Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ooh, une éco... Hips !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inter-Forum-SteFamille

Allié du Forum

avatar

Statut :
  • Maitre du Jeu
Messages : 30
DC : Non

MessageSujet: Ooh, une éco... Hips !   Sam 20 Déc 2014 - 17:34

[Personnage : Adrien de Sora, ancien docteur, devenu infirmier au pensionnat, 35 ans, alcoolique, et maniant le feu.
J'ai pris le contexte de base du tout premier livre de Twilight.]


Adrien se cogna durement la tête en s'affalant au sol, étendu dans de ce qui semblait être des toilettes. Ouh là... Hips ! Il était fort, celui-là ! Il porta de nouveau la bouteille à ses lèvres, la finissant en deux ou trois lampées. Bon... Très bon, même ! Bonne cuvée, il s'en souviendra. Il se releva avec difficulté, se tenant au mur pour ne pas tomber. Ouch. Rajustant sa chemise mal fichue, il poussa la porte. Avant de s'arrêter brusquement. Il... Il était où ? Il se pencha, regardant tous les casiers collés contre le mur. Des casiers en ferraille, ça existait, ça ? Et de toutes les couleurs en plus ! Il les toucha du bot des doigts, étonné, puis leva la tête pour regarder les lumières bizarres au plafond. Ce n'étaient pas des ampoules normales, mais des ampoules larges et hautes, plates... Il regarda sa bouteille, un air bizarre sur le visage. Hum, c'était peut-être un peu fort ce truc... Il avait des visions, maintenant. Il retourna se passer de l'eau sur la figure, puis revint dans le couloir. C'était même pas du carrelage ou du bois, par terre, mais du... Un tapis vert en plastique dur... Il supposait.

- Toi et moi, on est où ? demanda-t-il en regardant sa bouteille.

Il la laissa retomber dans une poubelle, puis continua sa route. a ressemblait à une école, ici. Il finit par croiser des jeunes, tous habillés hyper bizarrement, sans uniforme, avec des cheveux violets parfois. Il finit par courir, bien effrayé maintenant. Au secours ! Et tous les jeunes tenaient des... des machins dans leurs mains, des machins qui clignotaient quand on appuyait dessus. Il ne comprenait plus rien. Il finit par arriver dans une sorte de grande salle, avec des élèves, et leurs parents. Il regarda partout, l'air halluciné. Bon sang... Maintenant, d'autre le fixaient, soient étonnés, soient effrayés, soient agacés. Et bah quoi ? Complètement perdu, il se laissa tomber sur une chaise et sortit une flasque de rhum de sa poche qu'il but d'une seule gorgée. Hips. Ah. Mieux. Un bonhomme s'approcha de lui, et Adrien lui sourit.

- Vous êtes de la famille d'un de nos étudiants, monsieur ?

Beh... Il parlait pas Français ! Adrien le fixa, sans comprendre, puis fit un effort monumental pour se rappeler ses leçons d'Anglais. Sans y parvenir. Il se gratta la tête, de plus en plus perturbé, puis finit par dire en Français qu'il ne comprenait pas, désolé. L'autre eut un temps d'arrêt, et parut gêné à son tour. Bah quoi ? Il n'était pas bilingue, désolé, hein. Il regarda son interlocteur, qui répétait "name", "job", etc. Ah ! Il dit son nom, articulant pour le prof qui eu visiblement du mal à saisir, puis chercha comment on disait infirmier en anglais. Ne trouvant pas, il se contenta de lâcher un "doctor" peu enthousiaste. Il ne l'était plus, ou ne se considérait plus comme tel. Soupirant à nouveau, il se retrouva seul peu de temps après et se releva, circulant derrière la foule. Ce devait être une espèce de fête ou de cérémonie. Calant une cigarette entre ses lèvres, il fit jaillir une flamme de ses doigts.

La fille à coté de lui hurla en s'écartant d'un bond, et tout le monde l'imita brusquement autour de lui en voyant le feu dans ses mains. Il en lâcha sa cigarette, stupéfait, en regardant tout le monde, maintenant seul au milieu d'un large cercle vide. Heu... Mais encore ? Ils avaient quoi ? C'était pourtant courant, d'avoir un don, et de s'en servir en public ! Il referma les poings sur le feu pour le faire disparaître, très étonné.

- Vous avez quoi ? murmura-t-il.

Il y eut un gros instant de flottement, puis quelqu'un lança une phrase où il comprit juste "wizard" ou un truc du genre. On le prenait pour un magicien ? On se détourna bientôt de lui, et chacun reprit ses discussions. Et d'autres continuaient de le regarder d'un air choqué.

- Mais enfin, vous sortez d'où, tous ? gémit-il. Ou plutôt, je suis où ? Où est passé le pensionnat ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Ooh, une éco... Hips !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hips hips hips houra !
» Saviez-vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Flash-Back et Events :: Inter-forum-
Sauter vers: