Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'évolution en marche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maes Hughes

Lieutenant-colonel

avatar

Statut :
  • Membre
Messages : 227
DC : Non

MessageSujet: L'évolution en marche   Sam 15 Nov 2014 - 12:14

Démétri n'était pas très calé au niveau des sciences. C'était un domaine qui ne l'avait jamais vraiment intéressé, et il n'avait pas envie de faire l'effort de tout apprendre, même si, en tant que vampire, il lui faudrait peu de temps. Cependant, il était vrai qu'il devrait peut-être s'y mettre mieux que ça, en ce moment. Il regarda Agenore lui prendre un peu de sang, après qu'il se soit ouvert une vine. D'avoir du sang dans les veines l'avait choqué un bon moment, avant qu'il en s'y fasse. Du sang, enfin ! Mais as exactement le même que celui des humains. Le leur était vif, très chaud, d'un rouge carmin, fluide. Le sien était d'un rouge qui portait sur le noir, lent, et épais. Avec ça, il n'avait même pas d'odeur. On avait souvent dit au traqueur qu'il n'avait pas d'odeur, mais le constater enfin était un tantinet étrange.

- C'est bon ?

Le scientifique hocha la tête et Démétri remit sa manche de chemise en place. Les blessures cicatrisaient si vite qu'il n'avait presque pas le temps de le voir. Le scientifique Italien mit ses échantillons dans son microscope, se penchant pour observer. Il souriait de toutes ses dents depuis ce matin, comme si on venait de lui annoncer qu'on fêtait à la fois Noël et son anniversaire avec quatre mois d'avance. Il se trémoussait de plaisir sur sa chaise, alors que Démétri s'évertuait à chercher ce qu'il pouvait y avoir de si passionnant. Mais bon, cet homme était complètement siphonné, tout le monde le savait ! A se demander comment Aro avait la patience de travailler avec lui. Mais soit, il avait beaucoup aidé durant la guerre contre les Enfants de la Lune, un an plus tôt. Il lui jeta un regard en coin en se relevant, alors que le scientifique se mettait à glousser comme une poule.

- Fascinant, souffla-t-il en plongeant un truc bizarre dans une éprouvette, qu'il mit à chauffer. Vraiment fascinant ! De tels marqueurs génétiques, c'est incroyable ! J'avais toujours rêvé d'étudier ça chez les vampires, c'est fascinant !

- Oui, on a compris, que c'était fascinant, merci ! répliqua Démétri, agacé.

- Il me faudrait un peu de sang d'un ancien vampire, pour comparer, reprit Agenore en courant dans tout son laboratoire, surexcité. Juste un minuscule flacon, quelques millilitres ! Ce serait possible ?

- Oui, mais il ne vous faut pas aussi du sang d'un humain de souche ?

- Pas de problème !

Il releva sa manche et se coupa direct la peau du coude, avant d'appuyer sur la blessure pour faire couler son sang dans un flacon. D'accord, il était définitivement cinglé. Démétri leva les yeux au ciel et ressortit. Félix attendait dehors, à l'ombre d'un bâtiment. Il lui dit qu'ils partaient en Amérique. Ils pourront prendre un peu du sang des jumeaux, les revoir, et leur parler de certaines choses, aussi. Il enfila un long manteau, pour se protéger du soleil, et partit avec son ami. En chemin, il croisa de nombreuses trace de la nouvelle psychose des humains. Mais eux étaient entravés par les croyances populaires sur les vampires, qui ne sortaient pas en plein jour et dormaient dans des cercueils, qui détestaient l'ail et craignaient les croix en bois. Durant le voyage, il récapitula à Félix ce qui était prévu, car il n'était pas sûr qu'il ait vraiment tout écouté, quand Aro leur avait parlé, hier soir. Il soupira légèrement, observant les humains discuter dans l'avion. Le même sujet tournait en boucle dans toutes les conversations. mais, au-delà de la peur, il en entendit certains qui ne semblaient guère repoussés par la perspective de passer du côté sombre de la vie. Il mémorisa leurs têtes et leurs odeurs, juste au cas où, souriant.

- On va courir, ce sera plus rapide, lança-t-il à Félix en sortant sous la pluie, à l'aéroport de Seattle.

Il rabattit son capuchon sur la tête, puis s'éloigna avec le géant, et se mit à courir dès qu'ils furent à l'abri des regards. Ils filèrent à travers les forêts, comme deux fantômes, à peine conscient que la pluie cessait peu à peu pour laisser place à un ciel très bas et noir d'orage. Ils arrivèrent très vite à la maison de Carlisle, par le jardin de de derrière. Il sauta sur la véranda et frappa à la porte. Ce fut Bella qui vint lui ouvrir, portant un bébé dans les bras. Il lui dit bonjour assez vite, plus pour la forme que pour autre chose.

- On est venu voir les jumeaux, dit-il en désignant Félix et en jetant un œil à l'intérieur. Salut Jasper.

Le grondement sourd de l'orage retentit au-dessus de leurs têtes au même moment. Il y avait maintenant tous les ingrédients pour faire un bon film d'horreur. L'orage, le ciel noir, les vampires, une mère avec un bébé innocent, une catastrophe à l'horizon, l'Inquisition... Bella lui rendit son bonjour, alors qu'il se disait qu'il ne manquerait qu'un loup ou deux pour parfaire le tableau.

- Ils sont à l'étage, dans leur chambre. Inutile de vous guider, je suppose ?

- Merci, ça va aller.

Il fila avec Félix et frappa à la porte de la chambre en question, avant d'entrer. Voilà longtemps qu'il n'avait plus vu les jumeaux, et il eut un temps d'arrêt en voyant leurs visages. Ils étaient plus âgés, et avaient de nouveau ces yeux si bleus. Bon sang, il allait lui falloir un moment avant de s'y faire, là, c'était hyper perturbant ! Il s'assit avec eux et Félix, les saluant d'une façon bien plus chaleureuse qu'il n'avait pu le faire en bas. Reformer, même pour un temps, leur équipe, faisait un bien fou. Il ne comptait même plus le nombre d'heures qu'ils avaient passé, tous les quatre, au château ou en mission.

- On aurait dû venir un vent, mais vous savez que la situation est un peu tende, en ce moment. Les dirigeants humains sont devenus complètement fous, la psychose est partout. Et comme l'Eglise s'en mêle, à présent...

Il fit une légère pause, conscient que parler de ça ne devait que ramener des souvenirs très douloureux aux jumeaux. Ou attiser leur colère. Mais il n'avait pas le choix, il y a certaines choses qui devaient être mises à plat.

- C'est un certain Charlie Swan qui dirige tout ça, ajouta-t-il en leur montrant une photo du type en question. Vous le connaissez déjà, non ? Il monte une milice. De son côté, l'Eglise ressuscite ses vieilles pratiques. Il faut qu'on s'organise, maintenant. Les humains croient encore beaucoup de choses fausses, mais ça ne durera pas. Nous sommes beaucoup moins nombreux, depuis la pandémie et le remède, et la plupart des vampires se cachent sous terre pour échapper aux humains.

Une solution qui n'était pas la meilleure, mais soit. Au moins, pendant ce temps, ils évitaient de faire des bourdes aussi grosses qu'eux. Il fourra la photo dans sa poche, regardant Jane et Alec tour à tour.

- Qu'est-ce que vous voulez faire ? Attendre, ou redevenir vampires maintenant ?


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t261-demetri-volturi-valide#919
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'évolution en marche   Jeu 27 Nov 2014 - 16:12

Alec reposa lentement le journal, ramenant ses jambes contre lui, les bras croisés. Forks était au centre de toutes les attentions, et on parlait même de construire dans le coin un centre d'entraînement dédiés aux futurs membres de l'Inquisition. Une sorte de camps, avec des parcours du combattant, des exercices de tir, et ainsi de suite. Des jeunes gens et des moins jeunes affluaient de partout pour rencontrer le shérif Swan, organiser les choses, participer, savoir quelles opérations étaient à mener, où chercher, et que faire des "vampires" déjà capturés... Des vampires qui n'étaient que des humains, soit dit en passant, mais qui, une fois de plus, étaient les victimes de cette mascarade mondiale, qui virait à la commedia dell'arte. Entre les déclarations publiques de grands dirigeants, les manifestations, les arrestations, les procès... Le monde entier s'agitait, encore balbutiant, ressortant clichés et stéréotypes, les vieilles peurs.

Lorsque l'annonce du retour de l'inquisition avait été faite à la télé, le repas du soir venait juste de se terminer, et ils venaient d'allumer pour regarder les informations du soir. Tout le monde était déjà ici, lorsqu'il était arrivé avec Jane, quand la présentatrice avait prononcé ces mots : "Le Tribunal de L'Inquisition vient de revoir le jour, avec ses nouveaux dirigeants. Son chef, le shérif Américain Charlie Swan, a déclaré vouloir mener une guerre impitoyable contre les monstres qui terrorisent notre planète. Chaque vampire capturé sera aussitôt brûlé vif, seule manière, selon le shérif, de détruire à jamais un buveur de sang." L'humaine avait poursuivie sur ce ton, très enjouée, montrant le dispositif, les hommes prêts à l'attaque, la police qui se préparait. Alec, au début, était resté interdit, croyant  une gigantesque blague. Il ne pouvait pas croire à ça, il ne pouvait croire au retour des ces meurtriers, par une mystérieuse fracture des siècles ! Et pourtant...

Un très long silence avait suivit. Alec avait regardé sa sœur, un moment, puis Carlisle, qui avait détourné le regard. Le jeune homme n'aurait su dire ce qu'il aurait le plus voulu en cet instant. la haine était un mot bien trop faible pour qualifier ce qu'il avait ressenti alors... envie de se venger ? Ou envie de se terrer dans un coin pour pleurer, comme lorsqu'il avait six ans ? Sans doute un mélange des deux. Personne n'avait osé dire quoi que ce soit, sur le moment, lorsque lui et Jane étaient repartis, pour appeler Aro. Aro qui leur avait bien sûr dit "de ne rien faire pour le moment". Il s'en occupait déjà.

- Dem et Félix doivent arriver dans une heure, c'est ça ? demanda-t-il d'un ton vague à Jane, assise par terre près de lui.

Elle hocha la tête, sans rien ajouter. Il ferma les yeux, essayant de lutter contre la colère qui l'envahissait. Les jours devenaient une torture ! Il supportait de moins en moins de rester là, à la villa blanche, à ne rien faire. Ils pouvaient pas aller à l'école pour s'occuper un peu, et passaient donc pas mal de temps dehors, à s'entraîner sur les animaux qu'ils trouvaient. Rester ici alors que l'Inquisition était de retour... Jamais ils n'auront autant contacté leur clan, et de leur plein gré avec ça. Sulpicia leur téléphonait beaucoup, ces derniers temps, un peu plus soucieuse à chaque fois. Il réfléchissait à tout cela, aux changements faits sur les vampires, quand on frappa à la porte de leur chambre. Félix et Démétri entrèrent, et Alec sourit en les voyant. Ce fut un moment de chaleureuses retrouvailles, même Jane était contente de les voir. Au moins, avec eux, Alec n'avait as l'impression d'être à part ou différent. Ils étaient amis, de leur clan, et c'était avec eux qu'il se sentait le plus à l'aise, pas avec les Cullen et encore moins depuis la naissance de Lindsay et Gabriel. Ils s'assirent tous directement par terre, sur la moquette.

Démétri - On aurait dû venir avant, mais vous savez que la situation est un peu tendue, en ce moment. Les dirigeants humains sont devenus complètement fous, la psychose est partout. Et comme l'Eglise s'en mêle, à présent...

Cette chère Eglise, en effet... Alec ferma les yeux une seconde, l'esprit résonnant encore des paroles entendues aux informations, alors qu'il serrait les dents. Haine, envie de meurtre, tristesse, regrets, tout se mélangeait en lui. Il entendait encore les villageois hurler "Sorciers !" en les envoyant à la mort. Et cet homme, emprisonné lui aussi, qui leur avait conseillé, pour mourir le plus vite possible, de respirer la fumée, afin d'être asphyxié, afin d'éviter la douleur des flammes.

Démétri - C'est un certain Charlie Swan qui dirige tout ça, ajouta-t-il en leur montrant une photo du type en question. Vous le connaissez déjà, non ? Il monte une milice. De son côté, l'Eglise ressuscite ses vieilles pratiques. Il faut qu'on s'organise, maintenant. Les humains croient encore beaucoup de choses fausses, mais ça ne durera pas. Nous sommes beaucoup moins nombreux, depuis la pandémie et le remède, et la plupart des vampires se cachent sous terre pour échapper aux humains.

Sous terre ? A quoi bon ? Alec haussa légèrement les sourcils, alors que le traqueur rangeait la photo. Quel intérêt de se terrer dans des souterrains ? Ça n'empêchera jamais les humains de s'y rendre aussi pour poursuivre la traque. Quand au reste... Combien de vampires restait-il actuellement ?

Démétri - Qu'est-ce que vous voulez faire ? Attendre, ou redevenir vampires maintenant ?

Alec haussa légèrement les épaules, tout en secouant la tête, puis lâcha un très long soupir. Qu'en savaient-ils, pour ça ?! La façon de transformer les gens avait changé, elle aussi. Plus de douleur insupportable pendant des jours, maintenant, il fallait être mordu, puis boire le sang de son créateur. Cette simple idée faisait toujours bondir le jeune garçon, à chaque fois qu'il y songeait. Boire un peu du sang d'Aro ?! C'était.. Il... Eux... Mais non, il n'arrivait même pas à l'imaginer ! Ce n'était pas le plus important, mais il ne parvenait as à s'y faire. Et il y avait aussi le contexte... Redevenir vampires aujourd'hui serait accorder une seconde victoire à l'Inquisition, ils auront changé de nature, une fois de plus, à cause d'elle. Mais comment combattre s'il restait humain ? Il soupira à nouveau, le regard torturé.

- J'en sais rien, finit-il par avouer. Si on veut se battre, il faudrait, mais... Je ne sais pas, j'ai l'impression de revenir trois siècles en arrière.

Il échangea un regard avec sa jumelle, indécis, cherchant quoi faire, quoi dire, comment se débrouiller. Que répondre à ça ? Vampires maintenant ? Attendre encore ? Combien de temps ? Comment voulait procéder Aro ? Qu'allait-il faire contre tout ça, comment allait-il réagir ?

- Qu'est-ce qui est prévu ? demanda-t-il en relevant la tête. Contre les humains et l'Inquisition ? Qu'est-ce que vous avez déjà fait ?
Revenir en haut Aller en bas
 
L'évolution en marche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le japonais, comment ça marche ?
» Oxygen / Slot-it CA MARCHE
» [AIDE] le Bluetooth ne marche plus!!! de l'aide svpp
» [RESOLU] Reveil qui ne marche pas la nuit
» [AIDE] flash de l appareil photo ne marche plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Rps d'Italie-
Sauter vers: