Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Besoin d'un mannequin [PV Lola]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Besoin d'un mannequin [PV Lola]   Jeu 2 Jan 2014 - 19:30

Les enfants étaient surexcités, et des mains se levaient partout, avec des cris de tous les côtés "Je veux participeeeer !". La directrice finit par faire noter chacun son nom sur un bout de papier afin de tirer au sort, selon l'âge, qui fera le "jeu", comme il disait. Rosalie, qui venait de revivre sa nuit de noce avec Emmett, n'était pas trop là-dedans, pensant à son homme. Il lui avait fait redécouvrir moult plaisirs de la chair, et elle en frissonnait encore. Heureusement que son frère télépathe n'était pas dans le coin, car il aurait eu droit à une retransmission en direct, avec tous les détails les plus croustillants.

Directrice - Calmez-vous un peu, les enfants ! dit la directrice d'une voix forte. Nous allons tirer les noms au sort et nous viendrons vous chercher lorsque ce sera le moment. En attendant, retournez jouer, allez.

Les gamins ne se firent pas prier pour courir dans le couloir, l'orphelinat, puis s'éparpiller dans le parc. Rosalie les regarda avec tendresse. Chaque jour qu'elle passait ici la confortait dans son choix. Elle avait bien fait de prendre ce travail, de s'occuper de tous ces enfants, les élever, prendre soin d'eux. Quittant la pièce à son tour, elle fila enfiler une tenue un peu plus décontractée que son uniforme. Elle comprenait l'excitation des gamins. Le village avait financé une campagne de promotion sur le thème "Chaque enfant a besoin d'une maman !" Ils avaient embauché une mannequin, un modèle photo pour jouer le rôle de la mère.

Elle consulta sa montre, puis descendit dans le hall accueillir la jeune humaine. Elle ne devait pas être Écossaise, au vu du teint de sa peau et de son nom. Rosalie s'approcha et lui serra la main avec chaleur, se souvenant, un peu tard, de la froideur glaciale de sa peau. Oups. Elle fit un large sourire à la jeune femme pour lui faire oublier le reste. A la porte, le photographe regardait Rosalie en bavant pratiquement par terre. Tss, un peu de retenue.

- Bienvenue, Miss Howd ! Je m'appelle Rosalie Cullen, je suis votre guide pour la journée. Venez, je vais vous montrer où nous avons installé le studio. Puis nous irons déjeuner, un peu plus tard.

Elle lui fit signe de la suivre. ils avaient transformés une des salle de réunion en studio photo, où l'équipe préparait tout le matériel nécessaire. Rosalie entendait clairement les murmures d'excitation des enfants qui rôdaient autour. C'était terriblement attendrissant, et cela lui bouleversait le cœur. Le photographe installait son matériel, et commençait à centrer l'objectif, mais Rosalie lui lança un regard noir.

- C'est notre modèle que vous allez devoir photographier, lança-t-elle, agacée.

Certains jours, être un vampire et charmer ainsi les victimes devenait lassant, voir très agaçant. Elle lui jeta un regard mauvais, puis se retourna vers Lola, tout sourire.

- Donc, je vous emmène déjeuner ? J'ai réservé à la Plancha, un peu plus loin. Ce sera l'occasion de poser vos questions, si vous en avez, et faire un peu connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Besoin d'un mannequin [PV Lola]   Jeu 2 Jan 2014 - 20:25

Je me réveillais, pas en pleine forme mais presque avec une idée en tête, me venger. Oui j'allais me venger de cette souffrance qu'il me faisait endurer depuis plusieurs jours. Je savais comment faire, mon plan était bien clair dans ma tête, il allait voir ce que c'était que de me prendre pour un jouet qu'on jette comme ça sans raison. Il allait payer. Si jamais je le croisais j'allais jouer les filles heureuses, le plus beau des faux sourires. Je savais que ça allait l'atteindre, il n'était pas insensible à ce que je faisait, et le fait que je l'ignore l'enfoncerai plus bat que terre vu qu'il verrai que sa petite magouille n'avait pas marcher. L'amour aveugle que j'avais pour lui s'était transformé en haine.

Mais il fallait que je sorte de mes pensées, aujourd'hui j'avais un shooting photo pour un orphelinat. Apparemment j'avais été choisi pour jouer les mamans mais ça c'était génial car j'adorais les enfants, jouer avec eux, les chouchouter et surtout les bébés, quand je les voyais des vagues de tendresse et d'émotion envahissaient tout mon corps. Je ne pouvait pas résister devant des bébés et des enfants, je devenais complétement "gaga". Ce travail me rendait de bonne humeur.

Je sautais de mon lit pour aller jusqu'à la salle de bain pour me préparer. Il fallait que je m'habille de manière à ressembler à une maman active et pleine d'énergie. J'avais donc pris un slim rose pastel avec un espèce de petit chemisier blanc possédant des brodures sur les épaules. Pour la coiffure j'avais décider de laisser mes cheveux lâcher, légèrement bouclés. J'avais fait un maquillage très léger, un touche de rouge à lèvre et du mascara suffisaient largement. Je voulais rester naturel pour ce shooting.

Une fois arrivée devant l'orphelinat je regardais le bâtiment avec de grands yeux et ne pouvait cesser de penser qu'ici des tas d'enfants avaient été abandonnés. J'allais donc rentrer à l'intérieur et c'était une jeune femme blonde avec des yeux dorés, extraordinairement beaux qui m’accueillait. Elle était très chaleureuse et mettait en confiance.

- Bienvenue, Miss Howd ! Je m'appelle Rosalie Cullen, je suis votre guide pour la journée. Venez, je vais vous montrer où nous avons installé le studio. Puis nous irons déjeuner, un peu plus tard.

-Enchanté ! Vous pouvez m'appeler Lola


Celle-ci me montrait le studio et j'entendais des petits murmures d'enfants qui se cachaient surement très concentrés sur un travail qui, j'en étais sur, ils allaient prendre très à cœur.

- Donc, je vous emmène déjeuner ? J'ai réservé à la Plancha, un peu plus loin. Ce sera l'occasion de poser vos questions, si vous en avez, et faire un peu connaissance.
-Il n'y a pas de soucis, je vous suis, j'ai vraiment hâte de commencer, de voir toutes ces petites bouilles d'anges..

Celle-ci m’amenait dans un petit restaurant pour pouvoir manger et discuter et j'appréciais vraiment cette attention. Je n'avais pas vraiment l'habitude de manger avant une séance photo mais cette accueille était si chaleureuse que je ne pouvais pas dire non, et puis c'était le moyen de faire d'autres connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Besoin d'un mannequin [PV Lola]   Jeu 2 Jan 2014 - 20:53

Rosalie avait pris sa propre voiture, pour retourner dans le village, au restaurant. L'humaine était plutôt jolie, et semblait aimable. Un bon point, car Rosalie avait parfois du mal à gérer entièrement sa soif, alors tomber sur une tête de lard ne l'aidera pas. Elle poussa la porte du restaurant, indiquant à l'hôtesse d'accueil qu'elle avait réservée. Elles s'installèrent à table, sous le fumet appétissant, pour les humains, des plats servis. Bien sûr, Rose n'allait rien manger, et faire semblant était extrêmement désagréable. Elle avait l'impression de mâcher de la terre... Mais soit, faire comme si tout allait bien.

On leur apporta les plats, et elle s'entamèrent en même temps la conversation. Rosalie s'arrangea pour que cela soit plus axé sur elle, apprenant du même coup qu'elle était modèle photo depuis quelques années, et venait d'Italie. De Volterra, plus précisément. La main de Rosalie se crispa légèrement sur sa fourchette, mais elle sourit naturellement.

- Oui, je connais, j'y ai assisté à un mariage, il y a quelques années. C'est une très belle ville.

Une belle ville, en effet, mais un peu... Comment dire... extrêmement dangereuse, dirons-nous. Pauvre Lola, heureusement qu'elle ignorait qu'elle avait vécu sa vie durant au beau milieu d'un nid de vampire... Rosalie n'avait rien contre les Volturi, enfin, ils ne lui avaient rien faits à elle, personnellement, mais les a priori avaient la vie dure. Elles continuèrent de bavarder tranquillement, passant sur la raison qui l'avait amené en Ecosse. Rosalie eut la petite pointe d'amertume qui fleurit dans son cœur, comme à chaque fois qu'elle parlait avec un humain. Chaque fois qu'elle écoutait parler d'une vie saine, tranquille, qui n'était pas menacée.

Au dessert, Rosalie eut le plus grand mal à finir son assiette. C'était atroce. Terriblement. Elle se promit d'aller chasser cette nuit avec Emmett, histoire d'enlever ce goût horrible de sa bouche. Même si Lola semblait apprécier, Rosalie, elle, n'y parvenait pas. Elle se força à finir, néanmoins, mais refusa de prendre un café. Se retrouver ici, à manger comme une humaine, à faire ces gestes d'une autre vie était peut-être amusant, mais le goût ternissait tout. Elle aimerait mieux boire le sang d'un bon puma bien chaud. La conversation finit par virer sur sa propre carrière, mais elle éluda en douceur, se contentant de répondre qu'elle était embauchée à l'orphelinat depuis la fin de ses études.

- Je vis au village, oui, répondit-elle laconiquement. Et travailler à l'orphelinat s'est, disons, imposé seul, comme choix de carrière.

Ayant finies de manger, Rosalie paya puis raccompagna Lola jusqu'à l'orphelinat. Elle ramena leur modèle au studio, puis la laissa s'installer, allant chercher, pour commencer, un tout petit bébé d'à peine deux mois. Elle le glissa délicatement dans les bras de Lola, lui montrant comment tenir le petit correctement.

- On va commencer les photos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Besoin d'un mannequin [PV Lola]   Sam 11 Jan 2014 - 19:32

Nous étions venues jusqu'ici en voiture et Rosalie m'avait mise en confiance et j'étais donc pleinement confiante pour le reste de la journée. Nous nous étions installées prés de la fenêtre, cela m'aider car je n'étais pas claustrophobe mais presque, ça m'angoissais de rester enfermée.. Souvent ça me faisait repenser à toutes ces semaines restée enfermée dans cette petite chambre à prendre des médicaments, à être prise pour une folle alors qu'en faite, tout allé bien, j'avais juste un peu abusé sur la dose..

Pour le repas nous avions le choix entre poisson et viande et je préférais choisir le poisson, ce n'est pas que je n'aimais pas la viande mais j'en mangeais beaucoup à la maison alors que du poisson beaucoup moins.. Si je n'avais pas l'occasion d'en manger je ne m'embêtais pas à m'en acheter, pas par manque de moyen mais par habitude car maintenant je vivais plutôt bien. Je n'hésitais pas à me faire plaisir en faite.

Rosalie qui s'intéressait à moi commençait à me poser des questions sur ma vie, sur l'endroit d'où je venais tout ça..

Et bien en faite je suis toute jeune, j'ai 19 ans et je débute dans le métier. Avant j'étais en Italie, à Volterra mais mon patron m'a conseillé de changer d'endroit pour pouvoir faire une bonne carrière. Vous connaissez cette ville ?

- Oui, je connais, j'y ai assisté à un mariage, il y a quelques années. C'est une très belle ville.

Je regardais la femme manger et boire et elle avait un air dégouter, elle le cachait en faisant bonne mine mais je voyais bien que ça n'allait pas, peut-être était-elle malade ? Ou avait du mal à digérer ? Je ne savais pas trop mais moi en tout cas, une chose était sur, c'était que je me régalais. Ce petit poisson accompagné de ses légumes étaient très savoureux. Au moment de passer au dessert c'est moi qui commençait à poser des questions, certes ma vie était intéressante mais tout de même, il y avait des limites..

Et vous vivez près d'ici ? Cette idée de travailler à l'orphelinat vous est venue comment ?

- Je vis au village, oui, répondit-elle laconiquement. Et travailler à l'orphelinat s'est, disons, imposé seul, comme choix de carrière.

Je trouvais ce métier très intéressant, aider les enfants à être heureux, à trouver une vraie famille.. Mais maintenant il était temps de rentrer à l'orphelinat pour se mettre au travail. Une fois installée, Rosalie m'avait mise un bébé dans les bras. C'était une jolie petite fille avec peut de cheveux ce qui montrait à quelle point elle était jeune. Elle était habillée d'une jolie robe rose pâle, au moins on était assortie.

- On va commencer les photos.

Suite à ces paroles je m’exécutais et me mettais à fond dans le rôle et pour cela je faisais comme si elle était ma propre fille. Je lui faisait des chatouilles, des sourires et des milliers de bisous sans oublier les câlins.

Je passais ensuite avec un petit garçon d'environ 5 ans qui lui était tout excité de faire ça, comme si il avait gagné un espèce de concours. Je voyais des jouets dans un coin de la salle, j'étais donc partit les chercher et les installer au sol. Il y avait un garage de voiture taille enfant et je me mettais dans la peau de la garagiste avec ce petit bout de choux.

Arrivait après une jeune fille d'environ 13 ans et pour elle j'avais décidé de jouer la maman à l'écoute. Celle-ci, pour m'aider avait pris un air triste pour que je la prenne dans mes bras, pour la rassurer tout en lui faisant un bisou sur le front.

Je prenais mon boulot très à cœur et je me sentais vraiment bien autour de ces enfants qui avaient pleins d'amour à donner, je rigolais bien avec eux et une chose était sur, j'allais revenir les voir de temps en temps. Ce genre de shooting était vraiment très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Besoin d'un mannequin [PV Lola]   Mer 22 Jan 2014 - 13:31

Les photos commencèrent, et Rosalie se chargea de l'organisation. La jeune humaine sembla se glisser avec facilité dans son rôle, jouant et câlinant la petite, sous l'œil ravi du photographe. Rose surveillait les opérations, se tenant en retrait. Si cette campagne avait un peu de succès, on pouvait espérer plus d'adoption au cours de l'année, ou de l'année suivante. Les démarches étaient longues et lourdes, avant de pouvoir adopter un enfant, mais cela en valait la peine. Rose était plus que convaincue que tous ces enfants méritaient d'avoir une famille, un père et une mère, d'être heureux. Ils n'avaient pas à passer toute leur enfance et leur adolescence ici, coupés du monde, en attente d'une chose à laquelle tous ont pourtant naturellement droit.

Récupérant le bébé, elle le rendit à une des nounous qui allaient le ramener avec les autres petits, puis amena ensuite un petit garçon. Tous les enfants étaient très excités. Lola s'en doutait sans doute, elle était devenue l'attraction principale de l'après-midi. La majorité des petits venaient coller le nez aux fenêtres, pour la regarder, regarder les photographes, faire des grimaces puis partir en riant. Rosalie fit amener la petite fille suivante, un sourire attendrie aux lèvres.

- Un peu de calme ! lança-t-elle dans le couloir à un groupe très agité.

Elle ne regrettait absolument pas d'avoir pris ce travail. Où serait-elle, sinon ? A s'ennuyer et déprimer à la villa ? Lire les mêmes livres, les mêmes histoires, regarder les mêmes films ? A chasser, encore et toujours ? A regarder Bella jouer avec sa fille, la douleur et l'amertume envahissant chaque parcelle de son corps ? A rester blottie dans les bras d'Emmett, ressassant ses souvenirs ? A lire les mêmes cours, à jouer une comédie humaine, sans cesse, pour l'éternité. Mais ici... Ici, elle redécouvrait la vie, elle se sentait enfin humaine, bien plus que lorsqu'elle allait au lycée ou à l'université. Ici, elle pouvait se permettre d'être elle-même.

- Et voilà ! s'exclama le photographe. Encore une dernière série, Miss Howd, et je vous libère.

En attendant qu'il termine de photographier Lola sous tous les angles avec les enfants, Rosalie se fit un devoir de préparer un peu de café dans la salle de pause. Elle avait eu largement sa dose de nourriture et boisson humaine pour le restant de l'année, mais elle était consciente de devoir jouer le jeu jusqu'au bout. Lorsque Lola eut terminé, Rosalie l'invita à s'asseoir avec elle et lui offrit une tasse de café. Les enfants étaient retournés à leurs jeux, d'autres à leurs devoirs.

- Merci beaucoup pour votre participation, dit-elle en lui offrant du sucre, souriante. Certains mannequins ne parviennent pas à se sentir à l'aise dans ce genre d'opérations, ce qui est bien dommage.

Elle put boire une gorgée sans afficher la moindre trace de dégoût. Hé hé, elle s'améliorait ! Ce n'était sans doute qu'une question d'habitude, après tout.

- Et vous-même, avez-vous un mari et des enfants ? Vous n'êtes pas forcée de répondre, je suis juste curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Besoin d'un mannequin [PV Lola]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Besoin d'un mannequin [PV Lola]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin d'un mannequin couture BOBOBIE MEI P1 tt en haut
» Besoin d'aide sur photoshop Cs3
» J'ai besoin de toi, j'ai besoin de lui
» Custos Lola Sample Mise à jour p.8
» Besoin d'aide dans mes choix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Rps du Monde-
Sauter vers: