Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 C'est pour une enquête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: C'est pour une enquête   Mer 1 Oct 2014 - 17:06

Jalyn était rentrée très tard, et pour rien, sans nul doute. Elle avait passé sa journée entière à la bibliothèque de Volterra, cherchant, fouillant les archives, lisant tous les livres se rapportant à l'histoire de la ville. Elle avait pris des notes, griffonné sur des pages et des pages, établit des liens de causalité, rayé, barré, réécrit, tiré des traits, des schémas, fait des calculs. Les livres s'étaient bientôt accumulés autour d'elle, alors qu'elle mâchait son crayon petit à petit, lisant, notant, marmonnant parfois pour elle-même, massacrant presque le clavier de son ordinateur portable. Beaucoup la prirent, sans doute, pour une étudiante en proie à un dossier difficile. Mais elle n'étudiait pas. Elle n'était pas ici en vacances, ni en touriste, elle voulait comprendre. Elle voulait percer les mystères de cette ville, entourée de biens trop d’événements étranges. Cette ville. Cette ville Italienne, pourtant semblable à beaucoup d'autres, mais qui était si différente.

Elle avait remonté jusqu'à la fondation même de la cité. Au départ, ce n'était qu'un petit village isolé, régulièrement attaqué, instable et violent. Puis il avait commencé à se développer, trouvant du même coup une stabilité politique précieuse, grâce à l'arrivée d'une certaine famille qui avait pris le pouvoir et donc le contrôle de la situation. Le village avait alors connu une croissance sans précédent. Un château avait même été édifié, celui-même qui dominait actuellement toute la ville. La famille en question s'y était installée, et avait continué son rôle de guide et de régence, traversant les époques, de parents en enfants, jusqu'à aujourd'hui. Les habitants de la cité n'ont jamais trouvé rien à redire, car l'endroit prospérait de façon incroyable. Et surtout repoussait ses ennemis. Il y eu de grands mouvements d'histoire, mais toujours la famille Volturi resta à la tête de l'endroit. Jalyn n'était pas historienne, mais savait que beaucoup de familles royales tombaient, tôt ou tard. Celle-ci, non.

Pourquoi ?

Elle avait poursuivit ses recherches jusqu'au moment de la fermeture de la bibliothèque. Puis était rentrée à son hôtel, vidée de toutes forces, épuisée, avant de s'effondrer de tout son long sur le lit, regardant le plafond d'un air pensif. Elle n'avait même pas faim, l'esprit agité par mille questions. Elle se faisait peut-être des films, mais elle était persuadée que les mystères liées à cette ville étaient liés, d'une façon ou d'une autre, à la famille qui y régnait en maître. Se redressant, elle regarda le château, par la fenêtre de sa chambre. Il était très grand, de ce qu'elle pouvait en voir, et était encore en très bon état. Des fenêtres brillaient, ça et là, preuve qu'il était habité. Elle avait un peu parlé avec une commerçante qui comprenait l'Anglais. Selon, elle, le château "ne dormait jamais". Il y avait toujours quelqu'un d'éveillé, là-bas, toujours une lumière qui brillait. Seule bizarrerie, aux yeux des habitants de Volterra, d'ailleurs.

- Je suis pas plus avancée, marmonna-t-elle en se recouchant.

Elle dû s'endormir, car lorsqu'elle rouvrit les yeux, il faisait jour, et elle peinait à se rappeler de la veille. Elle s'étira puis fila sous la douche, avant de se forcer à manger quelque chose. Elle avait pris rendez-vous avec un psychologue de cette ville, afin qu'il lui parle un peu de l'évolution des mentalités dans cette ville, et pourquoi la famille Volturi était si bien considérée. Elle s'était fait passer pour une étudiante en histoire, qui cherchait à compléter ses dossiers pour son mémoire de fin d'année. Elle espérait qu'il comprenait l'Anglais, en revanche, car ses notions d'Italien étaient plus que basiques, se limitant à bonjour, au revoir, merci, et s'il vous plaît. Elle s'habilla plus chaudement, c'était tout de même l'hiver, puis quitta l'hôtel, son sac en bandoulière.

- Buongiorno, dit-elle en arrêtant un taxi. Per favore, mi porti a 32, via del sol ?

Le psy avait son cabinet en plein centre-ville, à une dizaine de mètres du château, juste à côté d'une grande place touristique. Elle avait appris que cette place était aussi au cœur des festivités lors de la St Marcus, qui avait lieu en Mai ou en Juin, elle ne savait plus. Elle remit sa coiffure en place durant le trajet, se battit un peu avec les euros pour réussir à payer le taxi, puis alla à l'immeuble qui lui faisait face, tout près du Palazio del Priori. Ici, elle se sentait plus étrangère que jamais. Elle sonna à l'interphone puis entra, aussitôt prise dans une atmosphère un peu étouffée, rouge, doucereuse. Montant au second étage, elle sonna au cabinet du psy, où une secrétaire lui ouvrit. Le type blonde parfaite manucuré et mielleuse. Pouah. Jalyn lui offrit un grand sourire hypocrite en donnant son nom, puis s'assit dans la salle d'attente.

Ce ne fut pas très long. Un type dans la trentaine vint la chercher, avec un beau sourire. Elle remarqua son alliance au doigt lorsqu'il lui serra rapidement la main. Marié, le toubib ? Elle entra dans son bureau, s'asseyant en posant son sac à ses pieds. Après s'être assuré qu'il comprenait l'Anglais, elle se présenta à nouveau, par pure politesse. Nom, prénom, âge, origine, la base syndicale somme toute.

- Je vous remercie d'avoir accepté de me donner un peu de votre temps, docteur. Je viens d'assez loin, et je suis ravie de pouvoir consulter des spécialistes. Le sujet qui m'intéresse apparaît un peu compliqué.

Elle lui détailla ce qu'elle avait déjà cherché et trouvé à la bibliothèque de la ville, le fruit de tout ce qu'elle avait récolté ces deux dernières semaines, avant et après son arrivée en ville.

- Etant donné que vous vivez ici, pouvez-vous m'expliquer ce qui fait que la famille Volturi a une telle influence ? Et la raison pour laquelle ils ont perduré ?
Revenir en haut Aller en bas
 
C'est pour une enquête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des acteurs de PBLV en tournage pour "Enquêtes réservées"
» Enquête pour les collectionneurs
» Enquête de satisfaction ?
» Sondage pour site Internet !
» L’enquête où tout a basculé (2/3) (Emily/Derek/Rossi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Archives RP-
Sauter vers: