Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bienvenue au soleil !

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Bienvenue au soleil !   Jeu 4 Sep 2014 - 22:00

Rosalie avait attendu d'être bien remise, avec Emmett et leur fille, avant de débuter ses recherches pour un nouveau foyer. Il était très excitant d'avoir un nouveau départ, la possibilité d'une toute nouvelle vie, et Rosalie en était très excitée. Elle n'avait qu'une seul exigence, aller dans le Sud. Peu importe qu'ils quittent les Etats-Unis ou non, mais il fallait aller au soleil ! Cela, elle y tenait. Ashley avait besoin de prendre des couleurs, et Rose en avait sa claque de la pluie et des nuages noirs d'orage ! Marre de ce temps, marre de rester dans ces environs, marre du Nord, marre de ne pouvoir aller au soleil devant tout le monde. Elle avait envie de vivre, un point c'est tout. Et vivre entourée de gens, de chaleur, de soleil, d'amitié. Ils avaient cherché un moment, avant de trouver une maison qui pourrait leur convenir.

- Emmett, viens voir ! avait-elle crié alors qu'elle effectuait des recherches, dans le salon avec Ashley près d'elle.

Une petite maison semblait leur tendre les bras. Situé sur l'Île de New Providence, en plein cœur des Bahamas. Une vie en maillot de bain, un vieux rêve inavouable, mais qu'ils pourraient toucher du bout des doigts ! Ils contactèrent aussitôt l'agence locale, alors que les yeux d'Ashley se mettaient à briller d'étoiles. C'était une destination qui faisait forcément rêver ! Ils conclurent l'achat avant de faire leurs valises, prêt à prendre l'avion et à filer. Le matin du départ, elle vit bien que la famille était triste. Mais la joie de ce départ empêchait Rose de verser une ou deux larmes. Elle flottait sur son nuage, et même la moue de Carlisle et Esmée ne pourrait l'empêcher de s'envoler.

- Au revoir, dit-elle en leur faisant de brefs bisous, car elle détestait s'épancher. On se reverra assez vite ! Au revoir ! On vous téléphonera en arrivant chez nous.

Elle fit grimper Ashley dans la voiture, s'installant à côté d'Emmett. Elle adressa encore des signes avant que la villa blanche ne disparaisse de leur vue. Ashley s'était redressée sur son siège, regardant en arrière, sans doute nerveuse. Rosalie lui adressa un sourire rassurant, avant de serrer la main d'Emmett. Ils étaient partis, enfin partis. Ils allaient enfin avoir une vie normale ! Une vie en plein soleil... Une vie de chaleur.

- J'ai hâte d'arriver, confia-t-elle à son mari. On va pouvoir trouver du travail, puis inscrire la petite à l'école ! Et après...

Elle lui fit un sourire complice, sans terminer sa phrase, mais il la connaissait assez pour deviner. Son plus cher désir. Ce qu'ils pouvaient désormais gagner tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Louis Armstrong

Commandant

avatar

Statut :
  • Membre
Messages : 71
DC : Non

MessageSujet: Re: Bienvenue au soleil !   Ven 5 Sep 2014 - 7:01

Emmett serra tout le monde très longuement dans ses bras. Ils allaient lui manquer, tous, mais il jura de leur téléphoner et de leur écrire souvent ! Il les aimait trop pour les abandonner comme ça, et comment renoncer à toutes les taquineries qu'il pouvait leur faire ? Ah, ça, non, pas question de laisser Edward et Bella sans les embêter ! Les taquiner était un de ses loisirs favoris, et même s'il partait, il était hors de question qu'il les laisse en paix ! Où serait le sel de la vie, sinon, s'il ne pouvait plus charrier Bella sur sa maladresse légendaire, pire maintenant qu'elle était redevenue humaine, ou sur ses joues qui rougissaient à la vitesse de l'éclair ? La faire rougir était extra, et il en fallait si peu ! Il ne se gênera pour l'appeler juste pour lui balancer une ou deux blagues cochonnes, et des trucs de ce genre ! En plus, il voulait absolument continuer à charrier Edward sur son côté trop sérieux et complètement coincé, rire en, lui disant qu'il demandait sûrement la permission à Bella avant de lui passer une main aux fesses tellement il était coincé et vieux jeu. Mais, sérieusement, il le faisait vraiment, de lui demander ? Il demandera à Bella un de ces quatre par téléphone.

Être redevenu humain n'avait pas apporté à Emmett la grande sagesse du monde, ou même un minimum de sérieux. Il aimait encore plus la vie qu'il menait maintenant que celle d'autrefois, et ce pour une simple et bonne raison : Rose souriait. Elle était enfin pleinement heureuse et comblée. Il la voyait telle qu'il avait voulu la voir depuis toutes ces années ! Elle était bien dans sa peau, elle riait pour un oui ou pour un non, elle faisait des projets, se permettait de rêver. Pour la voir ainsi, il aurait tout donné sans la moindre hésitation. Il aurait vendu son cœur et son âme pour lui permettre d'être ainsi vivante et heureuse. Il colla une grosse bise sur la joue de Nessie, en lui promettant qu'elle pourra venir avec eux en vacances au soleil !

Emmett - Salut frangin ! s'écria-t-il en serrant Edward dans ses bras. Et décoince-toi avant qu'on se revoit, on se marrera plus !

Il aurait voulu que jasper et Alice soit là eux aussi, mais ils étaient déjà partis en Italie pour s'entraîner. Tss, tss, ces deux-là n'étaient pas drôles quand ils s'y mettaient ! Ils étaient restés vampires en plus ! Voilà bien un truc qu'Emmett ne pouvait comprendre. Mais soit, pas de larmes aujourd'hui, c'était le début d'une nouvelle existence, on n'allait pas pleurer ! Il grimpa allègrement dans la voiture, chargée de leurs affaires, et dit à Ashley d'attacher sa ceinture. faisant vrombir le moteur, il démarra, et ils laissèrent rapidement la villa blanche derrière eux. Il était aussi excité qu'un gamin le jour de départ en vacances. La douce main de Rose se glissa dans la sienne et il lui offrit un sourire rayonnant pour répondre au sien.

Rose - J'ai hâte d'arriver. On va pouvoir trouver du travail, puis inscrire la petite à l'école ! Et après...

Après, galipettes au lit ! Une idée qui le faisait littéralement saliver, car voilà trop longtemps qu'ils étaient abstinents, il avait bien fallu se remettre et se reposer. Mais il n'avait qu'une hâte, c'était de découvrir le corps de sa délicieuse femme alors qu'elle était humaine. Il voulait la toucher et la caresser partout, vraiment partout, en profondeur, sentir la chaleur de sa peau, leurs deux souffles mêlés. Oh, ça oui, il avait hâte ! Ils arrivèrent à l'aéroport en avance, et en profitèrent pour manger un bout. Voilà autre chose qu'Emmett redécouvrait. Le goût des aliments, le chaud, le froid, l'amer, le salé, le sucré, le croustillant, le fondant ! Il adorait le chocolat, tout comme Ashley, et comprenait de moins en moins comment il avait pus supporter de ne plus en avaler durant si longtemps. On annonçait leur avion alors qu'il terminait son sandwich complet au jambon. Un sandwich, soit dit en passant, assez gros pour nourrir trois hommes du gabarit de Félix.

Emmett - Tu restes bien près de nous, Ashley, dit-il en jetant le papier de son repas dans une poubelle.

Le voyage fut assez long, et il passa son temps à jouer à une toute une série de jeux bien idiots avec sa fille pour passer le temps, alors que Rose lisait. Il s'émerveillait toujours de leur situation, et savait qu'il leur faudra un long, très moment avant de s'y faire. A l'arrivée, ils récupérèrent leurs bagages au milieu de la foule compacte de touristes. Ils venaient d'arrivera aux Bahamas, sur l'île de New Providence. Par pure habitude, Emmett eu un mouvement de recul en arrivant au soleil devant tout le monde, puis se détendit.

Emmett - Et c'est parti pour la vie, sourit-il.

Ils se firent emmener chez eux en taxi. Leur nouvelle maison les attendait. Grande, en bois blanc, elle n'avait pas d'étage, mais s'étendait comme il le fallait, sur un grand terrain. Il y avait un beau jardin, remplie de fleurs et d'arbres du coin. L'océan, tout proche, miroitait sous le soleil. C'était un décor de cartes postales, un décor à faire rêver. Ils déposèrent leurs bagages, et Emmett sourit en voyant l'excitation d'Ashley, lui permettant bien sûr d'aller jouer tout son soûl dans le jardin. Dès qu'elle eut filé, il jeta le dernier sac par terre et attrapa souplement Rose par la taille pour l'embrasser à pleine bouche, caressant son dos.

Emmett - Il y a quelque chose que j'ai très envie d'essayer, là, tout de suite, chuchota-t-il avec un air mutin.

Il l'entraîna aussitôt dans leur chambre, l'allongeant sur les draps blancs avant de se mettre au-dessus d'elle, l'embrassant comme si sa vie en dépendait. L'embrassant partout, comme il l'avait rêvé, en prélude à une longue heure d'amour.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienvenue au soleil !   Dim 7 Sep 2014 - 12:17

Rosalie tourna la tête pour regarder le paysage qui défilait Ils durent passer par Forks pour rejoindre la grande route, vers Seattle. Au feu rouge, elle regarda les habitants, les humains, l'hôpital où avait travaillé Carlisle, puis le lycée. Elle était envahie par un flots de souvenirs, qui resteront sans doute ancrés en elle à jamais. A leur arrivée ici, ils étaient des étrangers venus d'Alaska, pour se noyer dans cette ville pluvieuse et sans attraits. Pourquoi venir ici ? Pourquoi étaient-ils tous si beau ? Pourquoi ne se mélangeaient-ils pas aux autres ? A l'époque, elle était aigrie et maussade. Elle détestait Forks, la vie qu'elle menait, leur quotidien, la monotonie qui l'étreignait sans cesse. Les choses avaient tellement changé ! Mais rien ne la retenait à Forks. Ce n'était pas ici qu'elle avait trouvé sa petite fille, pas ici qu'elle avait retrouvé le sourire, pas ici qu'elle avait commencé à travailler. Cet endroit était celui qui l'avait rendu humaine, mais sa vie était ailleurs.

La voiture s'engagea sur la grande-route. Rosalie posa doucement les deux mains sur son ventre. Elle était si impatiente qu'elle en tremblait, osant à peine rêver ce qui l'attendait. Elle pouvait enfin. Terminée, cette stérilité qui la rendait malade. Terminée, cette vie de chien et de malheur. Plus de mensonges, plus de déménagements, plus de problèmes. La communauté surnaturelle était sans cesse agitée de lourds problèmes, de guerres, de jeux de pouvoir. Un monde fous, dont elle claquait la porte derrière elle sans même un dernier regard ni un seul regret. Elle ne voulait plus être mêlée à tout cela, et voulait tout effacer de sa mémoire sans rien garder. Elle observa Ashley, dans le rétroviseur, un fin sourire aux lèvres. Sa petite fille blonde et si délicate, enfin forte sur ses deux jambes, les joues roses, ses grands yeux brillants. Elle deviendra une belle jeune femme, Rose en était convaincue.

L'agitation de l'aéroport relança sa joie à partir. Elle acheta trois sandwichs et des boissons, s'installant sur des rangées de sièges en fer avec sa famille, en attendant leur vol. Il lui était encore si étrange de manger, de redécouvrir le goût de tous les aliments. De sentir la nourriture passer, tomber dans l'estomac. De ne plus sentir toutes les odeurs, ni entendre toutes les conversations. Ashley n'aura plus jamais à se forcer à boire du sang, d'autant plus qu'elle en avait peur. Lorsqu'on annonça leur vol, elle tendit une serviette à sa fille pour qu'elle s’essuie la bouche, attendrie devant sa moue un peu nerveuse.

Emmett - Tu restes bien près de nous, Ashley, dit-il en jetant le papier de son repas dans une poubelle.

Pendant le vol, Rosalie se cala confortablement dans son fauteuil pour lire un roman que son mari lui avait offert il y a quelques jours de cela. Elle avait hâte d'arriver, s'installer dans leur nouvelle maison, et débuter enfin leur nouvelle vie. Forks était déjà très loin derrière eux, de même que tous les problèmes qui y étaient attachés. A la fin du voyage, ils récupèrent leurs bagages, puis commandèrent un taxi. Elle ferma un instant les yeux pour mieux sentir la chaleur du soleil sur son visage. Elle aurait pu en pleurer, tant toutes ces sensations lui avait manqué. Tellement manqué. Emmett dit une phrase qui résuma bien la situation. Rosalie sentait la chaleur, et cela l'émerveillait. Elle aurait voulu se découvrir, adopter dès maintenant des tenues plus souples et décontractées.

Voir leur nouvelle maison ôta en un instant toute la fatigue du voyages des épaules de Rosalie. Une maison en bois d'un blanc légèrement cassé, avec ses nœuds noirs et dorés ne maison de plein-pied, pourvue d'une grande véranda face à la mer, d'un jardin, d'un porche sur le devant. Ashley fila aussitôt jouer dans le jardin, où elle avait la place de courir, faire de la balançoire, jouer au ballon. Elle fit glisser son sac de son épaule, juste avant que la main d'Emmett ne se glisse sur sa hanche. Il la fit se retourner vers lui, et elle croisa son regard mutin et langoureux. Un simple regard, qui fit aussitôt naître le désir chez Rose. En cet instant, elle se sentait plus femme que jamais. Plus que prête à faire sa vie, réaliser ses projets. La vie au froid était achevée. Ses parents, entraînés par la mort depuis bien longtemps, allaient enfin voir leurs petits-enfants depuis le ciel. Elle sourit de plus belle, ses mains accrochées à la chemise de son mari.

Emmett - Il y a quelque chose que j'ai très envie d'essayer, là, tout de suite.

Ils allèrent s'enfermer dans leur nouvelle chambre, se couchant sur leur lit, pris par des câlins, de longs baisers amoureux, des caresses. Son désir l'enflammait quasiment toute entière, elle ressentait la présence d'Emmett si fortement que cela la rendait folle. Son portable sonna tout à coup, sans doute la famille qui voulait savoir s'ils étaient bien arrivés et comment ça se passait pour eux. Elle n'y prit garde, trop occupée à enlever les vêtements d'Emmett et les siens. Ils se laissèrent emporter par un tourbillon de désir et de passion, tous les deux, comme seuls au monde. Elle était allongée sous lui, leurs habits glissant au sol, blottis dans un cocon de chaleur et de soleil, qui entrait vigoureusement par la fenêtre.

- Fais-moi un enfant, murmura-t-elle.

Ils firent l'amour comme s'ils ne l'avaient plus fait depuis bien des années, comme s'ils se découvraient pour la première fois. Homme et Femme réunis ensemble, pour un amour fort, qui avait résisté au temps, et qui résistera à tout le reste. Elle ne sut combien de temps cela dura. Combien de temps ils furent pris dans leur bulle, juste eux deux, mais la fatigue vint fatalement. Elle l'embrassa une dernière fois avant se relever, de se rhabiller avec un petit débardeur et un paréo. Elle mourrait de faim. Se retournant vers Emmett avec un grand sourire, elle lui lança son soutien-gorge, qu'elle n'avait pas remis sous son débardeur.

- Allez, viens, Ashley aura sûrement faim aussi.

Elle fila aussitôt dans la cuisine pour préparer quelque chose, appelant Ashley qui jouait toujours dans le jardin. Le soir tombait, et le ciel se remplissait de milliers d'étoiles. Cette maison était très calme, au cœur d'un quartier tranquille, près de la mer et du soleil. Elle prépara une salade de fruits avec Ashley, et mit un peu de viande à griller, accompagnée d'une salade de tomates. L'agence a fait fait livrer les premières courses à domicile, en guise de bienvenue. Tout en cuisinant, elle posa de nouveau une main sur son ventre. Elle espérait si fort tomber enceinte, enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue au soleil !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenue au soleil !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Feuilleton] G. Leroux L'Epouse du Soleil
» ecu d'or au soleil
» KTP Girafes au coucher de soleil
» coucher de soleil
» Comment prendre des photos du soleil le matin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Rps d'Amérique-
Sauter vers: