étaient morts, nul doute que l'on leur aurait fait savoir, et très vite qui plus est. rien de tel pour saper le moral des troupes que de savoir que des gardes d'élite venaient de se faire tuer. Il imaginait la réaction de Sulpicia s'il lui annonçait une nouvelle pareille. "Je suis désolée, ma chérie, Jane et Alec se sont fait tuer pendant la guerre". Elle commencerait par être choquée, puis hurlera, avant de s'effondrer. Il voyait ça d'ici, et il lui faudra des heures avant de réussir à la calmer et la consoler.

Et s'il n'y avait que ça... Il avait songé à d'autres possibilités, qui ne l'enchantaient pas particulièrement. Les EDL pourraient "convaincre" les jumeaux de changer le camps, ce qui serait très ennuyeux. Enfin... Jane ne ferait pas ça, il la connaissait. Mais Alec ? C'était toujours le même problème. Alec. Alec et sa rébellion permanente. Alec et son refus de se soumettre. Alec qui, il le savait, trahirait le clan sans une once d'hésitation à la première occasion. Ce gamin était définitivement ingérable, et Aro ignorait si Orlin parviendra à lui faire gagner un peu de bon sens. S'il y parvenait, Aro jurait de lui accorder un peu plus de crédit que maintenant.

Debout près du bord d'une falaise, les bras croisés, Aro remarqua à peine l'arrivée de son frère, perdu dans ses pensées. De toute façon, si Caïus était venu pour réclamer qu'ils repartent de suite en guerre ou pour se plaindre d'un garde, ce n'était pas le moment.

Caïus - Frère, je doit te parler.

Son petit frère commençait toujours ainsi lorsqu'il avait quelque chose à lui demander, c'était amusant. Aro ne bougea pas, attendant simplement qu'il parle. De quoi s'agissait-il, cette fois ? Caïus n'était pas très bien, depuis le début de la guerre. Il faut dire que depuis la dernière, où Démétri l'avait sauvé de justesse de la mort, il craignait autant les Enfants de la Lune qu'il les haïssait.

Caïus - J'ai entendue parler de Elena, et d'après les rumeurs : elle se serait métamorphosée. Je propose qu'elle soit libérée sous une condition : elle reste à volterra et dans notre château.

Elena ? Il mit quelques secondes avant de se rappeler de qui il s'agissait. La petit humaine naïve et faiblarde que Jade avait sauvé d'une attaque d'EDL. Et présentement à Forks pour les espionner. D'ailleurs, allait-elle réussir cette simple mission ? Et il ne voyait vraiment pas en quoi Caïus se sentait concerné par cette fille. D'ordinaire, il ne s'intéressait aux humains qu'en tant que casses-croûtes potentiels. Alors pourquoi cette fille serait différente ? Pour le moment, elle n'était rien de plus qu'un pion sur l'échiquier. Un échiquier dont Aro tenait fermement les pièces. L'échiquier de la guerre. Le tout restait d'avoir toujours deux coups d'avance sur ses ennemis, de ne jamais se laisser distraire, et de ne pas perdre de vue son objectif. Abattre le roi du camps adverse.

Caïus - Et si nous la transformons pendant son sommeil ?

Aro lui jeta un coup d'œil las. Le sort d'Elena était bien le dernier de ses soucis, actuellement. Qu'elle meure durant sa mission ou non, qu'elle soit mordue ou pas, il s'en moquait bien. Il avait d'autres soucis, plus urgents. Son seul but était de mener et remporter cette guerre, et il se moquait des dommages collatéraux. Seule la protection de leur monde comptait, tout comme la victoire. C'était le rôle de leur rôle. Même plus, il s'agissait d'une affaire personnelle, car les EDL ciblaient précisément leurs attaques contre eux, appelant à la vengeance.

- Caïus, je me fiche de cette fille, finit-il par répondre, sans cacher son agacement. Et je ne comprend même pas pourquoi tu t'intéresses à elle. Ce n'est qu'une vulgaire humaine, sans don ni intérêt. Elle n'est utile que pour cette guerre, et je n'ai pas encore songé à ce que nous allons en faire une fois que tout cela sera terminé.

Il tourna la tête vers son frère, le regardant droit dans les yeux.

- Si elle doit rester à Volterra, il faudra la tuer ou la transformer, tôt ou tard. Elle en sait trop, et tu es aussi conscient que moi qu'on ne peut pas la libérer. N'oublie pas la Loi, mon frère.
Revenir en haut Aller en bas
Damon Raven

Général de division

avatar

Statut :
  • Administrateur/trice
Messages : 1361
DC : Nop

MessageSujet: Re: La gaminerie de Caïus. [Défis d'Elena]   Mer 1 Jan 2014 - 3:33

Aro  ne semblait pas décrocher une attention à ce que je disais, restant derrière lui qui me semblait bien inquiet, Démétri n'était encore pas revenu de sa chasse et ça laissait Aro perplexe. Tout les mots qu'il pouvait me décrochait n'était que des simples vérités sur Elena, elle est qu'une vulgaire humaine qui ne servait à rien. Elle en savait beaucoup trop, soit il fallait la transformer. Où la tuer. Deux choix se proposaient à nous mais elle n'était qu'une vulgaire humaine sans talent et rien de plus. Aro disait vrai et il finis par une phrase :

«  Rappelle toi de la Loi, Frère. »

La Loi nous interdisait de mordre le premier humain qui nous passait sous la main sachant qu'elle en savait trop sur nous, les Vampires et de plus, elle risque de nous révéler aux yeux de pauvre bêtes inutiles, autrement dit « les humains »
Ils nous restaient que deux choix en vue :
La tuer où la transformer.
Sachant qu'elle ne serait inutile dans notre monde et de plus, elle ne veux pas devenir l'un des nôtres. Mais pourquoi tuer notre bête de foire alors qu'on pourrais s'amuser avec ? Cette humaine n'est utile que pour cette guerre, comme le dit Aro. Alors, il se tourne vers moi et me regarde de son regard tueur au quel j'ai pris coutume depuis des siècles mais ne me faisait ni broncher et il me disais d'un ton pénible et froid :
Si elle doit rester à Volterra, il faudra la tuer ou la transformer, tôt ou tard. Elle en sait trop, et tu es aussi conscient que moi qu'on ne peut pas la libérer. N'oublie pas la Loi, mon frère.
La loi, je la connaissais tellement que j'en finis par l'oublier.
Transformer une gamine ? Elle viendrai sans cesse blâmer  que ce n'était pas la vie qu'elle désirais et elle voulais profiter de sa vie pitoyable et récurante ? Non. La meilleure des solutions était la tuer mais après la mission, je prendrai le temps de voir cette mal-comprennante. Des minutes perdues et je vais finir dégoûté par ses blâmeries et ses prières de la laisser seule et vivre, une vie humaine et paisible. J'allais de toute façon finir par la tuer cette idiote : Par morsure où par simple envie de boire du sang humain.

« Tes allégations sont vrai, elle finira morte. Elle va nous blâmer toute la journée de ne pas l'avoir laisser la vie sauve et humaine. »

Je repensais aux gardes qui m'avaient dit tout ça, je comptais les assassiner un par un pour qu'il cesse de blâmer la journée à propos de cette … idiote.
La tension est lourde, jamais de répis ni de tension calme. Je n'étais pas stressé de connaître la sentence de Elena, au moins les gardes nous laisseront en paix si  nous la tuons. Aro guettait toujours l'arrivé de Démétri, c'était assez tendu. Je pars donc m'aérer derrière le cabanon, je grimpais rapidement à l'arbre même si sa ne me ressemblais pas mais j'étais aussi préoccupé par une chose, je ne sais pas quoi. Dans l'arbre, les feuilles ne sont plus là. Le soleil touchais ma peau et je sentais la chaleur, je ne l'avais pas ressenti depuis des siècles. Je redescendai et j'alla voir Aro qui étais toujours si préoccupé par le retour du garde, Démétri.
J'hurla presque.
« Transformons-là. Elle nous sera utile dans les missions de ce genre. N'est-ce pas Frère ? »
Et puis, si elle se ferais tuer : Une garde en plus où en moins, rien ne changeais. Les gardes ne sert strictement à rien, tellement que je commence à les oublier un par un. Je pensais à quoi elle ferais dans sa vie vampirique où même, quand nous la tuerons. Elle nous demandera pourquoi nous l'avons transformer puis, elle nous demandera de la tuer. Quand nous irons la tuer, elle nous suppliera de ne pas la tuer. Une idiote comme elle, j'en ai tuer durant ma vie de vampire et combien de fois ai-je sourit les voyant souffrir où brailler comme des veaux ? Beaucoup. Beaucoup pour les autres mais pas assez pour moi.
Et de toute façon, nous lui donneront pas de cours particulier, on la déposera dans un groupe d'EDL assoiffés de sang, ils seront dangereux et elle mourra, stupidement. Nous observerons et nous tuerons ensuite les EDL, nous les brûlerons avec l'idiote, l'affaire sera close. J'en fait par à mon frère.
" Et si nous la transformerons, nous lui enseignerons pas et nous la déposerons dans un groupe assoiffés de EDL et nous la laisseront se débrouiller. Qu'en pense tu ?"
Je pense que mon idée conviendra à Aro. Je sortais de la salle pendant qu'il méditait ce que je venais de dire. La soif m'envahissait et je ne me gênais pas pour aller me nourrir, je me déplaçais lentement et je trouvais mon repas : Un couple. Assez attrayant, je faisais une phrase d'approche pour les surprendre.

- Vous ne devrez pas rester là.

Mes repas sursautas, ma voix était grave et profonde. Ce qui pouvait les effrayer mais moi, le sourire d'un sadique sur mes lèvres étaient présent. Alors j'alla près d'eux, dans un endroit sombre.

Homme : Qui êtes-vous ?

Ils n'étaient pas en confiance, ils commençaient à se lever et à s'approcher de moi délicatement et peureusement. Je ne m'empêchais pas de sourire, ce qui leur mettait la puce à l'oreille.

- Venez Mademoiselle.

Elle pleurait presque et elle tenais la main de son pauvre homme inutile ici, elle se mettais devant moi et me regardais dans les yeux. Et son homme braillais comme un veau, tout ce que je désirais c'était d'abreuver ma soif.

Femme - Vous ... J'ai peur.

Mes mains rejoignaient son doux visage, elle mettais presque sa main sur la mienne. Et je mis la main sur son cou , l'étouffant presque et la mords, buvant son sang et gardant ma main sur ses lèvres. Elle ne criait pas. Et retombait, molle et morte. Passons à l'homme qui s'était évanoui, pauvre bête... Je le tua et je les mettais à coté, main dans la main. Deux gouttes de sang tombait de mes lèvres, je l'ai essayais et je suis parti rejoindre Aro. Le sang coula encore et encore.




Dernière édition par Caïus Volturi le Ven 3 Jan 2014 - 18:46, édité 1 fois (Raison : J'ai rajouté deux trois choses Aro.)
Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t274-caius-volturi-valide#932
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La gaminerie de Caïus. [Défis d'Elena]   Sam 4 Jan 2014 - 10:31

Caïus - Tes allégations sont vrai, elle finira morte. Elle va nous blâmer toute la journée de ne pas l'avoir laisser la vie sauve et humaine.

Cela, c'était sans doute vrai. Aro en avait croisé beaucoup, des vampires de ce genre, qu'ils fassent ou non parti du clan. Ils refusaient d'accepter leur nouvelle nature, de comprendre que tout était fini, que leur vie humaine n'était plus, qu'ils devaient se faire à leur existence ou mourir. Le clan avait connu un petit jeune comme ça, pourtant très talentueux. Il ne supportait pas d'être un vampire, et ne cessait de les supplier de l'achever. Aro avait refusé, ne voulant pas gâcher un don comme le sien, jusqu'au jour où ce crétin, sans doute désespéré, avait la brillante idée de se jeter devant des humains en plein soleil. Non seulement il avait causé sa perte, mais aussi celle du couple qu'il avait impliqué. Aro avait été un peu déçu de se débarrasser d'un garde qui promettait de devenir plus puissant, si seulement il avait pris conscience de sa chance.

Alec aussi avait été comme ça, lors de sa première année. A regretter de ne pas être mort, à regretter qu'Aro n'ait pas laissé l'Inquisition finir son boulot. Tss... Il aurait dû se sentir flatté, au contraire, ils étaient, avec Jane, les seuls gardes qu'Aro ait mordu lui-même. Les seules personnes qu'il avait transformé étaient Athenodora, Didyme et Sulpicia. Ah, et Renée, aussi. Il fit à peine attention lorsque son frère s'esquiva sans prévenir. C'était habituel, chez lui. Caïus était très lunatique, mais aussi très prévisible. Il n'allait pas tarder à revenir, Aro le savait. Ce qu'il ne tarda guère à faire, revenant sur le sujet Elena, demandant à la transformer car elle sera utile sur ce genre de missions.

Aro se contenta d'hausser les épaules. Il y avait quelques gardes comme elle, déjà, dans le clan. Sans don, sans talent, sans force, sans intérêt. De la vulgaire piétaille, servant aveuglément, tout juste bonne à surveiller la ville et se sacrifier en guerre. Autant dire qu'Aro ne leur accordait que peu, voire pas, de valeur. Et jamais il ne lui viendra l'idée de leur confier des missions d'importance. Un peu comme les nouveaux-nés que comptaient le clan. Ils se renouvelaient régulièrement, car peu, très peu dépassaient les cinq ans de vie, ou même la première année pour les moins chanceux.

Caïus - Et si nous la transformons, nous ne lui enseignerons pas, nous la déposerons dans un groupe assoiffé d'EDL et nous la laisserons se débrouiller. Qu'en penses-tu ?

Il en pensait que son frère avait vraiment envie de s'amuser, pour que la perspective de voir une petite nouvelle-née sans expérience se battre contre les Enfants de la Lune le réjouisse à ce point. Mais soit, c'était Caïus, on le changera pas. Aro se demandait parfois comment il parvenait à ne pas se lasser, à toujours torturer et massacrer sans cesse, et trouver cela divertissant, même après des millénaires. C'était peut-être génétique ? Caïus était le cadet d'une petite famille, et Aro se souvenait que ses parents biologiques, qu'il avait vu quelques fois lorsqu'ils étaient encore humains, étaient aussi sadiques que lui, voir plus. Le père était un colosse, et la mère ressemblait beaucoup à un serpent.

Caïus fila à nouveau, sans doute pour se nourrir. Aro, quand à lui, ne se souvenait plus de ses propres parents. Ni même de les avoir véritablement connu. Ils n'étaient que deux silhouettes sombres et flous, sans visage ni consistance, sans vie. Peut-être s'était-il toujours débrouillé seul avec Didyme, finalement. Sa jeune sœur aurait pu vivre tellement plus longtemps et heureuse si elle ne s'était pas mise en travers de leur route, au lieu de marcher à leurs côtés. Quel dommage. Lorsque Caïus revint, Aro se retourna vers lui, presque indifférent. Il fallait revenir aux problèmes actuels. A la guerre. Aux Enfants de la Lune.

- Tu pourras garder la fille comme secrétaire au château, si elle t'amuse tant, dit-il à son frère en sortant dehors. Mais nous ne la mordrons pas, pas tant que cette guerre durera. Je n'ai pas besoin d'un autre nouveau-né dans les jambes. Il faut mener la guerre sur plusieurs fronts, et trouver le point faible de nos ennemis. Les abattre comme les chiens qu'ils sont.

Tout en parlant, il montait plusieurs plans. Quelques petites choses le perturbaient encore. Si on voulait éradiquer complètement les Enfants de la Lune, il fallait d'abord comprendre pourquoi ils étaient revenus, quelle était la source de leur mal. Et pour cela... Il aperçut Carlisle un peu plus, loin, rentrant dans le camps de base avec ses deux enfants. Un mince sourire étira ses lèvres.

- Dis-moi, Caïus, pourrais-tu, avec une équipe, capturer deux ou trois EDL pour nous servir de cobayes ? Carlisle pourrait mener quelques expériences.
Revenir en haut Aller en bas
Damon Raven

Général de division

avatar

Statut :
  • Administrateur/trice
Messages : 1361
DC : Nop

MessageSujet: Re: La gaminerie de Caïus. [Défis d'Elena]   Sam 4 Jan 2014 - 16:45

Torturer… Massacrer… Dépecer… Tous ces termes traversèrent rapidement l’esprit de Caius au moment où son frère évoqua la possibilité de faire des expériences sur ces derniers. Un détail de ce plan le chagrinait… Comment arriverait-il à vaincre sa peur presque surnaturelle des enfants de la lune ? Ces derniers avaient bien failli mettre fin à ses jours la dernière fois qu’ils les avaient affronté. Aro était-il sérieux quand il évoquait le fait de devoir se rendre lui-même sur la zone de combat pour ramener deux ou trois exemplaires de cette vermine que dieu avait osé créer. Quelle belle hérésie que cela.

Enfin cette proposition venait d’Aro et il y avait bien peu de chose qui permettrait au plus jeune des trois frères de convaincre son ainé de changer la donne qu’il lui avait imposée. Mais enfin, pourquoi donc mener des expériences alors que les exterminer était surement la seule solution possible et envisageable concernant ces ignobles créatures que la nature avait créées.

Caius: - A quoi bon mon frère ? A quoi bon tenter des expériences sur ces êtres immondes qui ont presque failli attenter à ma vie… Je ne suis pas sûr que cela soit la meilleure solution. Mais soit, si tel est ta volonté. Je m’en occuperais.

Le vieux Volturi se tourna alors vers l’extérieur et ordonna qu’on fasse venir à lui Carlisle. Ce dernier devrait être de la partie. Après tout c’était à lui de choisir les bêtes qui seront sélectionnés pour servir de cobaye…

Un rire noir, un rire sans couleur sortit alors de la gorge du père d’Orlin… Pourquoi ce rire ? Eh bien, les nerfs de Caius commençaient peut-être à lâcher suite à la peur qui le tiraillait à ce moment précis… Non… Cela n’était pas possible. Pourquoi lui ? Son frère avait-il vraiment envie de l’envoyer dans la gueule du loup (admirez l’emploi assez juste de l’expression dans ce contexte).

Caius s’apprêta à s’éloigner de son frère quand une once de peur lui parcourt l’échine… Non… Il ne pouvait pas. Toute la peur qui habitait Caius commençait à prendre le contrôle de ce dernier. Cette dernière était comme un poison qui s’insinuait dans ses veines, dans ses nerfs, dans ses pensées. Comme une aiguille qui éveillait une douleur cachée depuis bien longtemps. Non… Il ne voulait pas… Ce n’était pas possible… Pourquoi lui ? Aro aurait bien pu envoyer Marcus sur le terrain et non lui. Non…

Caius: - Aro non… Je ne peux pas… Je ne peux vraiment pas… Je n’ai pas envie de risquer ma vie dans cette capture. Pourquoi me choisir moi ? Tu sais bien la peur et la haine que je nourris envers cette espèce. Je ne saurais pas en garder une en vie. Elles ont failli mettre fin à mes jours. Elles ont failli détruire ma vie… Non… Envoie plutôt Carlisle seul… Ou alors avec Marcus. Mais ne m’envoie pas mon frère…


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t274-caius-volturi-valide#932
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La gaminerie de Caïus. [Défis d'Elena]   Sam 4 Jan 2014 - 20:49

Caius : - A quoi bon mon frère ? A quoi bon tenter des expériences sur ces êtres immondes qui ont presque failli attenter à ma vie… Je ne suis pas sûr que cela soit la meilleure solution. Mais soit, si tel est ta volonté. Je m’en occuperais.

Il se dirigea vers la sortie, alors qu'Aro, lui, se dirigeait vers la table. Vu les facultés de médecine que Carlisle avait écumé durant a jeunesse, et tout ce qu'il avait appris depuis, il saura s'acquitter de la tâche sans problème. Et ils pouvaient "emprunter" un laboratoire. Non, mieux, il y avait celui de leur jeune associé et espion humain, très bien équipé, qui pourra leur servir. Un laboratoire assez petit mais à la pointe de la technologie, et qui sera parfait. Il sortit une carte de sa poche, visualisant le trajet pour s'y rendre. Acheminer quelques EDL là-bas, au moins ou deux, ne poserait aucune difficulté si Alec était là. Il allait falloir faire sans. Il tapota la carte du bout des doigts, pensif.

Dans un camion ? Non, ce ne sera pas pratique. Ligotés, bâillonnés, jetés au fond d'un coffre, là, il voyait déjà mieux. Puis en bateau, enfermés dans des coffres. A moins que l'avion ne soit plus sûr ? En tout le cas, le laboratoire étant en Italie, ils connaissaient parfaitement le territoire. Ce petit quartier tranquille de Rome sera parfait. Il se retourna, prêt à envoyer un message à leur ami Romain, lorsqu'il s'aperçut que Caïus n'avait pas bougé. Ni n'était même sorti. Il semblait comme pétrifié, coincé sur-place. Aro haussa un sourcil, un peu inquiet. Il avait envie de lui demander si ça allait, mais il devina la suite, avant même que son frère n'ouvre la bouche.

Caius : - Aro non… Je ne peux pas… Je ne peux vraiment pas… Je n’ai pas envie de risquer ma vie dans cette capture. Pourquoi me choisir moi ? Tu sais bien la peur et la haine que je nourris envers cette espèce. Je ne saurais pas en garder une en vie. Elles ont failli mettre fin à mes jours. Elles ont failli détruire ma vie… Non… Envoie plutôt Carlisle seul… Ou alors avec Marcus. Mais ne m’envoie pas mon frère…

Aro retint un soupir et s'approcha de son frère, posant une main sur son épaule. Il était vrai qu'il avait toujours cette peur, cette vieille peur ancestrale, qui le paralysait presque. Aro ne savait quoi lui dire, ni comment le rassurer. Il avait espéré qu'il dépasse tout cela, mais ce n'était visiblement pas le cas.

- Caïus...

Il finit par soupirer et haussa les épaules, relâchant son frère.

- Comme tu veux. Je vais envoyer une équipe. Tu veux aller au laboratoire avec Carlisle ?

Sous-entendu, tu préfères t'éloigner des combats ? Aro ne le dit pas explicitement, mais cela était clair dans sa voix. Il se retourna, allant vers la table, avec ses plans. Il comprenait que Caïus ait peur, après tout, avec ce qui s'était passé. Il prit une voix plus lente.

- Je comprends que tu ais peur, tu sais...
Revenir en haut Aller en bas
Damon Raven

Général de division

avatar

Statut :
  • Administrateur/trice
Messages : 1361
DC : Nop

MessageSujet: Re: La gaminerie de Caïus. [Défis d'Elena]   Sam 11 Jan 2014 - 18:53

Caïus allait accepter gentiment la proposition de son frère histoire d’esquiver une nouvelle rencontre avec les loups. Histoire d’éviter tout contact même visuel avec ses immondes créatures qui avait bien faillit lui causer la mort. Ces êtres immondes, ces êtres horribles était comme des suppôts du diables. Ils étaient des démons que la religion avait bien fait de combattre depuis des milliards d’années. C’est êtres n’auraient jamais du exister… Le feu aurait été la seule solution. Le vieux vampire s’apprêtait à sortir lorsque la voix de son frère lui parvint aux oreilles:

Aro: - Je comprends que tu ais peur, tu sais…

Cette remarque stoppa net le vampire. Peur… Lui avoir peur ? Lui, le vampire le plus cruel du monde faisant même peur à Alec et Jane, passer pour un couard… NON… Cette pensée traversa l’esprit du vampire comme un éclair, comme une illumination, comme un flash de radar automatique. NON… Cela n’était pas possible… Il ne pouvait pas passer pour un peureux. Il ne pouvait pas perdre la crédibilité qui faisait son autorité sur les gardes. NON… Le vieux vampire se retourna et s’approcha de la table que son frère utilisait plus tôt avant son arrivée. Il y posa ses deux mains. Caïus y appliqua une légère pression en hurlant:

Caïus: - NON !

La table explosa en millier de morceau… Le vampire venait d’entrer dans une rage immonde. Cela n’était pas possible. Comment son frère avait-il réussi à le mettre à nouveau au pied du mur. NON… Caïus décida de briser chaque objet présent dans la pièce un par un. Un garde entra dans la salle pour s’enquérir de la raison du vacarne… Le chef de la garde lui arracha la tête, les bras et le reste du corps comme si ce dernier était une partie du mobilier…

Caïus: - NON ! ARO NON… IL NE SERA PAS DIT QUE JE SUIS UN COUARD… IL NE SERA PAS DIT QUE JE SUIS UN PEUREUX… NON… ARO NON…

Caïus s’approcha de son frère et le saisit par le col. Le vampire le souleva deux seconde de terre et le reposa rapidement… Le vampire n’avait qu’un désir défenestrer son frère. L’envoyer valser à travers la pièce. Le frère du chef des Volturis ne supportait plus de ce faire manipuler comme un simple torchon par le manipulateur qu’était Aro Volturi, mari de Sulpicia Volturi et père d’Alec et Jane…

Caïus: - Mon frère… Encore une fois tu a su sortir les mots pour me mettre hors de moi. Je n’aurais pas tout ce respect pour toi, tu ne serais plus de ce monde… A cause de toi je vais risquer ma vie. A cause de toi… Je vais… Je vais peut-être mourir… A cause de toi j’ai bien dit… J’espère que tu comprend ce que cela implique. J’espère que tu comprends que je risque d’être traumatiser à vie. J’espère que tu sais ce que tu fais. ARO VOLTURI… JE NE COMPREND PAS POURQUOI TU ME FAIS CA… MON FRERE… JE PENSAIS QUE TU M’AIMAIS…

Un autre garde entra. Ce dernier fut choqué de voir Caïus parler sur ce ton au maitre de tous les Volturis. Le jeune vampire, sans réfléchir, sauta au cou de Caïus pour le tuer. Le vieux vampire ne réfléchit même pas et lui trancha net les jambes et lui arracha une par une les parties du corps en maudissant son frère de l’envoyer au casse pire…

Le vampire sortit de la tente en direction du lieu où se trouvait les vampires. La moitié de la garde  présente dans ce lieu là l’accompagnait. Il n’était pas question que leur chef risque leur vie. Chacun savait bien ce qui c’était passé la première fois…

Au bout d’une dizaine d’heure… Caïus revint avec, dans une calèche de fer… Une dizaine de loup vivant… Un ou deux avait perdu leur bras. D’autres avait un oeil ou deux en moins… Quand au père d’Orlin. Il n’était plus vraiment reconnaissable. Aucun son ne sortait de sa bouche, aucune lueur de ses yeux… Il venait d’affronter la pire de ses peurs pour faire plaisir à la seule et unique et personne qui importait dans la vie du vampire… Le vampire rentra de nouveau dans la tente d’Aro.  S’installa sur un fauteuil nouvellement installé et s’enferma dans son monde sans rien dire. Aro prendrait surement sa main pour savoir le fin mot de l’histoire… Il avait gagner… Caïus avait de nouveau massacrer ouvertement les loups. Une seule chose était différente des autres massacres. Le vampire n’y avait prit aucun plaisir… Seule la peur l’habitait à ce moment précis…


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t274-caius-volturi-valide#932
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La gaminerie de Caïus. [Défis d'Elena]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La gaminerie de Caïus. [Défis d'Elena]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'aime ce lieu
» Les citations...
» LE MARIAGE de Vittoria et d'Ale : Juin 2009?!
» Seigneur Kharx et l'Autre
» Citations [Ellana, en vrac]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Rps du Monde-
Sauter vers: