Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bobo ventre

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Bobo ventre   Mer 17 Déc 2014 - 22:48

Lindsay ouvrait et refermait les yeux sans cesse, gênée par la transpiration qui lui collait les paupières. Elle avait chaud, beaucoup trop chaud, tout son corps brûlait. Elle avait déjà repoussé la couverture dont papa et maman la couvrait tous les soirs et avait tiré comme elle pouvait sur son pyjama, essayant d'avoir de l'air. Besoin d'air. De froid. Trop chaud. Elle eut un gémissement, qui retentit dans la chambre toute noire, où elle n'entendait que le souffle de papa et maman. Maman ! Relâchant son doudou, elle essaya de se libérer du pyjama étouffant, agitant les bras et les jambes autant que possible. Elle avait mal partout, ses jambes étaient très lourdes, comme si on appuyait dessus. Ses bras aussi. Apeurée, elle gémit encore, essayant de crier pour appeler maman à l'aide. Maman, elle venait toujours quand elle pleurait, maman venait toujours l'aider quand elle avait faim ou qu'elle avait fait pipi dans sa couche la nuit. Maman, et papa aussi, ils venaient toujours la consoler quand elle faisait un cauchemar. Et là, elle avait besoin de maman et papa, maintenant, tout de suite.

Elle voulut crier mais ne produit qu'un faible son. Elle s'agitait de moins en corps, le corps engourdi et douloureux. La terreur vont s'ajouter à la douleur et elle gémit de plus belle. Elle toussa, des larmes commençant à couler en abondance sur ses joues. Maman, papa ! Elle tourna la tête vers les barreaux de son lit, regardant le lit où dormaient papa et maman. Elle tendit sa main minuscule vers eux, pleurant toujours. Maman, papa ! Elle ouvrit la bouche, essayant autant de crier que de capter de l'air. Maman... Elle pleurait de plus en plus fort, tout le corps très chaud. Elle parvint enfin à pousser un petit cri, trop faible, cependant. Elle reprit son souffle, clignant toujours très vite des yeux, puis parvint enfin à pousser un vrai cri, de pure détresse, tendant les deux bras vers le lit de papa et maman. Lorsque la lumière s'alluma, elle se protégea aussitôt les yeux en pleurant.

- Mwaaaaah ! hurla-t-elle de plus belle en fermant les yeux à cause de la lampe.

Elle s'accrocha à la chemise de papa lorsqu'il la prit dans ses bras, grimaçante car elle avait mal partout. Chaud, trop chaud ! Elle pleura pour qu'il lui enlève son pyjama, ce qu'il fit heureusement, la mettant en couche. Sa peau irradiait de chaleur, et elle avait mal à la tête. Elle gémit quand papa posa une main sur son front. Veut du froid... Elle rouvrit les yeux, les bras tendus au-dessus d'elle pour chercher du froid. Maman ? Papa ? Où papa ? Elle le vit au-dessus d'elle, et il mit un truc bizarre qui faisait bip dans son oreille. Cela eut le mérite de la distraire vingt secondes, et elle voulut attraper le truc qui faisait bip, mais papa l'avait déjà enlevé. Pas joué ? Papa se pencha et lui frotta le bras avec un savon qui sentait pas bon. Puis lui planta une aiguille dans le bras, en le lui tenant. Elle hurla aussitôt à plein poumons. Et se mit à pleurer de plus belle pendant que papa collait un pansement là où il l'avait piqué.

- Maaah....

Papa la reprit dans ses bras en la consolant, mais elle ne voulait plus regarder personne. Elle avait trop chaud, elle voulait de l'air. Maman ! Maman... Elle gémit encore plus fort, se cachant parfois les yeux à cause de la lumière, encore en couche. Pourquoi papa l'avait piqué ?! Papa se rapprocha de maman et se rallongea dans leur lit avec elle et la petite dans ses bras. Elle essaya d'attraper la main de maman, puis le tee-shirt de son père, puis ses propres pieds, puis la mèche de maman, puis le poignet de papa, puis suça finalement son pouce. Papa prit tout à coup un vapo... va... le machin qu'il utilisait, et l'aspergea de vapeur d'eau. Elle ferma les yeux, soulagée un moment. Bon, papa était gentil, alors, même s'il l'avait piqué.

- Bah gah ?

Ce qui signifiait, dans son langage "J'ai mal partout, sauvez-moi, vous êtes mes parents, donc vous pouvez forcément faire quelque chose". Elle tourna la tête pour regarder maman, essayant de lui faire comprendre, et tendit de nouveau les bras pour essayer d'attraper une mèche pour la mâchouiller ou jouer avec. Dès qu'elle en eut une à portée, elle la mit dans sa bouche, respirant l'odeur de maman. Maman, elle avait pas les même cheveux que papa, et ils étaient plus longs, et c'était pas la même odeur. Elle mâchouilla la mèche très consciencieusement, comme si c'était son biberon. Maman la prit dans ses bras, et Lindsay put jouer d'un coup avec plein d'autres mèches qui volaient autour d'elle. Elle tira sur la chemise de nuit de maman pour pouvoir téter. Maman ? Lait ? Téter ? Biberon ? Elle n'avait pas faim, mais elle voulait sentir la présence de maman. Elle leva un regard suppliant vers elle, tirant toujours sur sa chemise, les larmes aux yeux. Maaammaaan ! Pas téter ? Papa ? Biberon ? Elle les regarda tous les deux, suppliante. Au moins sa tétine...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bobo ventre   Lun 2 Fév 2015 - 23:25

Une prairie, des arbres et des feuilles. Les feuilles tombaient des arbres, on pouvait donc en conclure qu’ils étaient en Automne. Esmée se redressait, alors qu’elle était couchée dans l’herbe, sans vraiment comprendre pourquoi elle n’était pas chez elle. Et sa fille ? Elle était où ? Elle entendit des pleurs d’enfants et voulut s’y diriger, mais ne parvint pas à se déplacer. Elle courut, mais faisait du sur-place. Fronçant les sourcils, elle sentait l’air lui soulever les cheveux.

Soudain, un cri de détresse se fit entendre, la faisant sortir de son sommeil en sursaut. Elle faisait généralement des sommeils sans rêves, préférant ne dormir que d’une oreille afin de pouvoir se réveiller le plus rapidement possible lorsque Lindsay criait, pleurait ou se réveillait. Esmée alluma, ce qui eut le mérite de faire crier de plus belle sa fille, tandis que Carlisle se leva. Elle fixa des yeux son époux et sa fille, inquiète.

Esmée regarda son époux prendre le thermomètre et lui prendre sa température. Par contre, lorsqu’il la piqua et que leur fille se mit à crier de plus belle, elle sentit l’inquiétude de faire plus présente.  Elle savait que la température était dangereuse pour les bébés de cet âge-là, donc autant vous dire que... Elle avait un tout petit peu peur pour ce petit être fragile qu’elle avait gardé en elle pendant neuf mois.

Elle fût bien vite réveillée suite à ça tandis que son époux revint avec Lindsay dans ses bras. Il se recoucha dans leur lit et Esmée s’approcha d’eux, se rassurant un peu tout en voyant  Lindsay essayer d’attraper sa main, puis le T-shirt de Carlisle, elle sourit un peu, attendrie alors qu’elle essayait de jouer avec tout ce qui était à sa portée. Esmée ne cessa de regarder leur fille alors qu’elle suçait son minuscule pouce. Carlisle alla chercher un vaporisateur et l’utilisa pour Lindsay.

-Lindsay- « Bah gah ? »

Esmée vit sa fille lui prendre, enfin, essayer d’attraper une de ses mèches de cheveux. Au bout d’un moment elle y parvint et la mit en bouche pour la manger. Esmée sourit alors et la prit dans ses bras prudemment, comme s’il s’était s’agit d’un trésor très précieux auquel il fallait faire attention. Enfin... Pour Esmée, c’était le cas, elle saurait capable de tout pour sa fille, leur fille... Tant elle en avait rêvé d’avoir un enfant de Carlisle.

Un enfant qu’ils pouvaient ainsi choyer et protéger aimer et. Après... Il était vrai que ça paraissait fort... Protecteur de penser ça, mais... C’était un bébé, alors... Quoi de plus naturel que de vouloir la protégée ? Après tout, c’était leur fille... Et il fallait la protégée. Lindsay commença à jouer avec les quelques mèches de cheveux qui lui passaient sous la main au moment ou Esmée l’eut pris dans ses bras.

Elle sourit à Lindsay, lui caressant la joue avec sa main, tout doucement. Au bout d’un moment, alors que Lindsay tirait sur sa chemise de nuit, Esmée retira sa bretelle pour lui donner le sein. Elle fit néanmoins attention à ne pas faire mal au petit trésor qu’elle avait dans les bras. Tout en la regardant, elle se promit de tout faire pour la protégée parce qu’elle était fragile, mais aussi parce que rien que le fait de la tenir dans ses bras lui faisait sentir à quel point on pouvait être dépendant que quelque chose ou de quelqu’un, elle regarda ensuite Carlisle alors qu’elle était encore inquiète.

Esmée regarda ensuite leur fille. Elle se promit d’éviter que quoi que ce soit de mal lui arrive, elle ferait tout sont possible que ça. Elle se doutait que Carlisle devait penser pareil, sachant à quel point il était protecteur, déjà envers elle... D’un autre côté, elle devait paraître sacrément protectrice, rien qu’en disant et qu’en pensant cela. De l’autre... Elle trouvait cela totalement normal.  

Elle ne cessait pas de la garder contre elle ou contre son cœur, la cajolant et la protégeant de tout risque. Dès que Lindsay commençait à pleurer ou à gigoter de trop, Esmée alla remplir un biberon d’eau à température ambiante ou légèrement froide afin de la rafraîchir, -mais pas trop froide, bien sûr-, veillant même à la faire prendre un bain quand elle devenait beaucoup trop chaude à son goût.

Après, elle ne cessait de garder un œil sur elle, restant près d’elle et la gardant le plus longtemps possible dans ses bras à chaque fois, elle voulait lui montrer qu’elle était là, quoi qu’il arrive. Esmée savait qu’elle en faisait peut-être de trop, mais... mieux valait être prudente, non ? Après, elle ne voulait pas que Lindsay coure le moindre risque, sachant que le fait d’avoir de la température était dangereux à cet âge-là...
Revenir en haut Aller en bas
 
Bobo ventre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trouvaille Mach'o Bobo
» La vague du ventre...
» [Berthaud, Fabienne] Un jardin sur le ventre
» Problème d'articulation (niveau du ventre)
» Numb3rs - Du ventre plat au ventre rond - Amita/Charlie - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Rps d'Amérique-
Sauter vers: