Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Emmet McCarthy Cullen [Validé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Louis Armstrong

Commandant

avatar

Statut :
  • Membre
Messages : 71
DC : Non

MessageSujet: Emmet McCarthy Cullen [Validé]   Lun 11 Aoû 2014 - 20:58



Emmett Cullen





Résidence : Villa Blanche
Clan : Cullen
Age : 75 ans
Age de transformation : 20 ans
Genre : Homme | Femme
Situation sentimentale : Mariée à la plus belle femme en ce monde

Caractère

♫ Il y a quoi, dans ma tête ♫

Emmett a toujours été très joueur et très enjoué. Il prend la vie à belles dents, et aime profondément chaque instant de son existence. Il n'est pas du genre à se prendre la tête, même lorsque quelque chose de grave se produit. Sa philosophie de la vie ? Non, vous croyez vraiment qu'il en une, en plus ?! Loin d'être bête, mais n'utilisant pas non plus toutes les capacités cérébrales que lui a gracieusement offert la nature, surtout quand ça l'arrange, il sait néanmoins prendre des décisions rapidement, et en bon état de conscience. Bon, d'accord, il est légèrement insouciant et ne voit jamais le danger à sa réelle valeur, mais ce n'est qu'un minuscule détail tout à fait insignifiant. Il a un cœur aussi gros que lui, et tend la main à tous ceux qu'il croise. Il aime la vie et les gens, il aime tout le monde, et voit du bon partout, même chez des personnes peu fréquentables. Il a toujours été très énergique, quoi qu'il arrive, et surtout souriant. Il parvient à remonter le moral des autres, aimant se sentir utile dans ce genre de situations.


Physique


Emmett aurait voulu être le plus gros vampire du monde, mais ce fait lui a été piqué par Félix qui a plus de vingt centimètres de hauteur en plus par rapport à lui, ce qui est parfaitement injuste ! Mais soit, il essaye toujours de l'égaler en muscles. Car oui, Emmett a une carrure forte, large, mais aucune graisse, juste des muscles, de la viande et des nerfs, de las testostérone ! Un vrai mâle dans toute sa splendeur, vous suivez ? Bref, bref, Emmett a aussi une bonne bouille de grand enfant. Un sourire jusqu'aux oreilles, des cheveux noirs et courts, et des yeux très expressifs. Il peut avoir une allure très, très peu rassurante quand on le regarde sous une certaine lumière, et s'en amuse. Il ne s'habille bien que lorsque Alice est là pour lui donner des ordres, et e fait pas trop attention à sa tenue, sinon.


Histoire

Vie humaine :

C'est fou toutes les pensées bien idiotes qui peuvent vous traverser l'esprit alors même que vous êtes en train d'agoniser et que votre seule préoccupation devait être "Quand vais-je vraiment mourir ?". Non, non, la première pensée idiote qui effleura Emmett alors qu'il était en train de se vider de son sang fut "Zut, est-ce que maman va penser à retirer la tarte du four ?". Seconde pensée idiote, Fan, de son petit surnom, allait être toute seule à la pêche demain. Puis votre bon sens, ou ce qu'il en reste, vous rattrape enfin, et vous réalisez la situation. Vous allez mourir. A vingt ans, c'est très con, n'est-ce pas ? Vous n'avez encore rien fait de votre vie, et vous n'avez eu qu'une seule petite amie, en plus ! Encore plus bête, vous allez mourir vierge. Ennuyeux, ça, très ennuyeux... Cet ours aurait pu attendre qu'il ait goûté au fruit défendu, tout de même, ce n'est pas si compliqué ! Ou si. Et il était un peu tard pour tout cela, de toute façon. Mais cessez de vous égarer, concentrez-vous sur l'essentiel, c'est à dire vos entrailles par terre au lieu d'être enroulées dans votre ventre, comme les gens normaux.

C'est assez dingue comme on peut réussir à s'ennuyer alors qu'il ne reste que peu de temps à vivre, respirer. Le corps d'Emmett ne répondait plus, il divaguait à moitié, mais il trouvait tout de même que la Mort n'était pas pressée. Un peu de décence, que diable, qu'elle vienne chercher vite les gens qui n'ont plus rien à faire d'autre que de l'attendre. Et Emmett n'avait plus que ça à faire, oui. Oh, il devait aussi continuer sa chasse, ramasser et couper du bois, le ranger, jouer avec sa petite sœur, garder les enfants de sa grande sœur, se disputer un peu avec son frère juste pour le plaisir, mais voilà, il n'allait pas réussir à se lever. En parlant de ça, combien de temps sa famille allait-elle mettre à trouver ses restes ? Ils seront sûrement tristes. Oui. Non. Peut-être. Il devrait poser la question à madame la Mort s'il avait le droit, toute à l'heure.

Pas qu'Emmett s'entende mal avec sa famille. C'était plutôt, comment dire, une sorte de cohabitation polie. Il était là parce qu'il était là, point final, et personne n'en faisait grand cas. On le voyait quand on avait besoin de lui, et le reste du temps, on le laissait vivre à sa guise sans s'en mêler. Son père, Chrétien dévot, était persuadé que son fils était hanté par le démon parce qu'il n'aimait pas prier et ne pensait qu'à jouer. Ah, si seulement Emmett pouvait lui reparler après sa mort et lui dire "Na, ton Dieu je l'ai pas vu !". Las, ce n'était pas possible. En plus, si ça se trouve, il allait vraiment rencontrer un vieux barbu à la barbe blanche et aux yeux bleus. Ça ferait quoi, si Emmett s'amusait à tirer sur sa barbe ?

Et puis, il y avait aussi la Mort que le grand jeune homme avait hâte de rencontrer. Il l'imaginait comme une très grande femme, mince, à la peau d'une pâleur cadavérique, aux longs cheveux noirs qui lui descendraient jusque dans le bas du dos, vêtue d'un très grand manteau noir. Elle sourirait, portant une grande faux, et lui dirait qu'elle venait le chercher pour l'emmener au paradis. Lui, il aimait les belles femmes, et la Mort sera sûrement belle ! Elle était sûrement comme dans ses rêves, et elle l’emmènera voir Dieu, Yahvé, Allah, ou Machin, peu importe le nom qu'on lui donne au final. Il entendit tout à coup du bruit et tourna la tête, le corps très lourd. Ouais, c'était une femme ! la Mort était là ! Mais... Bah, elle était blonde, pas brune. Erreur sur la marchandise, ce n'était pas la Mort. Ou alors c'était un ange ?

- Je suis prêt, bafouilla-t-il. Déploie tes ailes, mon ange !

Elle était belle. Bien plus que tout ce qu'il avait pu imaginer. Il sourit béatement lorsqu'elle le souleva et le porta. En route, il allait enfin savoir ! Puis ils se mirent en mouvement, et il sourit encore plus fort. Youpiii, ils volaient ! Ils volaaaaiiient, il y avait plein de vent, et elle l'emmenait au paradis. Mais ça dura longtemps. Un peu trop longtemps. Il finit par fermer les yeux, épuisé, et renifla l'odeur de son ange. Oh, du parfum. Les anges se parfument ? Ils s'arrêtèrent finalement et il fut allongé sur un truc tout mou, avec du monde autour de lui. Ouch, bruyante, l'entrée du paradis. Il ouvrit finalement les yeux, sonné. Où était son ange ? Une autre femme arriva dans son cheveux de vision, avec les yeux chocolat. C'était pas la Mort non plus, ou elle avait changé de look. Puis il vit un homme blond se pencher sur lui, avec les yeux dorés. Il grimaça.

- Bwah, Dieu, t'as pas la même tête que sur les dessins. Où est ta barbe ?

Il reçut en retour un regard légèrement ahuri. Et bah quoi ? Dieu devait touuut comprendre, tout voir, tout savoir. Il eut un rire qui s'étrangla dans un hoquet de de douleur et de sang. Dieu se pencha tout à coup sur lui, lui murmurant que tout allait bien se passer. Hein ? Il ouvrit la bouche pour répondre, mais Dieu le mordit tout à coup dans son tendre et pauvre et malheureux cou qui n'avait rien fait à personne. Il hurla comme il n'avait jamais hurlé, sombrant dans un océan de douleur.

Vie vampirique :

- Redresse !

Qui est l'idiot qui avait hurlé ce mot parfaitement inutile alors qu'il y avait plus de 80 kilos de vampire volant qui allaient s'écraser contre un mur de la villa blanche ? Emmett s'écrasa très lourdement dans les gravas avec un petit grognement. Et voilà, ça servait à rien de lui crier "Redresse !" car il n'aurait pas pu ! Et, hum, ouuups, Carlisle risquait de hurler un tout petit peu en voyant le mur du salon légèrement démoli. Il se redressa en s'époussetant, jetant un regard indigné à son blondinet de frère qui venait de le balancer comme un vulgaire sac pour la quatrième fois consécutive. Son blondinet de frangin à qui il avait demandé de lui apprendre à se battre, mais à qui il faisait office de serpillière volante depuis deux heures. Il pointa un doigt accusateur sur Jasper, alors que Edward restait très tranquillement en retrait, assis en les regardant.

- Dis-donc, t'aurais pu mieux viser ! T'as vu l'état du mur, moustique blond ?

- Si tu étais moins gros, ça aurait fait moins mal, répliqua son frère en souriant.

- Gros, moi ? C'est que du muscle ! Tu vas voir un peu !

- Ramène-toi, mon gros, je t'attends.

Et il s'élança, sans réfléchir Et s'arrangea pour jeter au passage Edward dans la mêlée, il était trop sage à son goût. Sauf que Jasper n'eut aucun mal à esquiver et les frapper tous les deux. Mais raaah, c'était pas juste ! Il redoubla d'effort, riant avec ses frères, lorsqu'un cri perçant lui fit arrêter net tout mouvement. Ouups, Esmée ! Il eut un sourire gêné en se retournant, découvrant sa mère adoptive effarée devant le tas de gravas. Désolé, maman ? Il se dandina d'un pied sur l'autre puis promit de refaire le mur très vite, il s'y connaissait un peu ne maçonnerie. Et si possible, avant que Carlisle ne revienne du travail...

La vie de vampire, Emmett adorait ! Bon, d'accord, sa femme était un tantinet névrosée, Edward aussi, mais on se marrait tellement ! Lui, en tout cas, il ne pourrait pas supporter une autre vie, celle-là était top ! Il fit les travaux très vite avec ses frères, prenant un air tout à fait innocent lorsque Carlisle revint du travail et sentit l'odeur fraîche du ciment et du papier peint. On pouvait presque voir une belle auréole au-dessus de sa tête. De toute façon, c'était les murs qui étaient trop fragiles, na, il n'y pouvait rien ! Et la copine de son frère aussi était fragile, mais c'était pour ça qu'il la trouvait géniale. En plus, elle devenait toujours toute rouge, ce qui était hyper marrant ! Il adorait la taquiner, tout comme il adorait charrier Edward, jouer avec Jasper, questionner Carlisle pendant des heures, surprendre Esmée, embrasser Rosalie, faire valser Alice dans les airs. Il adorait sa famille, la vie qu'ils menaient, tous ensemble !

Bon, d'accord, il y avait deux ou trois problèmes qui arrivaient régulièrement, mais c'était si peu de choses ! Comme la guerre contre Dracula, là. Une guerre déclenchée par une vampirette qui collectionnait les divers titres de chasseuse de vampire, végétarienne, ancienne végétarienne, nouvelle Volturi, cousine des jumeaux, avec un don effroyable. Pas mal pour une seule personne ! Cette fille l'impressionnait. Et son nouveau mari aussi. Jamais Emmett n'aurait cru pouvoir trouver quelqu'un qui lui ressemble à ce point, et encore moins dans le clan des Italiens. Et Félix était comme un grand frère ! Plus âgé, encore plus gros et grand que lui, avec le même humour et caractère. Un mec génial. Et leur différence de clan ne gênait pas le moins du monde le géant des Cullen. Après tout, ils étaient tous vampires, non ? Et lui voulait s'amuser ! Il voulait du changement, de l'action. Il avait eu peur de s'ennuyer, une fois tout le tintouin finit, mais erreur, rien n'était terminé, tout commençait.

C'est après cette guerre que Emmett se sera fait une nouvelle petite sœur de cœur. La jeune princesse de Volterra, qui avait trois cents ans de plus que lui mais c'était un détail. Elle était si mignoooonne ! Avec sa petite bouille d'ange, ses cheveux blonds tous fins, ses grands yeux, elle le faisait royalement craquer. Il pensait des "Roooooooh. <3" à chaque fois qu'il la voyait, elle était trop trop trop adorable. Oui, il aimait les gamins, et il assumait ! En plus, son clan aura été très vache et cruel avec elle. En plus, son frère aussi était tout mignon, tout adorable. Un peu flippant et dangereux sur les bords, mais mignon ! C'était juste un enfant, et Emmett avait envie de le câliner. Dommage, ces deux-là, au contraire de Félix, n'étaient pas trop réceptifs à la tendresse, ce qui frustrait Emmett d'une façon incroyable. C'était franchement pas juste !

Avec tout ça, en plus, il était vexé que Carlisle ne le laisse même pas aller flanquer une raclée aux gros loups qui avaient surgi un peu plus tard. Jasper y allait, même Alice ! Alors pourquoi pas lui ? Heureusement pour lui, un événement inattendu et bouleversant vint changer à jamais le cours de sa vie et celui de sa Rose. Elle adopta une toute petite fleur, une jeune pousse blondinette aux grands yeux. Emmett l'aurait dévorée toute crue, si heureux qu'il mit plusieurs jours avant d'arrêter de sourire d'un air béat. Et surtout cesser de bassiner sa famille toute entière sur le sujet "Ma fille est merveilleuse !". Mais il avait une fiiiiiiille ! Il était papa heuuu ! Il était papa ! Lui, le grand gamin, il était papa.

Et il en aura d'autres, des gamins. Plein, plein, plein de petites têtes blondes, avec de grands yeux chocolat tous brillants et plein de joie, et des bouclettes blondes ou brunes, qui retomberaient sur leurs visages. Emmett était près. Leur vie allait bien sûr prendre un tournant important, avec la fin de la maladie, et tout, mais il était prêt ! Il était prêt à changer, à donner plein de bébés à Rosalie, à se remarier avec elle, faire des études supérieures... Il était prêt à vivre !


Le joueur

♦ Prénom : Lucas
♦ Activité sur le RPG : Le week-end principalement.
♦ Je suis : Enfant [] Adolescent [P] Adulte []
♦ J'ai lu les livres ou vu les films : Oui [L] Non []
♦ Rang spécifique souhaité : Chasseur de Vampire [] Vampire originel [] Vampire Nomade [] Traqueur [] Garde Volturi [] Clan Denali [] Clan Volturi [] Clan Cullen [M]
♦ Ce que je voudrais ajouter : Ne cherchez jamais à comprendre ma logique !


© Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
 
Emmet McCarthy Cullen [Validé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cormac McCarthy, La route
» [McCarthy, Cormac] La route
» Alice Cullen (Twilight) Ashley Greene
» Cormac McCARTHY - La route
» Les messages et commentaires a validés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Archives RP-
Sauter vers: