Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Après-midi au soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Après-midi au soleil   Mar 26 Aoû 2014 - 14:42

Un miracle venait de se produire, ce matin-là, lorsque Marylou avait ouvert les yeux, après une nuit de sommeil enfin complète, depuis des semaines. Un véritable miracle, une chose qu'elle n'avait absolument jamais vue depuis qu'elle était arrivée à Forks. Elle avait d'abord vu une lueur étrange passer au-travers des rideaux, une lueur dorée, jaune, étrange. Poussant ledit rideau, elle avait alors poussée une exclamation de joie en voyant que le soleil brillait fortement au-dessus de la péninsule. Du soleil. Du soleil ! A Forks ! Elle avait eu un immense sourire en réveillant Nahuel pour qu'il regarde ça, à genoux sur son lit, accrochée au rebord de la fenêtre. Du soleil ! Ensemble, ils avaient observés l'astre brillant et lumineux monter dans le ciel, un peu blanc car ils étaient en Décembre, mais là tout de même. Du soleil, enfin ! Elle s'était extasiée devant le spectacle un très long moment, jouant avec une mèche de ses cheveux blonds, les yeux brillants. Elle était bien vivante, avec Nahuel, maintenant guérie, et il y avait du soleil.

Se faufilant hors des draps et couvertures, elle était aussitôt allée voir Nessie pour lui montrer le spectacle. Sa petite sœur de cœur se remettait très doucement de la longue maladie qui les avait terrassés. Humaine, les joues roses, elle avait bien sûr refusé de prendre une dose de venin pour rester vampire. Personne ne croyait qu'elle allait le faire. Nahuel, lui, si, car il voulait rester à ses côtés, et Marylou ne pouvait être humaine, ne l'ayant jamais été, et n'ayant même pas une goutte de sang humain dans les veines. Se glissant dans son lit, Marylou l'avait serrée dans ses bras tout en profitant du spectacle, rejointes par Nahuel qui était resté assis près d'elles, silencieux. Cela promettait d'être une belle journée.

- Tu as faim, Nessie ? On va aller grignoter un petit bout.

Elle avait découvert il y a peu que son compagnon savait très bien cuisiner, ce qui avait été très utile ces derniers jours. Les vampires de la maison ne tenant plus sur leurs jambes, encore malades, ou bien humains et tous faibles, Nahuel avait été tout désigné pour prendre les choses en main. près le petit déjeuner, Marylou s'installa dans un coin près de la véranda, au soleil, les jambes étendues, pieds nus. Son ventre était bien gonflé, maintenant, et elle le caressa d'un air rêveur. Peu de temps après, Nessie vint s'installer près d'elle, se blottissant dans ses bras. Marylou l'embrassa dans les cheveux, caressant un moment sa joue. Le rythme de son cœur avait ralenti, et elle avait perdu cette beauté étrange et si vampirique. Elle sourit à son amour lorsqu'il s'assit en posant une bouteille d'eau à terre à côté d'eux, s'appuyant contre le mur à son tour.

- On peut dire que ça fait du bien de ne plus devoir rester au lit, dit-elle en caressant et peignant doucement les boucles de sa petite sœur. Et tu es encore plus mignonne maintenant, mon petit cœur, avoir les joues, avoir les joues roses te va très bien.

Elle reposa la tête contre le mur derrière elle, observant le jardin au-dehors, puis l'immense forêt qui s'étendait sous leurs yeux. Tout était si calme... Marylou ne savait pas trop ce que faisait les autres Cullen, ils devaient être éparpillés dans toute la maison.

- On va appeler notre bébé Jahan. Tu voudras être la marraine ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Hasard

PNJ

avatar

Statut :
  • Maitre du Jeu
Messages : 24
DC : Les MJ

MessageSujet: Re: Après-midi au soleil   Sam 30 Aoû 2014 - 18:34

Intervention du Maître du Hasard

Alors qu'ils discutent tranquillement, une inconnue que seule Nahuel peut reconnaître arrive par derrière et frappe à la vitre pour rentrer avec quelque chose dans les bras. Dès qu'il ouvre, elle pointe un doigt accusateur sur lui et hurle : "J'en ai assez, tu ne penses qu'à Marylou, même pas au reste de ta famille ! J'en ai marre que tu la fasses toujours passer avant tout le reste ! Même avant moi... Tu ne la connais pas depuis longtemps alors que je suis ta sœur. Et tu ne m'as même pas appelée pour savoir si j'avais accouché.".

Lya lui colle le bébé dans les bras puis fait un grand sourire en lui demandant s'il veut être le parrain. Dès qu'elle a sa réponse, elle dit qu'elle lui laisse Julia le temps d'aller chasser (après l'avoir présentée) pour qu'ils fassent connaissance.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Après-midi au soleil   Jeu 16 Oct 2014 - 19:40

Il était plus que temps que cette maladie se termine... Vraiment, vraiment, plus que temps. Il avait très mal supporter de voir Marylou si affaiblie, dépérir si lentement alors qu'elle était enceinte, tousser, avoir du mal à se nourrir, ne pouvant plus se lever. Il ne supportait plus de la voir si pâle et faible, elle d'ordinaire très gaie, pétillante, pleine de joie de vivre et d'énergie. On ne pouvait l'imaginer clouée au lit, mais vibrante de joie de vivre ! Elle était comme ça, toujours pleine d'entrain, et la voir affalée sans force l'avait terrifié, d'autant plus qu'elle portait leur futur enfant. Quand à Nessie... Elle aussi lui avait collé de nombreuses frayeurs. Elle était très jeune, et supportait moins bien la douleur. S'occuper d'elles avait été dur, car lui-même était malade, mais s'il avait cru au début que la famille de Nessie allait être un minimum plus active pour s'occuper d'elle, il en avait été très vite pour ses frais...

Les vampires de la maison étaient tous tombés un par un, bien plus vite que Nahuel ne l'aurait cru. Résultat des courses, il s'était retrouvé aussi obligé de jouer les nounous pour eux, sans doute la pire période de sa vie entière. Si ça ne tenait qu'à lui, il les aurait laisser agoniser dans un coin sans même lever le petit doigt, mais soit, il y avait Nessie, et elle résistait mieux si elle savait qu'on s'occupait aussi de sa famille. Il avait donc joué les gardiens à contrecœur, et priait tous les saints qu'il connaissait pour ne plus jamais à avoir faire ça. Enfin, cette période était terminée. Un dernier effort, le temps que tous ceux qui étaient redevenus humains tiennent à nouveau debout, et ce fut terminé. Ô miracle, fini de devoir relever les ex-végétariens pour les faire boire ! Les seuls moments où il riait un peu, c'était quand on le renvoyait balader, pour le rappeler deux heures après car ils ne pouvaient pas se lever. Autant dire qu'il prenait tout son temps... On le prenait pour un con, il réagissait en conséquence.

Cette histoire était derrière eux, et à jamais comme il l'espérait. Il pouvait se permettre de ne plus passer son temps dans al villa blanche et rentrer chez lui, à Forks. Quand Marylou aura accouché, ils pourront vivre chez eux, tranquillement, avec leur fils. Il eut un sourire de contentement à cette idée, alors que Marylou se réveillait, extasiée devant le soleil qui pointait le bout de son nez. Voilà comment elle devait être. Les joues roses et le regard brillant ! Il ne s'était même pas demandé s'il redeviendrait humain. Qu'il déteste sa nature ou non, elle lui permettait de vivre aux côtés de Marylou. Elle ne pouvait pas être humaine, cette nature lui échappera pour l'éternité. S'il voulait vivre avec elle... Il se leva, alors qu'elle courait voir Nessie. Il devait faire le petit-déjeuner, car les nouveaux humains de la maison ne tenaient pas debout. Pathétique.

Le soleil inondait la cuisine, brillant haut et fort, mais assez pâle, étant donné qu'ils étaient en plein hiver. Il eut une pointe de regret et de nostalgie pour le soleil puissant de son pays natal, où chaleur et humidité s'allaient, au cœur d'une jungle profonde et envoûtante. Il avait promis à Nessie qu'il lui montrera son pays, bientôt, qu'il lui fera voir où il avait grandit et fait ses premiers pas. Il savait qu'elle avait besoin d'air, besoin de bouger, de vivre, et il fallait qu'elle en profite. Il mangea avec sa future femme et Nessie, sans monter voir si les autres allaient bien. Il n'était pas leur nourrice, et se fichait complètement de savoir s'ils avaient bien dormi ou pas. Après ça, il s'installa avec les deux filles par terre, au soleil, dans la véranda. La grossesse de sa compagne évoluait doucement. Il sentait fleurir dans son cœur une fontaine d'amour à chaque fois qu'il la regardait.

Marylou - On peut dire que ça fait du bien de ne plus devoir rester au lit, dit-elle en caressant et peignant doucement les boucles de sa petite sœur. Et tu es encore plus mignonne maintenant, mon petit cœur, avoir les joues roses te va très bien.

Il sourit doucement, appuyé contre le mur, silencieux. Les dernières semaines avaient été très longues et pénibles, mais c'était du passé, à présent. Plus besoin de respirer avec un appareil, d'avoir des vertiges en se levant, plus rien. Leur forme habituelle était revenu, la vie continuait. Il avait hâte de partir d'ici, dès que Marylou aura mis leur bébé au monde. Il avait hâte de laisser cette maison et tous ses habitants derrière lui, à l'exception de Nessie. Plus de guerre, de pandémie, de meurtre, ou il ne savait quoi. Il retournera chez lui avec sa nouvelle campagne et leur fils. Nessie pourra venir les voir quand elle le voudra. Il lui montrera diverses choses, comme il lui avait promis, comme fabriquer un arc, construire une maison dans les arbres... Ils seront en paix.

Marylou - On va appeler notre bébé Jahan. Tu voudras être la marraine ?

Nahuel allait rajouter quelque chose quand une odeur familière lui fit lever le nez. Il fronça légèrement les sourcils, se redressant à moitié, et vit sa sœur arriver, sa sœur, Lyra, qui s'avançait vers la villa blanche avec un paquet dans les bras. Que fichait-elle ici ? Il la croyait à la Push avec son compagnon. Elle était y était restée toute la pandémie, et même avant, n'était jamais venu le voir, n'avait pas répondu à sa lettre. Alors que venait-elle faire ici, maintenant ? Elle frappa à la vitre et il lui ouvra, un tantinet agacé. Ses contacts avec ses sœurs s'étaient toujours réduits au minimum, voire au néant. Et avec Lyra, on approchait également du néant, ces dernières années. Elle pointa un doigt accusateur sur lui dès que la porte glissa, visiblement furieuse. Et bien, chère sœur ?

Lyra - J'en ai assez, tu ne penses qu'à Marylou, même pas au reste de ta famille ! J'en ai marre que tu la fasses toujours passer avant tout le reste ! Même avant moi... Tu ne la connais pas depuis longtemps alors que je suis ta sœur. Et tu ne m'as même pas appelée pour savoir si j'avais accouché.

Il haussa un sourcil, lèvres pincées. Comment pouvait-elle lui faire une crise de jalousie maintenant ? Elle n'avait même pas répondu à ses appels, et aujourd'hui, elle lui reprochait de ne pas penser à sa famille ?! Elle était... Décidément, les Quileutes devaient lui pourrir le cerveau, ou du moins, achever ce qui en restait, étant donné que leur père avait déjà bien mâché le travail. Elle leva tout à coup le paquet, qui était en fait un enfant, une petite fille, et lui mit dans les bras. Elle avait donc accouché... Il regarda la fillette, alors que Lya retrouvait d'un seul coup le sourire en lui demandant s'il voulait être son parrain. Il hocha vaguement la tête, peu perturbé par la nouvelle, en vérité. Sa nièce ne lui avait rien fait, soit, mais ses sœurs, son père, son beau-frère... Il n'avait aucune relation avec eux. Lyra lui présenta sa fille d'un ton enjoué, puis déclara qu'elle la lui laissait le temps d'aller chasser, filant à toute vitesse.

- Il faudra un jour que cette famille comprenne que je n'ai plus rien à foutre d'elle, dit-il d'un ton blasé en refermant la porte.

Il retourna s'asseoir avec Nessie et Marylou, posant la petite Julia sur ses genoux. Donc, voilà sa première nièce. Étonnant que Lyra soit la première à donner la vie à un enfant, Nahuel aurait juré que leur père pousserait ses grandes sœurs à tenter l'expérience assez vite. Ce maniaque des expériences n'avaient même pas eu la curiosité d'engrosser ses filles hybrides pour voir ce que ça donnait ? Ah, mais oui, il était peut-être trop occupé à harceler son fils pour pouvoir l'étudier, histoire de comprendre pourquoi lui était un homme, alors que tous les hybrides qui étaient venus au monde étaient des filles. Mais comme Lya avait sans doute déjà eu la mauvaise idée de dire à leur père qu'elle était enceinte...

- Enfin bref, soupira-t-il en se recalant, mettant Julia contre lui, dans ses bras. Donc je vous présente ma nièce. Et pour en revenir à ce qu'on disait, Nessie, tu n'as pas à t'inquiéter. Tu pourras nous rejoindre dès que tu voudras. Tu es comme notre petite sœur, on ne te laissera pas derrière nous comme ça.

Il lui sourit doucement, un vrai sourire, comme il en réservait uniquement à Marylou. Tout en lui parlant, il berçait presque machinalement Julia contre lui, pour la détendre, la faire se sentir en confiance.

- Tu vas la prendre dans tes bras ? lui proposa-t-il en la voyant regarder le bébé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après-midi au soleil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après-midi au soleil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Essais coucher de soleil, fin d'après-midi
» Amber sur M6 cet après midi
» Après midi dansant oriental samedi 30 mai 2009
» Petit repas sympa hier après midi
» Petite série de l'après-midi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Archives RP-
Sauter vers: