Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pas le droit d'être ici [PV Bella]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ashley Cullen
Invité
avatar


MessageSujet: Pas le droit d'être ici [PV Bella]   Sam 1 Fév 2014 - 14:50

Le sang vermeil coulait lentement de la plaie, juste à hauteur des yeux d'Ashley, à genoux dans la poussière. Le puma ne respirait plus, son corps encore chaud étalé au sol, tué sèchement par Emmett qui l'avait ensuite infligé une blessure, lui montrant comment faire pour qu'elle boive. Ashley passa lentement les mains dans la fourrure de la bête, le souffle court. Le sang chaud s'écoulait, si près de sa bouche, avec une odeur chaude et fauve. Elle se pencha, mais ne put aller plus loin, les yeux grands ouverts. Elle fixait les gouttes de sang, si rouges, et ne pouvait boire. Elle avait peur du sang. Elle était terrifiée à l'idée de ne serait-ce qu'en approcher ses lèvres.

Fermant les yeux, elle chercha à se convaincre que ce n'était que de l'eau. Juste de l'eau, ou de la limonade, ou du sirop, ou n'importe quoi mais pas du sang. Elle posa ses lèvres sur la plaie en tremblant de tous ses membres, puis but. Les premières gorgées passèrent difficilement, et les suivantes ne furent guère mieux. Elle se força à boire le plus possible, tremblante et dégoûtée. Lorsqu'elle se releva, elle vit Emmett agenouillé à côté d'elle. Il lui posa une main sur l'épaule et lui sourit doucement.

- Ne t'en fais pas, tu vas t'habituer, même si le goût est pas terrible. Le sang d'ours est meilleur !

Elle essaya de lui rendre son sourire mais le cœur n'y était pas. Ils rentrèrent, tous les trois ensemble, comme une vraie famille. Mais était-ce vraiment sa famille ? Encore sous le choc d'être encore en vie, Ashley ne comprenait pas beaucoup de choses. Pourquoi elle pouvait respirer, marcher et courir aussi vite. Pourquoi le soleil, au lieu de la brûler, la faisait briller comme milles diamants. Pourquoi elle ne parvenait pas à boire le sang. Et pourquoi, surtout, pourquoi Rosalie et Emmett l'avait adopté ? Elle les regarda tour à tour, tous les deux. Ils étaient si beaux, si élégants, alors qu'elle... Elle ne méritait pas tout ça.

En rentrant à la maison, elle s'esquiva, prétextant avoir besoin de faire le point, seule. En réalité, elle avait surtout besoin de se cacher dans un trou et de ne plus en sortir. Elle fila à l'étage, puis se terra dans un coin, dans la bibliothèque, entre un fauteuil et une commode. Elle serra ses bras autour de ses genoux, tête baissée. Là, personne ne viendra la chercher. Elle pouvait réfléchir à loisirs, essayer de comprendre, ne pas paniquer, ni devenir folle. Tout à coup, la porte s'ouvrit à nouveau, et Bella entra. Ashley lui jeta un coup d'œil perdu. Elle allait la chasser d'ici ? Elle finit par l'apercevoir, puis se rapprocha lentement.

- Ashley ?

Elle s'accroupit lentement, alors que la petite se ratatinait encore plus. Si elle bougeait, elle risquait de casser quelque chose. Elle ne voulait plus expérimenter sa propre vitesse, ni briser quoi que se soit. Restant appuyée contre le mur, elle regarda Bella. Au bout d'un long moment, elle ouvrit très timidement la bouche.

- Je suis perdue... Pourquoi Rosalie m'a transformé ? Pourquoi elle a pris la peine de faire ça ? Je... Je ne suis rien pour elle... Je ne mérite pas d'avoir une famille comme la sienne. Je suis orpheline, j'ai été malade toute ma vie ! Alors que... Elle, elle est très belle, et vous tous, vous êtes... Je suis quoi, à côté ? Je ne comprend pas pourquoi elle...

Elle s'interrompit, serrant un peu plus ses jambes.

- J'ai peur du sang, murmura-t-elle encore un ton plus bas. J'ai été malade à cause de mon sang, il m'a tu... C'est... Je ne peux pas en boire, c'est impossible... Et je ne mérite pas d'être ici, d'avoir une famille comme vous...
Revenir en haut Aller en bas
Riza Mustang

Lieutenant

avatar

Statut :
  • Fondatrice
  • Graphiste
Messages : 3265
DC : Nop

MessageSujet: Re: Pas le droit d'être ici [PV Bella]   Sam 1 Fév 2014 - 21:50

Cela ne faisait que quelques heures que la petite Ashley était transformée, qu’elle respirait à nouveau, qu’elle vivait, qu’elle courait. Evidemment, Rose était aux anges depuis qu’elle avait rouvert les yeux. La nouvelle-née actuelle des Cullen était timide, discrète et s’en voulait à chaque fois qu’elle cassait quelque chose. De ce côté-là, Bella avait l’impression de se voir quelques mois plus tôt, à son tour. Sa maladresse, cette brûlure incessante dans la gorge, la découverte de ses facultés. Les détails que l’on perçoit, jusqu’à une poussière qui se situe à des mètres de soi alors qu’il faut coller son nez dessus pour la voir, à la base. Et encore. Tout ce que découvrait, en ce moment-même, Ashley et que Bella avait découvert petit à petit. Sans oublier cette force que l’on ne peut contrôler malgré tous nos efforts. Pour la nouvelle-née, cela devait être encore plus dur étant donné qu’elle était restée dans un fauteuil, affaiblie, pendant des années. Toute sa vie.

Bella entendit alors Ashley revenir avec « ses parents » de sa première chasse. Naturellement, la petite affichait un air complètement dégoûté même si ses yeux avaient retrouvé une couleur rouge et non noir comme à son réveil. Cependant, elle ne les rejoignit pas et alla plutôt se terrer dans un trou, à l’étage. Ah. Bon… Veillant à ce que tout le monde soit bien occupé avant de faire quoi que ce soit, Bella s’éclipsa à son tour et grimpa l’escalier pour arriver au premier étage. Là, elle poussa la porte de la bibliothèque, retrouvant Ashley sans aucun mal. Elle s’était cachée dans un coin, entre une commode et un fauteuil, les bras sur ses genoux repliés contre elle-même. Bon. Douceur et délicatesse. Se rapprochant doucement, s’abaissant en même temps, Bella appela :

Bella – Ashley ?

Bella s’était complètement agenouillée, à présent, et regardait Ashley en cherchant ce qu’elle pouvait faire pour la rassurer. Juste la calmer, un petit peu au moins. La petite ne bougea pas, n’osant apparemment faire aucun geste. Elle regardait Bella, sans rien dire. Patience. Au bout d’un moment, elle ouvrit la bouche, mais une timidité apparente se ressentait, tout comme une certaine réticence.

Ashley – Je suis perdue... Pourquoi Rosalie m'a transformé ? Pourquoi elle a pris la peine de faire ça ? Je... Je ne suis rien pour elle... Je ne mérite pas d'avoir une famille comme la sienne. Je suis orpheline, j'ai été malade toute ma vie ! Alors que... Elle, elle est très belle, et vous tous, vous êtes... Je suis quoi, à côté ? Je ne comprends pas pourquoi elle...

Ashley fit une pause, se ratatinant encore plus. D’accord… Bella comprenait mieux. Plus elle parlait à la nouvelle-née, plus Bella avait l’impression de se voir lors de sa « renaissance ». Aussi peu sûre d’elle, terrorisée, l’impression de ne pas être à sa place, l’incompréhension totale par rapport à cette adoption, à sa place dans la famille… Toutes ces questions, Bella se les était posées, et s’en posait encore certaines actuellement.

Ashley – J'ai peur du sang. J'ai été malade à cause de mon sang, il m'a tu... C'est... Je ne peux pas en boire, c'est impossible... Et je ne mérite pas d'être ici, d'avoir une famille comme vous...

Et ça, Bella le comprenait sans aucun problème. C’était son propre sang, à elle aussi, qui avait failli la tuer. Son sang qui avait changé sa vie, comme elle avait changé celle d’Ashley. Elle se laissa glisser, s’appuyant contre le fauteuil juste à côté de la petite. La jeune mère soupira, regardant le vide, et dit après un moment :

Bella – On n’est pas si différentes que ça, toi et moi, si ça peut te rassurer…

Bella posa un regard doux sur Ashley en souriant et reprit après avoir réfléchi et pesé chaque mot. Elle parlait en se souvenant de tout très précisément, comme si les images défilaient devant ses yeux, comme si tout cela s’était passé hier. C’était pratique de pouvoir réfléchir aussi vite, même si c’était perturbant les premiers mois.

Bella – Je pensais que j’étais commune, moi aussi. Que je n’avais aucune raison d’être dans cette famille, que je volais sa chance à quelqu’un d’autre. J’ai l’air si commune à côté d’eux… J’aurais dû mourir, mon sang étant spécial tout comme le sien pour les Cullen. Mais pourtant, je suis là. Si Rosalie t’a transformée, c’était pour te donner une seconde chance. Elle t’aime, vraiment. Et te voir mourir alors que tu t’es battue toute ta vie était inconcevable pour elle…

Quant à sa peur du sang… Bella la comprenait, détestant le sang, ayant une envie de vomir irrépréhensible dès qu’elle se trouvait à moins de deux mètres d’un peu de sang. En tant qu’humaine, néanmoins. Seul le fait que Renesmée en avait besoin pour vivre l’avait poussée à surmonter ce dégoût, et à se forcer, à trouver cela bon, même.

Bella – Pour le sang… Je te comprends. Tu n’imagines même pas à quel point ! Je détestais le sang en étant humaine. Pour te dire, je me suis même évanouie à un cours lorsqu’on devait simplement observer notre sang et l’étudier. C’est Edward, mon mari si tu t’en souviens, qui m’a amenée à l’infirmerie…

La honte. La honte totale, ce jour-là. Ses préoccupations étaient très loin de celles d’aujourd’hui, mais si elle avait pu occulter cet événement de sa mémoire, elle ne s’en priverait pas. Avoir peur du sang, en être malade, lorsque l’on sait ce qu’elle était devenue…

Bella – Tu n’as pas à avoir peur. Il ne va rien t’arriver, ici. Et ce sang ne te tuera pas, tu es protégée. Bon, par contre, méfie-toi d’Alice quand elle reviendra, elle est du genre… Folle de la mode, on va dire, et impossible à raisonner si on lui en parle. A part ça, nous sommes tous gentils.

Bella finit avec un franc sourire, tentant de calmer un peu Ashley, de la rassurer, de détendre l’atmosphère. Mais cela allait-il vraiment fonctionner ?


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t717-isabella-marie-swan-cullen-validee
Ashley Cullen
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pas le droit d'être ici [PV Bella]   Dim 2 Fév 2014 - 11:30

Bella s'assit contre le fauteuil, alors qu'Ashley, elle, s'était jurée de ne plus faire un seul mouvement, de ne surtout pas bouger. Comme ça, elle ne causera pas de dégâts, ni ne blessera personne, ou quoi que ce soit d'autres. Elle se souvint de la première fois qu'elle avait vu Rosalie, de la grâce irrépressible qui se dégageait d'elle lorsqu'elle marchait. Elle avait l'air d'un mannequin, mieux, d'une véritable déesse descendue parmi les simples mortels. Ashley en était toujours restée bouche bée et ne comprenait pas que ça n'interpelle pas les autres.

– On n’est pas si différentes que ça, toi et moi, si ça peut te rassurer…

La petite lui rendit un coup d'œil timide. Si tout le monde ici étaient des vampires, pourquoi ils avaient les yeux jaunes et pas rouges ? Et elle, elle avait été transformé à quel âge ? On ne grandissait vraiment plus du tout,a près ? Et on ne mourrait pas ? Est-ce que le cœur battait, parfois ? Pourquoi le soleil l'avait-il fait briller au lieu de la brûler ? Ils étaient obligés de boire du sang ? On pouvait pas se nourrir d'autre chose, de temps en temps ? D'où venaient les vampires ?

– Je pensais que j’étais commune, moi aussi. Que je n’avais aucune raison d’être dans cette famille, que je volais sa chance à quelqu’un d’autre. J’ai l’air si commune à côté d’eux… J’aurais dû mourir, mon sang étant spécial tout comme le sien pour les Cullen. Mais pourtant, je suis là. Si Rosalie t’a transformée, c’était pour te donner une seconde chance. Elle t’aime, vraiment. Et te voir mourir alors que tu t’es battue toute ta vie était inconcevable pour elle…

Mais pourquoi ? Pourquoi c'était si inconcevable ? Après tout, elle n'aurait pas dû représenter grand-chose pour elle. Juste une orpheline de plus, parmi tous les enfants dont elle devait s'occuper, surveiller, nourrir. Ashley n'avait rien de plus que les autres. Pire, elle était moins bien que les autres. Eux avaient toutes les chances de vivre et de grandir, de devenir des adultes, et, peut-être d'avoir leurs propres enfants, d'avoir enfin une famille. Pas elle. Au final, la mort l'avait "loupé"... Ou pas ? Puisque son cœur ne battait plus, elle était tout de même décédée. L'esprit en ébullition, elle finit par se perdre en supputation, cherchant à savoir quelle était la part de vie qui lui restait. Et dans quelle mesure elle était tout de même morte. Car si son corps était mort, mais son esprit vivant, on pouvait croire que les deux se détachent car l'esprit anime un corps décédé mais vivant encore par le biais de l'âme qui elle vit, et... Ouch. Mais ce n'était pas plutôt un corps qui avait une forme de nouvelle vie pour une âme morte sur sa partie humaine, qui a changé ici, et qui revit sous une autre forme, en gardant une partie morte et l'autre vivante ?

...

Un esprit et un corps pouvaient être morts et vivants à la fois ?

– Pour le sang… Je te comprends. Tu n’imagines même pas à quel point ! Je détestais le sang en étant humaine. Pour te dire, je me suis même évanouie à un cours lorsqu’on devait simplement observer notre sang et l’étudier. C’est Edward, mon mari si tu t’en souviens, qui m’a amenée à l’infirmerie…

Ashley eut du mal à revenir à la réalité, et à ce que Bella lui disait. Admettons qu'on puisse être à la fois vivants et morts, ça veut dire que le sang et autre chose sont remplacés, pour permettre au corps de se déplacer, et à l'esprit de fonctionner. A moins que esprit et corps soient morts tous les deux et que seule l'âme subsiste? Dans ce cas, ça veut dire que l'âme est vivante, et chez un vampire, elle anime le reste qui lui est mort. Mais qu'est-ce qui faisait, dans un corps mort, qui pousse l'âme à rester vivante alors qu'elle disparaît chez les autres morts ? Ou elle ne disparaît pas mais ne fait pas bouger la chair ? C'était bizarre.

– Tu n’as pas à avoir peur. Il ne va rien t’arriver, ici. Et ce sang ne te tuera pas, tu es protégée. Bon, par contre, méfie-toi d’Alice quand elle reviendra, elle est du genre… Folle de la mode, on va dire, et impossible à raisonner si on lui en parle. A part ça, nous sommes tous gentils.

Elle avait encore du sang en elle ? Beuh... Et ce sang était comment ? Sain ? Comme son âme ? Il lui restait une âme ? Comment était-elle ? Que pouvait faire son corps ? Était-ce l'esprit ou l'âme qui commandait au corps ? Les deux ? Et pourquoi ? Qui avait plus de pouvoir que l'autre ? L'âme était immortelle et l'esprit non ? Et le corps ? Ça voulait dire qu'elle était à la fois mortelle et immortelle ? Et quelle était la part de son immortalité, ou de sa mortalité, au milieu de l'autre partie, mortelle ou immortelle ? Et si l'âme était immortelle, elle devrait aussi faire bouger les autres morts, pas juste les vampires, non ? Alors pourquoi ça ne fonctionnait pas vraiment chez tout le monde ? La mort enlevait la partie immortelle des gens ? Sauf chez certains ? Elle tourna la tête vers Bella, complètement sonnée.

– J'ai pas compris un truc.

Prenant une grande inspiration, elle se mit à lui détailler tout ce qui venait de lui passer sur la tête, sur le corps, l'âme, l'esprit, les vampires, les autres morts, la mortalité, la maladie, l'âme immortelle et le corps mortel, ou l'inverse, ou les deux, si l'âme faisait bouger le corps ou pas, s'il y avait quelque chose de plus ou pas, pourquoi ça ne fonctionnait que chez les vampires, quelle était sa partie mortelle ou immortelle, etc, etc. Elle fixa Bella, attendait une réponse. Elle lui fit les gros yeux. Bah quoi ? C'était clair, pourtant !

– Heu... Eh bien, grâce au venin, l'âme est immortelle et le corps le devient aussi. Et il se régénère entièrement, c'est une renaissance, si tu veux.

– Alors l'âme n'est pas immortelle dès la naissance ?

Elle comprenait de moins en moins, ce n'était pas logique du tout. Car si l'âme n'est pas immortelle, ça veut dire que le venin, qui arrête le cours de la vie, est le seul degré d'immortalité, et que l'âme perd son statut.

– Ça dépend des points de vue. Je pense que si, mais certaines personnes ne le pensent pas.

Ashley prit un air pensif. Ce n'était pas logique, comme réponse... Personne ne s'était jamais posé la question, alors ? Pourquoi ? Elle fit un effort pour se concentrer.

– Ah, bon...

Elle ramena ses jambes contre elle, silencieuse. Il faudra qu'elle essaye de trouver des réponses à ses questions; C'était très important, de savoir tout cela ! Pour éviter de faire les mauvais choix ou de se tromper dans cette nouvelle vie. Et puis, il y avait encore d'autres choses qu'elle voulait savoir. Pouvait-elle tout demander à Bella ?

– Pourquoi t'as accepté d'être un vampire ? Tu voulais mourir ?

Elle releva la tête vers elle, un peu tremblante.

– Il faut être mourant pour devenir comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Riza Mustang

Lieutenant

avatar

Statut :
  • Fondatrice
  • Graphiste
Messages : 3265
DC : Nop

MessageSujet: Re: Pas le droit d'être ici [PV Bella]   Mar 4 Fév 2014 - 21:50

Ashley – J'ai pas compris un truc.

Un truc ? Bella le sentit nettement moins, d’un coup. Ashley s’était tue un long moment, comme si elle était perdue dans ses pensées. En fait, elle n’avait rien écouté de ce qu’avait dit la jeune mère, n’est-ce pas ? Du calme, ce n’était qu’une impression, rien d’alarmant. La petite allait simplement demander des précisions sur Alice, allait être rassurée, et la discussion serait close. N’est-ce pas ?

Mais lorsqu’elle prit une grande inspiration – inutile soit dit en passant –, Bella déchanta immédiatement. Ashley débita des paroles incompréhensibles, un long raisonnement sur la vie, la mort, l’âme, l’irréalité, la réalité, et tout ce qui se rapprochait de près ou de loin de ce thème-là. Autant dire que, lorsque la fillette eut terminé son monologue, Bella était complètement perdue et sonnée. Comment une si petite tête pouvait avoir un tel raisonnement ?!

Elle resta interdite un moment, faisant de gros yeux tandis que les liens se faisaient doucement dans sa tête. Ashley la fixait, comme si elle attendait une réponse. Une réponse… A ça ? Elle était sérieuse, là ? Bon, une chose à la fois. Si Bella avait bien compris, la nouvelle-née voulait savoir si elle était vivante… ou morte. C’était bien cela ? Tentant une vague réponse, n’étant pas une lumière en philosophie, la jeune mère répondit :

Bella – Heu... Eh bien, grâce au venin, l'âme est immortelle et le corps le devient aussi. Et il se régénère entièrement, c'est une renaissance, si tu veux.

Ashley – Alors l'âme n'est pas immortelle dès la naissance ?

Raaaaaah ! Mais, pitié, arrêtez les pensées de cette fillette ! C’était incroyable ! Comment pouvait-elle penser à autant de choses en l’espace de quelques secondes ? Bella n’avait jamais pensé à tout cela, elle s’était contentée de s’habituer à sa nouvelle vie, sans chercher à comprendre si elle était vivante ou morte. Pour Bella, tant qu’elle bougeait, voyait des gens, avait une vie… Elle était vivante. Elle ne cherchait pas à s’endiguer dans des supputations quant à sa place au Paradis ou en Enfer, elle n’y croyait pas, un point c’est tout. Mais la jeune mère ne pouvait pas répondre cela à Ashley… Bon, heu. Tenter une réponse évasive pour se défiler ? Pourquoi pas.

Bella – Ça dépend des points de vue. Je pense que si, mais certaines personnes ne le pensent pas.

Réponse bateau. Complètement bateau. Bella priait intérieurement pour que cela convienne à Ashley, même si elle n’y croyait que très moyennement. Attendant, nerveuse, la réponse de la petite Cullen, elle écouta :

Ashley – Ah, bon…

Sujet clos ? Bella avait vraiment réussi ? Ou alors Ashley avait-elle compris qu’elle devait en parler à quelqu’un de plus… callé en philosophie pour répondre à ses questions ? Elle n’était pas croyante, mais ne voulait pas détruire ce que pouvait imaginer la fillette. Alors, mieux vaut ne pas s’engager sur un chemin aussi dangereux que celui-ci.

Ashley – Pourquoi t'as accepté d'être un vampire ? Tu voulais mourir ?

Mourir ? Non, certainement pas ! Bella n’avait pas de pensées suicidaires. Sa vie n’était pas extraordinaire, loin de là, mais de là à déprimer complètement… Non. Elle n’y avait jamais pensé. La raison principale quant à son souhait de devenir vampire était simple, elle se résumait à un nom qui signifiait tout pour Bella : Edward. Lui, et lui seul, avait changé sa vie. Lui et lui seul l’avait poussée à vouloir devenir un vampire. Bon, par la suite, les Volturi, mais ils n’avaient fait que l’aider dans sa quête principale. La petite Ashley leva alors la tête vers Bella, sans lui laisser le temps de répondre à sa question. Hum ?

Ashley – Il faut être mourant pour devenir comme ça ?

Mourant ? Ashley était au courant pour Bella, pour Renesmée ? Elle recherchait dans sa mémoire ce qui aurait pu la mettre sur la voie mais… Non, elle-même n’avait rien dit du tout. Et Emmett non plus, de même que Rosalie, elle en était sûre. Donc non, ce n’était qu’une hypothèse à partir de ce qu’elle avait vécu. Elle, et elle seule. Choisissant ses mots avec soin, Bella répondit en regardant Ashley d’un ton calme :

Bella – Non, pas nécessairement, tu peux devenir « comme ça » sans être mourante pour autant. Seulement, chez nous, c’est un principe… On refuse de transformer quelqu’un qui ne risque pas de mourir. C’est… une règle qu’a instauré Carlisle, que tu rencontreras lorsqu’il sera revenu d’Italie.

Bella fit une brève pause, ne sachant pas si le fait de mentionner Carlisle était judicieux à ce stade. Mais, de toute façon, Ashley avait déjà entendu ce nom, grâce à Esmée, et avait sûrement vu des photos… Donc, elle n’apprenait rien ici.

Bella – Ensuite… Je n’ai pas voulu mourir. Jamais, ô grand jamais, je n’ai voulu ça. La raison qui m’a poussée à choisir cette vie est Edward. Je ne voulais pas être séparée de lui, même si lui ne voulait pas me faire souffrir. Rose ne voulait pas te faire souffrir non plus, tu sais… Elle voulait seulement t’offrir une seconde chance, te donner l’occasion de vivre en étant forte, et aimée. C’est ce que nous a appris Carlisle.

Bella fit une nouvelle pause, réfléchissant. Si Ashley était terrorisée à ce point, il fallait qu’elle comprenne que ce monde, vu avec leurs yeux, n’était pas si « mauvais » que cela. Il y a tant de choses à voir ! Tant de beauté dans les paysages, tant de choses à découvrir rien qu’en se promenant un peu dans les environs ! Bella reporta son regard sur la nouvelle-née, se levant en restant, néanmoins, accroupie, et lui tendant la main :

Bella – Je veux te montrer quelque chose. Tu me fais confiance ? Je ne serai pas aussi brusque qu’Emmett, c’est promis. Je veux simplement que tu voies ce que j’ai vu lors de mes premières heures en tant que vampire, ce qui m’a convaincue. Ne te pose pas de question.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t717-isabella-marie-swan-cullen-validee
Ashley Cullen
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pas le droit d'être ici [PV Bella]   Jeu 6 Fév 2014 - 12:47

Ashley avait l'impression d'avoir été jetée dans un monde totalement différent où elle n'avait pas le droit à la moindre erreur alors qu'elle ne connaissait pas les règles du jeu. Elle se sentait un peu comme ces crevettes vivantes qu'on allait jeter d'une seconde à l'autre dans de l'eau bouillante, sans leur laisser une seule chance de survie. Elle était comme un bébé qui devait ré-apprendre à vivre, à parler, à marcher, à courir. Sa mémoire semblait s'effacer, elle devait de nouveau la remplir, combler ce qui lui manquait. Bella finit par lui répondre, alors que la petite n'avait toujours pas remué d'un millimètre.

– Non, pas nécessairement, tu peux devenir « comme ça » sans être mourante pour autant. Seulement, chez nous, c’est un principe… On refuse de transformer quelqu’un qui ne risque pas de mourir. C’est… une règle qu’a instauré Carlisle, que tu rencontreras lorsqu’il sera revenu d’Italie.

Qui ? Il lui fallut quelques minutes avant de se souvenir qu'il s'agissait du mari de Esmée. Elle ne l'avait jamais vu, du moins pas encore, et appréhendait fortement la rencontre. Enfin, si c'était le mari de Esmée, alors ça voulait dire qu'il était gentil comme elle, non ? Car elle était gentille, ça, c'était un fait. Mais pourquoi ils ne transformaient que des personnes mourantes ? C'était plus facile ? Son regard se baissa sur ses mains très fines et pâles. Plus aucune trace des petites veines qui les parcouraient avant. Que serait-il devenue, si elle n'avait pas été malade ? Elle aurait eu la même vie que les autres filles de l'orphelinat. Elle aurait eu ou non la chance d'être adoptée. Elle aurait vieilli, puis... Mais tout cela avait disparu. La maladie lui avait déjà volé cet avenir avant même qu'elle puisse l'imaginer. Et aujourd'hui, elle avait obtenu autre chose. Un avenir différent, flou et étrange, qu'elle ignorait comment prendre.

– Ensuite… Je n’ai pas voulu mourir. Jamais, ô grand jamais, je n’ai voulu ça. La raison qui m’a poussée à choisir cette vie est Edward. Je ne voulais pas être séparée de lui, même si lui ne voulait pas me faire souffrir. Rose ne voulait pas te faire souffrir non plus, tu sais… Elle voulait seulement t’offrir une seconde chance, te donner l’occasion de vivre en étant forte, et aimée. C’est ce que nous a appris Carlisle.

Elle avait acceptée d'être mordu juste pour vivre tout le temps avec quelqu'un ? Mais... Et le reste ? Elle ne voulait pas avoir un métier ? Plein d'enfants ? Sortir avec des amis ? Courir sur la plage en plein soleil avec les autres ? Grignoter des tas de trucs ? Boire de la limonade en été en regardant les touristes s'échanger des commentaires ? Avoir des amis que l'on pourra garder toute sa vie ? Ashley n'était pas idiote, et avait déjà pris conscience qu'elle était désormais "exclue" du monde normal. Morte à ses yeux. Et Bella avait choisi ça volontairement ? Mais son papa et sa maman ? Elle ne les voyait plus alors ? Ni ses amis ? Ni sa famille ?

Elle se mit tout à coup accroupie et lui tendit la main. Ashley ne réagit pas tout de suite, encore sous le choc d'avoir appris qu'il y avait des gens qui pouvaient faire croire volontairement à leurs proches qu'ils étaient morts... Pour elle-même, c'était très différent De proches, elle n'en avait pas et elle allait effectivement mourir de toute façon. Mais elle ? Pourquoi elle avait fait ça à sa famille ? Juste pour une seule personne ? En fait, elle avait échangé l'amour de toute sa famille et de tous ses amis pour disparaître avec son mari ?

– Je veux te montrer quelque chose. Tu me fais confiance ? Je ne serai pas aussi brusque qu’Emmett, c’est promis. Je veux simplement que tu voies ce que j’ai vu lors de mes premières heures en tant que vampire, ce qui m’a convaincue. Ne te pose pas de question.

– Emmett n'est pas brusque, murmura-t-elle.

Ce n'était pas possible... On ne pouvait pas choisir ça. Quand on avait la chance d'avoir une famille et des amis, il fallait tout faire pour les protéger, rester auprès d'eux, les aimer. Vivre, tout simplement. Pour Ashley qui avait rêvé durant son existence entière d'avoir un papa et une maman, elle ne pouvait pas comprendre le choix de Bella de laisser tomber les siens. C'était une idée trop absurde, et trop cruelle. Rien ne valait qu'on abandonne famille et amis, à ses yeux. Des dizaines de gamins n'avaient pas de parents, alors elle trouvait ça vraiment terrible que ceux qui en ont les abandonnent comme ça. C'était comme s'ils se moquaient littéralement de la souffrance des orphelins, comme s'ils n'avaient rien à faire de leur chance, qu'ils jetaient le tout aux orties comme ça, comme s'il s'agissait de vulgaires déchets.

– Ça n'en vaudra jamais la peine, dit-elle encore plus faiblement. On ne peut pas choisir d'abandonner ses parents et ses amis pour ne pas être séparé d'une seule personne... Ce ne sont pas déchets ! Toute ma vie, j'ai voulu avoir cet entourage... Et pourtant, il y en a qui choisissent de l'abandonner...

Cette idée la blessait si profondément que cela lui coupait le souffle. C'était inconcevable, cruel, inimaginable.

– Comme si avoir des parents ne valaient rien pour toi...
Revenir en haut Aller en bas
Riza Mustang

Lieutenant

avatar

Statut :
  • Fondatrice
  • Graphiste
Messages : 3265
DC : Nop

MessageSujet: Re: Pas le droit d'être ici [PV Bella]   Jeu 6 Fév 2014 - 17:17

Ashley – Emmett n'est pas brusque.

Cette phrase avait été prononcée dans un murmure, mais Bella avait l’impression que ce n’était pas que cela qui avait choqué Ashley. Elle se remémora tout ce qu’elle avait dit, toutes ses paroles, ses gestes. Mais rien. Elle ne voyait vraiment pas ce qui avait pu perturber la petite, pas à ce point du moins, et tomba des nues lorsque celle-ci lui répondit simplement cela. Que s’était-il passé ? Elle avait loupé un épisode ? Dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Fait un geste qui l’avait effrayée, ou choquée ? Bella attendit une précision, cherchant, mais ne voyant toujours pas. Elle baissa sa main, regardant Ashley, ne se rasseyant pas encore.

Ashley – Ça n'en vaudra jamais la peine. On ne peut pas choisir d'abandonner ses parents et ses amis pour ne pas être séparé d'une seule personne... Ce ne sont pas déchets ! Toute ma vie, j'ai voulu avoir cet entourage... Et pourtant, il y en a qui choisissent de l'abandonner...

Hein ? Mais Bella n’avait jamais dit qu’elle avait choisi d’abandonner ses parents ! Elle n’avait jamais parlé de choix de ce côté-là, elle n’avait fait que… Ah… Ah. Elle avait dit qu’elle avait accepté la transformation pour rester avec Edward, et Ashley l’avait compris comme un choix d’abandon pour les autres. Mais Bella avait simplement résumé les événements ! Jamais elle n’avait choisi d’abandonner ses amis, sa famille, sa vie entière ! Elle-même avait voulu retourner à Forks pour prévenir sa famille, son père, pour lui dire qu’elle était toujours en vie, ainsi qu’à ses amis. Mais les Volturi, le risque de provoquer la mort des personnes à qui elle tenait, autant de facteurs avaient fait qu’elle n’avait pas pu les prévenir. Même si elle le comprenait aujourd’hui, Bella souffrait toujours autant de cette perte et s’en voulait, même si elle ne le disait pas.

Ashley – Comme si avoir des parents ne valaient rien pour toi...

Cette fois, Bella se rassit face à Ashley, déterminée à lever l’ambiguïté, à ôter cette idée de sa tête. Si elle avait passé les détails, c’était uniquement parce qu’elle-même ne voulait plus y penser, et aussi pour éviter de montrer le côté négatif de cette vie. Tout découvrir d’un coup est assez perturbant, déstabilisant et effrayant. Bella, elle, avait été préparée à tout cela, elle avait côtoyé ce monde un moment avant d’en faire partie. Elle savait ce qui l’attendait. Exception faite pour la transformation, bien sûr… Poussant un soupir, regardant d’abord ses mains, Bella leva la tête vers Ashley et lui dit :

Bella – Je n’ai pas choisi d’abandonner famille et amis. Désolée… Je me suis mal exprimée. Il y a… des lois, dans ce monde-ci aussi. Une loi, principalement, à ne surtout pas transgresser sous peine de mourir, pour de bon. Celle de ne pas se faire remarquer.

Bella ignorait comment expliquer, elle ignorait si elle le faisait correctement, si elle le formulait « comme il fallait ». Cette discussion-là, elle l’avait eue avec Edward mais c’était lui qui avait tout expliqué… Et, lui, il expliquait tout parfaitement bien à chaque fois. Alors qu’elle…

Bella – Comme dans le monde des humains, les vampires ont des dirigeants, une famille que l’on appelle les Volturi. Ils sont très… catégoriques. Si un vampire dévoile sa vraie identité à un humain, il est tué, ainsi que l’humain en question. Si les humains se doutent de quoi que ce soit, et que les Volturi le savent, ils disparaissent.

Bella fit une pause, cherchant ses mots, laissant du temps à Ashley pour comprendre ce principe de base. Peut-être la jeune vampire ne répondait-elle pas directement à la question de la nouvelle-née, mais elle devait passer par là pour qu’elle le comprenne. Même si la choquer, lui faire peur plus que ce n’était déjà le cas, n’était pas du tout le but recherché par Bella. Elle priait intérieurement pour qu’Ashley comprenne et qu’elle ne soit pas terrorisée pour autant. Rosalie était dans la villa, après tout…

Bella – J’ai découvert le secret des Cullen. J’ai fouiné, j’ai trouvé. Et les Volturi ont été mis au courant. Ils ont posé un ultimatum : soit j’étais transformée, soit… Enfin bref. Le choix était vite fait, même si Edward était contre. Je ne pouvais pas mettre ma famille au courant, encore moins mes amis. Tout devait se faire dans le plus grand secret. Il y a eu un complot contre Edward et Carlisle, un jour, qui les ont poussés à déménager… Et à m’emmener avec eux. Sans eux, je n’aurais jamais survécu.

C’était… très raccourci, Bella n’avait donné que les éléments importants, mais c’était suffisant pour qu’Ashley comprenne le pourquoi du comment. La jeune mère ne la regardait plus, s’étant à nouveau mise contre le fauteuil et regardant le vide. Elle voyait les souvenirs défiler devant ses yeux au rythme de la narration, comme si tout était récent, comme si tout s’était déroulé hier. Après un moment, Bella reprit, reposant son regard sur la fillette :

Bella – Je n’ai pas eu le choix, de ce côté-là. J’ai voulu les prévenir, je n’avais pas… du tout, prévu tout ça. Je pensais faire les choses en douceur, à la base. Et quand j’ai dû disparaitre avec les Cullen, j’ai voulu rappeler mon père. Mais faire une telle chose lui aurait coûté la vie. Maintenant, même s’il m’a perdue, même s’il me croit morte, au moins, il vit et il réussira à refaire sa vie. C’est le plus important.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t717-isabella-marie-swan-cullen-validee
Ashley Cullen
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pas le droit d'être ici [PV Bella]   Ven 7 Fév 2014 - 12:59

– Je n’ai pas choisi d’abandonner famille et amis. Désolée… Je me suis mal exprimée. Il y a… des lois, dans ce monde-ci aussi. Une loi, principalement, à ne surtout pas transgresser sous peine de mourir, pour de bon. Celle de ne pas se faire remarquer.

Ce dernier point, elle l'avait déjà compris, merci bien, elle n'était pas totalement stupide non plus. Mais qui faisait appliquer cette loi ? Pourquoi la sanction devait-elle être automatiquement la mort ? Comment on pouvait tuer des gens qui étaient déjà passés de l'autre côté ? Ce nouveau monde lui paraissait de plus en plus obscure et terrifiant, froid, et sans pitié, peut-être encore plus que le monde humain si c'était possible. La mort était toujours partout, même pour les êtres immortels, ou censés l'être. Il y avait toujours une fin, quelque part, qui finissait par vous prendre, que votre vie ait été longue ou courte. Que vous ayez eu le temps d'en profiter ou non. Toujours. Elle en prenait douloureusement conscience, et si la mort, à la fin de sa vie humaine, ne l'effrayait plus, elle se demandait comment, aujourd'hui, sa fin sera différente en tant que vampire. Comment mourra-t-elle. Combien de temps pourra-t-elle rester sur cette terre, près de Rosalie et Emmett, avant la fin.

– Comme dans le monde des humains, les vampires ont des dirigeants, une famille que l’on appelle les Volturi. Ils sont très… catégoriques. Si un vampire dévoile sa vraie identité à un humain, il est tué, ainsi que l’humain en question. Si les humains se doutent de quoi que ce soit, et que les Volturi le savent, ils disparaissent.

Jamais entendu ce nom. Terrorisée, elle garda la tête soigneusement baissée, comme si cette famille pouvait débarquer d'n instant à l'autre dans la pièce. Maintenant que son rêve le plus cher s'était réalisé, avoir un père et une mère, elle craignait plus que tout qu'on les lui arrache. Elle avait peur de perdre tous ses rêves après avoir pu les effleurer du bout des doigts. Elle pouvait s'accommoder de sa nouvelle nature, elle pouvait faire des efforts, elle pouvait lutter toute son existence contre la brûlure de sa gorge, mais à condition qu'on ne lui enlève pas ses nouveaux parents. Et comment les Volturi faisaient pour tout savoir tout le temps ? Il avait des espions ? Où ils étaient dispersés dans le monde entier ? Ils étaient nombreux ? Elle jeta un regard discret et effrayé vers la porte, essayant d'imaginer comment était leur clan, mais ne voyant que des ombres sans visage qui marchaient au milieu d'un champs de bataille, vêtues de grandes capes noires, et silencieuses. Elle déglutit difficilement.

– J’ai découvert le secret des Cullen. J’ai fouiné, j’ai trouvé. Et les Volturi ont été mis au courant. Ils ont posé un ultimatum : soit j’étais transformée, soit… Enfin bref. Le choix était vite fait, même si Edward était contre. Je ne pouvais pas mettre ma famille au courant, encore moins mes amis. Tout devait se faire dans le plus grand secret. Il y a eu un complot contre Edward et Carlisle, un jour, qui les ont poussés à déménager… Et à m’emmener avec eux. Sans eux, je n’aurais jamais survécu.

Des ombres, oui. Grandes, très droites et dures. Elles évoluaient au milieu des morts, implacables, sans laisser la moindre chance à leurs ennemis. Elles avançaient sous un ciel couleur de sang, menaçantes, appliquant leur loi. Les opposants mourraient. Elle imagina Rosalie, se dressant devant elle, comme pour la protéger, et être avalée par les ombres,s ans pouvoir se défendre. Ashley retint de justesse un hurlement de terreur, plaquant une main sur sa bouche, les yeux exorbités. Et s'ils s'en prenaient à Rose ? Parce qu'elle l'avait transformée ? Ils pourraient faire ça ? Et la tuer elle aussi ? Elle allait bientôt ne plus pouvoir maîtriser ses tremblements.

– Je n’ai pas eu le choix, de ce côté-là. J’ai voulu les prévenir, je n’avais pas… du tout, prévu tout ça. Je pensais faire les choses en douceur, à la base. Et quand j’ai dû disparaître avec les Cullen, j’ai voulu rappeler mon père. Mais faire une telle chose lui aurait coûté la vie. Maintenant, même s’il m’a perdue, même s’il me croit morte, au moins, il vit et il réussira à refaire sa vie. C’est le plus important.

Trop terrifiée pour comprendre ne serait-ce que la moitié de ce Bella lui racontait, Ashley se contenta de se blottir contre elle en attrapant sa main comme on serre un doudou contre soi. Ne pas hurler, ne pas paniquer, ne pas s'enfuir en courant, ne pas se cacher sous la table ou dans le placard, ne pas s'étouffer, ne pas s'évanouir, ne pas crier, ne pas gémir.

– J'ai peur, murmura-t-elle d'une voix étranglée.

Et tant pis pour sa fierté, elle avait bien trop la trouille pour le moment. Bon, se focaliser sur autre chose, avant de devenir totalement dingue.

– Pourquoi toi, t'as pu avoir une fille et pas Rose ?
Revenir en haut Aller en bas
Riza Mustang

Lieutenant

avatar

Statut :
  • Fondatrice
  • Graphiste
Messages : 3265
DC : Nop

MessageSujet: Re: Pas le droit d'être ici [PV Bella]   Dim 9 Fév 2014 - 11:40

[Je. Te. Hais. T’as de la chance que Carlisle ne soit pas là ! xD]

Ashley – J'ai peur.

Ashley se blottit alors, sans prévenir, dans les bras de Bella en lui attrapant la main. Hein ? Oups. Peut-être aurait-elle dû y aller plus doucement et lui dire les choses avec des mots plus… Plus… Utiliser des métaphores et ne pas parler des Volturi et de leurs « façons de faire » aussi platement que cela. Mais soit… Au moins, Ashley était prévenue, maintenant. Mais Bella ne voulait pas la terroriser, à la base ! Elle devait faire quoi, au juste ? Rassurer sa fille était plus simple, elle savait ce qui fonctionnait ou, au contraire, ce qui avait le don de la faire paniquer encore plus. Mais Ashley… Elle avait peur de faire une bêtise, surtout avec Rosalie dans le coin. Bon, du calme. Simplement faire selon l’instinct maternel et tout se passera bien. Parfaitement bien. Bella lui frotta le dos, la berçant doucement pour essayer de l’apaiser et de la rassurer sans savoir si cela fonctionnait ou non.

Ashley – Pourquoi toi, t'as pu avoir une fille et pas Rose ?

Bella se figea en entendant cette question. Ah non ! Pas cette question, quoi ! « On ne s’est pas protégé », quelle image allaient-ils donner, Edward et elle ? Non, il y avait sûrement une autre manière de le dire. Bella cherchait, mais elle ignorait ce qu’elle pouvait dire sans montrer le mauvais exemple et sans choquer Ashley pour autant. Autant commencer par expliquer pourquoi Rose n’avait pas pu en avoir avant d’expliquer pourquoi, elle, elle avait pu avoir Renesmée. C’était le point négatif, lors d’une transformation, lors du passage humain à vampire. Tout se figeait. Absolument tout. Sauf le monde extérieur qui, lui, continuait à tourner alors que l’intérieur de notre corps ne tourne plus. L’intérieur meurt, l’extérieur vit. Prenant une inspiration – inutile mais ça aide à calmer les nerfs –, Bella répondit :

Bella – Avant toute chose, il faut que tu saches que Rose vivait à une autre époque. Une époque à laquelle on ne pouvait avoir de relation comme aujourd’hui sans se marier. Elle était heureuse, voyait quelqu’un et « sortait » même avec lui pour utiliser nos mots. Elle allait se marier mais s’est fait agresser la veille de son mariage. Elle a failli mourir, et c’est là que Carlisle l’a trouvée.

Inutile de donner les détails, les noms, ou les circonstances de cette agression. Bella elle-même avait été choquée lorsque Rosalie lui avait tout raconté, alors tout expliquer à la petite Ashley serait une très mauvaise idée. Il fallait seulement qu’elle situe le contexte, les habitudes de l’époque, et rien de plus. Inutile qu’elle sache ce que sa mère adoptive avait fait.

Bella – Lorsqu’elle s’est réveillée, ça a été un nouveau départ. Elle ne pouvait plus voir les personnes qu’elle côtoyait avant… Carlisle l’a éduquée, lui a appris tout ce qu’il fallait savoir, et elle est repartie sur de bonnes bases avec Emmett, qu’elle a retrouvé mourant et qu’elle a ramené à Carlisle pour qu’il le transforme. Ils ont formé un couple, à partir de ce moment-là. Le rêve de Rose était d’avoir une famille, mais…

Comment dire cela ? Bella ne voyait pas d’autres mots, même si la chose dite aussi simplement était horrible. Figé à jamais dans un corps qui ne vieillit plus, que ce soit intérieurement ou extérieurement. Alors que le monde extérieur vieillit, bouge, meurt… Bella poussa un soupir, cherchant ses mots. Elle fit une pause et reprit lentement.

Bella – Lorsque l’on est transformé, on… Tout est figé, à l’intérieur de nous, et pas seulement notre apparence. Alors que le monde extérieur, lui, il continue à vieillir, à bouger, à évoluer. Elle ne pouvait donc pas épouser un humain et elle et Emmett se sont bien trouvés, on va dire. Ils vivent en étant figés, sont heureux. Enfin, maintenant que tu es là, c’est le bonheur complet.

Bella finit sur un sourire timide. Ashley avait compris que tout était figé, intérieurement pour un vampire, que rien ne bougerait. La jeune mère avait pris milles pincettes pour le lui expliquer… Restait à introduire la différence entre Rosalie et elle-même, à présent. Après une courte pause, Bella reprit :

Bella – Pour nous, quand j’ai commencé à fréquenter Edward, le fait qu’il soit figé était clair vu qu’il était vampire. Mais… J’étais humaine, lorsque l’on a conçu Renesmée et… Eh bien, on l’a remarqué pendant la lune de miel. Il était figé, mais pas moi.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t717-isabella-marie-swan-cullen-validee
Ashley Cullen
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pas le droit d'être ici [PV Bella]   Mar 11 Fév 2014 - 15:21

Ashley avait presque peur de poser la question, de demander, de savoir... Et Rose avait eu des enfants avant de devenir vampire ? Et qu'elle les avait perdu ? Ce devait être effroyable, de devoir s'éloigner ainsi de son mari et de ses enfants... C'était sans doute pour ça que, avant, Ashley la voyait toujours si triste et mélancolique, à l'orphelinat, lorsque personne ne la regardait. Lorsque les observait et les surveillait, il avait toujours passé comme une ombre sr son visage, comme si elle revivait des souvenirs difficiles, comme si elle était amère. Ashley n'avait jamais compris pourquoi elle paraissait toujours vivre dans un regret profond, et entrevoyait, aujourd'hui, la possibilité qu'elle ait à un moment tout perdu, qu'elle ait dû laisser derrière elle ce qu'elle avait de plus précieux. Elle regarda Bella, attendant une réponse, un indice, un signe. Quelque chose qui lui expliquera pourquoi sa maman adoptive était ainsi.

– Avant toute chose, il faut que tu saches que Rose vivait à une autre époque. Une époque à laquelle on ne pouvait avoir de relation comme aujourd’hui sans se marier. Elle était heureuse, voyait quelqu’un et « sortait » même avec lui pour utiliser nos mots. Elle allait se marier mais s’est fait agresser la veille de son mariage. Elle a failli mourir, et c’est là que Carlisle l’a trouvée.

Ashley frissonna. Donc pas d'enfants, mais un futur mari qu'elle avait perdu ? Juste avant son mariage ? Ça, c'était horrible... La petite avait souvent rêvé du prince charmant, tout en sachant qu'elle ne le connaîtra jamais, et Rose avait perdu le sien à cause d'une agression. La veille de son mariage. Elle n'avait jamais eu la possibilité d'avoir des enfants, alors... Vraiment jamais.

– Lorsqu’elle s’est réveillée, ça a été un nouveau départ. Elle ne pouvait plus voir les personnes qu’elle côtoyait avant… Carlisle l’a éduquée, lui a appris tout ce qu’il fallait savoir, et elle est repartie sur de bonnes bases avec Emmett, qu’elle a retrouvé mourant et qu’elle a ramené à Carlisle pour qu’il le transforme. Ils ont formé un couple, à partir de ce moment-là. Le rêve de Rose était d’avoir une famille, mais…

Mais elle ne pouvait pas, ça, Ashley l'avait compris. Ce qu'elle ne comprenait, c'était que Bella, vampire aussi, avait pourtant eu une fille, elle. Si c'était possible pour elle, pourquoi pas pour Rose ? Qu'est-ce qui l'en avait empêché ? Elle aimait Emmett, et il l'aimait, ça se voyait. Ils auraient donc pu faire comme sa nouvelle tante et avoir un enfant, non ? Si Bella l'avait pu... C'est que c'était possible, qu'un vampire pouvait être parent. Il y avait forcément un moyen, sinon Renesmée ne serait pas là.

– Lorsque l’on est transformé, on… Tout est figé, à l’intérieur de nous, et pas seulement notre apparence. Alors que le monde extérieur, lui, il continue à vieillir, à bouger, à évoluer. Elle ne pouvait donc pas épouser un humain et elle et Emmett se sont bien trouvés, on va dire. Ils vivent en étant figés, sont heureux. Enfin, maintenant que tu es là, c’est le bonheur complet.

Elle attendit la suite, un peu impatiente. Elle se demandait quel âge avait vraiment Rose, Emmett, Bella, tous les membres de la famille. Depuis combien de temps étaient-ils tous ici, depuis combien de temps les avait-on mordu ? L'idée qu'ils aient traversés les siècles, les différentes époques, tout, cela l'effrayait quelque peu. Comment vivait-on en sachant que l'on est hors du monde, que les années couleront sur nous sans nous atteindre ? Elle n'arrivait pas à se projeter dans l'avenir, à imaginer être toujours là, inchangée, dans dix, vingt, ou trente ans. Et si tout cela n'était malgré tout qu'un gigantesque rêve ? Elle rêverait d'une vie à laquelle elle n'avait pas eu droit, une vie avec une famille, vivante, libre, et heureuse. Ce fut la brûlure de sa gorge qui se chargea de la convaincre de la réalité de ce qu'elle vivait. Il n'y avait nulle douleur dans les rêves.

– Pour nous, quand j’ai commencé à fréquenter Edward, le fait qu’il soit figé était clair vu qu’il était vampire. Mais… J’étais humaine, lorsque l’on a conçu Renesmée et… Eh bien, on l’a remarqué pendant la lune de miel. Il était figé, mais pas moi.

Donc... Les humains... pouvaient concevoir avec des vampires, mais pas les vampires entre eux ? Ashley baissa la tête, comprenant ce que ça impliquait. Si Rosalie rêvait tant d'avoir sa propre famille, voilà alors des années qu'elle vivait avec le manque et l'amertume, des années qu'elle souffrait du regret. Elle n'osait pas imaginer sa tristesse, perturbée rien qu'à cette seule idée. Elle relâcha Bella, puis se leva pour aller regarder de plus près les quelques photos qui se trouvaient sur un meuble, à l'autre bout de la pièce. Comment c'était, de vivre vraiment chez soi, dans une maison ? Comment c'était, d'avoir une famille ? Qu'avait-on le droit de faire ou non ? Elle aperçut les photos des mariages de chaque couple, disposés dans un présentoir doré et décoré. Elle repéra très vite Rose, qui était belle à en pleurer, dans une longue robe blanche à bustier, les yeux dorés, les cheveux d'or, retenus par un peigne en nacre. Elle était accrochée au bras d'Emmett, souriant et vif dans son costume noir.

– Tu sais, dit-elle à Bella en contemplant les photos, quand j'étais petite, on dessinait un homme et une femme à leur mariage, et on jouait en disant que c'étaient nos parents avant notre naissance. Après, on laissait tomber nos dessins dans le feu, pour montrer qu'ils n'existaient pas, en fait, nos parents.

Regarder leurs créations brûler se faisait toujours dans le silence. C'était une sorte de deuil, que tous les petits faisaient un jour ou l'autre. Comme une façon de dire "Je suis là, et je vais y rester. J'existe alors que je n'aurais pas dû. Je vivrais néanmoins, même sans famille."

– J'ai le droit d'être ici ? D'avoir une famille ? Je... J'ai peur que Rose finisse par se lasser... Que toi ou les autres décident de... Comme si tout ça n'était qu'un sursis, qu'il sera bientôt temps que je disparaisse pour de bon... J'ai peur que ce soit qu'un rêve...
Revenir en haut Aller en bas
Riza Mustang

Lieutenant

avatar

Statut :
  • Fondatrice
  • Graphiste
Messages : 3265
DC : Nop

MessageSujet: Re: Pas le droit d'être ici [PV Bella]   Jeu 13 Fév 2014 - 14:32

Ashley relâcha Bella pour se lever, se dirigeant soudain vers les différentes photos décorant la pièce. Toutes ces photos avaient une histoire, racontaient un moment de la vie des Cullen, figé à jamais tout comme eux. Lorsqu’on y pense, c’est assez ironique, d’ailleurs. Mais pourquoi des vampires n’auraient-ils pas droit à une vie au moins normale à ce niveau-là ? Certes, ils ne vieillissaient pas. Certes, leurs souvenirs restaient presque intacts. Après tout, les humains prenaient des photos pour « garder une trace », se remémorer de bons moments ou montrer aux plus jeunes comment ils étaient avant. Mais pourquoi les vampires ne pourraient-ils pas le faire ? Un partage est tout aussi important pour les « nouveaux » ou les inconnus, pour ceux qui ne viennent que quelques jours, et repartent aussitôt.

Bella se leva à son tour, rejoignant Ashley et contemplant les diverses photos posées ici. Toutes lui évoquaient quelque chose, un souvenir, une histoire, même si elle n’avait pas tout vécu. Elle avait entendu l’histoire du jour, des personnes et connaissait donc les circonstances de la photo. Et puis, d’une certaine manière, la jeune vampire n’était pas mécontente de ne pas avoir assisté à toutes ces scènes. Un mariage suffit amplement, si elle devait connaître le supplice des fêtes à rallonge à chaque fois… Non merci.

Ashley – Tu sais, quand j'étais petite, on dessinait un homme et une femme à leur mariage, et on jouait en disant que c'étaient nos parents avant notre naissance. Après, on laissait tomber nos dessins dans le feu, pour montrer qu'ils n'existaient pas, en fait, nos parents.

Et c’était horrible. Imaginer que des enfants, des adolescents, des bébés même, étaient abandonnés dès leur naissance ou peu après. Imaginer que des personnes ne connaitraient peut-être jamais l’amour d’un proche, d’un parent, ce que représentait la famille. Bella avait peut-être perdu sa famille, mais elle en avait gagné une autre et n’était donc pas « seule » comme ces orphelins. Bien sûr, comme beaucoup d’enfants, elle avait imaginé qu’elle avait été adoptée à sa naissance, que ses parents n’étaient pas ses vrais parents, etc. mais ce n’était pas la même chose. Très vite, Bella avait remarqué que cette hypothèse était complètement idiote tant elle ressemblait à sa mère physiquement. Mais les orphelins, eux, n’imaginent jamais une telle chose. Ils ne peuvent pas l’imaginer. Et cette seule pensée suffisait à créer un sentiment d’injustice chez la jeune mère.

Ashley – J'ai le droit d'être ici ? D'avoir une famille ? Je... J'ai peur que Rose finisse par se lasser... Que toi ou les autres décident de... Comme si tout ça n'était qu'un sursis, qu'il sera bientôt temps que je disparaisse pour de bon... J'ai peur que ce soit qu'un rêve...

Un rêve ? Que Rose et Emmett l’abandonnent ? Oh non, ça, jamais ! Même si Bella était en léger froid avec Rosalie, elle reconnaissait au moins une chose : jamais elle ne ferait de mal à une enfant, jamais elle ne romprait une telle promesse. En cela, sa belle-sœur l’impressionnait beaucoup. La force qu’elle avait montrée pour adopter Ashley, pour la sauver, pour ne pas la laisser mourir en étant abandonnée… Non, et Bella pouvait le jurer, Rosalie et Emmett n’abandonneraient jamais Ashley. Se mettant à sa hauteur, regardant la nouvelle-née droit dans les yeux, elle lui répondit :

Bella – Ils ne t’abandonneront jamais. Tu peux en être certaine. Tu connais l’histoire de Rosalie… Tu devines donc quelle importance tu as à ses yeux. Jamais elle ne te laisserait tomber, tout comme Emmett. Lui-même est un grand enfant et ne se lassera jamais de jouer, d’ailleurs, donc même lui ne t’abandonnera pas.

Bella fit une pause, regardant le portrait de mariage du couple. Elle ignorait comment convaincre Ashley de cette vérité, comment la rassurer. Alors que, pourtant, elle-même avait ressenti la même chose lorsqu’ils étaient partis. Lorsqu’ils avaient disparus sans laisser de trace, emportant tout avec eux comme s’ils n’avaient jamais existé. Sauf elle. Et pourtant, ils étaient revenus. Ils ne l’avaient pas abandonnée. Pas définitivement, du moins. Reportant son regard sur Ashley, Bella reprit :

Bella – Je sais que tu ne me croiras pas. Mais ne t’inquiètes pas, je ne t’en veux pas. J’ai ressenti la même chose que toi et… Je n’ai pas cru les Cullen quand ils m’ont dit qu’ils ne m’abandonneraient plus jamais. Il m’aura fallu plus d’un an pour les croire sans avoir peur, pour penser que j’y avais droit. Si on se ressemble autant que ça à ce niveau-là, je pense que tu n’as donc pas de soucis à te faire, regarde où j’en suis !

Nouvelle pause, durant laquelle Bella sourit à Ashley en écartant les bras l’air triomphant, comme un magicien sur scène lorsqu’il arrive. « Me voilà ! » Elle baissa ensuite les bras, continuant.

Bella – Plus sérieusement… Tu y as droit aussi. Même si la vie est injuste, même si être abandonné est cruel, odieux, horrible et tout ce que l’on veut… Dis-toi que tu as droit à une famille, tu as le droit d’être aimée, d’être chérie et appréciée. La transformation permet ça, aussi. C’est pour cette raison que je te parlais d’une renaissance… C’est un nouveau départ. Comme si tout recommençait à zéro.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t717-isabella-marie-swan-cullen-validee
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas le droit d'être ici [PV Bella]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas le droit d'être ici [PV Bella]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cabanes, Jean-Pierre] Ciao Bella
» mobilhome et camping droit
» Image et droit :Copie d'un article sur Internet
» problem de clic droit
» Droit à l'image : beaucoup d'idées reçues déçues ici... (*)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Rps du Monde-
Sauter vers: