Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Peur pour toi

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Peur pour toi   Dim 25 Jan 2015 - 11:32

La nuit avait été infernale. Pire qu'infernale, même. Alec n'avait que très peu dormi, passant tout son temps à essayer de se calmer et à renvoyer balader les infirmières qui ne cessaient de venir lui demander s'il ne voulait pas de calmants pour s'endormir. Mais qu'on lui foute la paix ! Il n'avait pas demandé à être ici, lui, et n'avait pas besoin qu'on vienne en rajouter. Il détestait cet endroit, ces odeurs, les personnes qui voulaient le "soigner", comme si elles en avaient vraiment quelque chose à foutre, et tout ce qui se passait ici, les bruits, les cris, les médecins, absolument tout. La simple pensée d'être dans un dispensaire, enfin un hôpital, suffisait à lui serrer la gorge et à le rendre malade. Il aurait voulu être n'importe où ailleurs, même sur un champ de bataille en pleine nuit à se battre contre les Enfants de la Lune, mais pas ici ! Pour le coup, il mourait d'envie de demander une faveur à Aro, qu'il puisse provoquer un petit "accident" au médecin qui avait décidé de l'enfermer ici toute la journée.

Au matin, il s'était habillé vite fait, fatigué et de mauvaise humeur, tout prêt à appeler Aro pour lui demander de liquider l'autre abruti. Mais il n'avait pas eu le temps, Carlisle était arrivé avant, pour lui dire que Jane avait été enlevée cette nuit. Enlevée cette nuit. Enlevée cette nuit. Il avait bondit de son lit en hurlant "QUOI ?!", faisant à moitié reculer le médecin en grimaçant. QUI était la sale ordure qui avait osé, qu'il aille l'exploser ?! Et en plus elle était tombée malade ! Mais sa sœur enfin, sa sœur, sa jumelle, Jane ! Il avait harcelé Carlisle sur tout le trajet pour savoir comment elle allait, puis s'était précipité dans leur chambre pour aller la retrouver, ignorant complètement tout le reste de la famille qu'il croisa en chemin, le cœur au bord des lèvres, courant retrouver Jane. Il la trouva dans son lit, toute pâle, et il se précipita à côté d'elle, tremblant et posa une main sur son front pour vérifier si elle avait de la fièvre.

– Jane...

Il s'assit correctement au bord du lit puis la prit dans ses bras, la serrant contre lui avec un soupir de soulagement. Il l'embrassa sur la joue puis la berça, tout en lui frottant doucement le dos. Il n'avait même pas été là pour la protéger, cette nuit... Il posa sa joue contre ses cheveux en fermant les yeux, brûlant de haine contre la sale garce qui avait osé la toucher, qui... Elle était bien morte, au moins ?! Il serra les dents, crispés, puis se força à se détendre, au moins pour elle, pour ne pas l'inquiéter. Il n'osait plus la lâcher, comme si elle risquait de disparaître s'il s'éloignait à nouveau d'elle. D'abord l'autre folle de Denali, puis maintenant cette dingue ! Ça ne finira donc jamais ?! Il aida sa sœur à se rallonger, puis ramena la couverture sur elle, s'assurant qu'elle était bien mise, avant de lui prendre les deux mains, caressant sa joue avec un petit sourire.

– Je vais rester avec toi, je te le promets. Je suis désolé de ne pas avoir été là... Qu'est-ce qu'elle te voulait, cette espèce de garce ? Elle en avait contre le clan, elle aussi ? J'ai eu si peur que tu...

Qu'elle ait frappée, elle aussi, blessée, ou pire. Il la trouvait trop pâle à son goût, même avec la lumière pâle de décembre qui entrait dans la chambre. C'était vraiment très lâche, de la part de leurs ennemis, de profiter qu'ils soient de nouveau humains ! Caïus leur avait dit un jour que, de toute façon, ils ne pouvaient pas quitter le clan en paix car ils avaient trop d'ennemis, qu'ils ne tiendraient pas. Finalement, il n'avait pas tord... Il retint un soupir, une main serrant celles de sa sœur et l'autre sur sa joue, pour la câliner.

– Comment tu te sens ? Tu veux que j'aille te chercher quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Lust

Médecin

avatar

Statut :
  • Modérateur/trice
  • Graphiste
  • Journaliste
  • Maitre du Jeu
Messages : 995
DC : Non

MessageSujet: Re: Peur pour toi   Lun 26 Jan 2015 - 22:11

Elle était glacée, et brûlait de fièvre en même temps, s'accrochant à la chemise de Démétri alors qu'il la portait pour la ramener à la villa blanche. Il l'avait enveloppée dans son manteau, mais elle n'arrivait pas à se réchauffer, pas après avoir passé une nuit entière et le début de la matinée dehors, en plein mois de Décembre, pieds nus et en pyjama, avec juste un pull de sa ravisseuse pour se réchauffer. Les humains peuvent ressentir le froid, mais elle avait oublié l'effet que cela faisait, depuis le temps... Elle avait l'impression que chacun de ses muscles avait été piqué de milles aiguilles. Cependant, malgré cela, elle n'était pas du tout pressée de rentrer... Elle n'imaginait que trop bien ce qui allait se passer une fois qu'elle sera rentrée et que Démétri repartira. Carlisle allait d'abord péter un câble, lui demander cent mille fois ce qui lui était arrivée et si elle allait bien, puis l'examiner sous toutes les coutures pour voir si elle n'était pas blessée, avant de la coller au lit parce qu'elle était tombée un petit peu malade à cause du froid. Puis Aro allait venir à son tour, refaire la même chose, puis mettre des gardes à surveiller la maison et le moindre de leurs faits et gestes. Ah, et ne pas oublier aussi qu'il faudra qu'elle réussisse à apaiser Alec, qui, en plus d'avoir peur à cause de son enlèvement, allait aussi devoir digérer la nouvelle "Dracula, bien vivant, en chair et en os, qui lui avait fait boire son sang cette nuit".

Comme elle s'y était attendue, Carlisle ne put s'empêcher de jouer au père poule surprotecteur comme ce n'était pas permis, malgré toutes ses affirmations comme quoi elle allait parfaitement bien ! Un petit fièvre n'allait pas la tuer, elle avait connu bien pire que ça ! C'était pas, comment sa famille supportait-elle de vivre sous le même toit qu'un homme qui vous sautait dessus dès que vous aviez un petit rhume ? C'était juste infernal ! Enfin, entre lui et un homme qui pouvait tout savoir de vous juste en vous effleurant et qui menait le monde à la baguette en décidant qui avait le droit de vivre et mourir... Non, elle ne savait ce qui était le pire. Avec ça, ni l'un ni l'autre ne daignaient vous lâcher, jamais ! Elle retint un soupir en se recouchant, à moitié assommée par les médicaments. Elle espérait que son frère allait arriver avant Aro... Elle voulait le voir lui, plus que n'importe qui d'autre au monde. Elle s'endormit à moitié jusqu'au moment où il arriva enfin, qu'elle l'entendit courir dans les escaliers.

Elle tendit aussitôt la main lorsqu'il entra dans leur chambre et se précipita sur elle. Elle attrapa sa manche avec un faible sourire, se sentant d'un seul coup beaucoup mieux, parce qu'il était près d'elle. Il était là, enfin, et son cœur s'apaisa en conséquence, alors qu'il murmurait son prénom. Elle ferma les yeux lorsqu'il la prit dans ses bars, se blottissant contre lui avec soulagement. Elle le serra à son tour, ayant peur de le lâcher, et voulant juste qu'il reste près d'elle, là, tout de suite ! Elle crispa ses mains sur son pull, le nez fourré contre lui. Alec... Elle était désolée de l'avoir inquiété, il avait dû se faire un sang d'encre à cause de son enlèvement ! Tout ça à cause de l'autre folle, qui avait cru pouvoir vaincre Démétri. Lui qui s'entraînait depuis un millénaire avec Caïus et d'autres, et qui avait survécu au sein du clan tout ce temps. Comment aurait-elle voulu se débarrasser de lui, toute seule ? Elle soupira puis resserra son étreinte sur son frère. Le monde aurait pu s'écrouler tout autour d'eux qu'elle ne l'aurait pas relâché pour autant.

Son frère l'aida ensuite à se rallonger, puis lui prit les mains, tout en lui caressant la joue. Elle lui sourit, touchée par ce simple contact, et se sentant profondément en sécurité près de lui. Les siècles passaient, mais jamais elle ne pourra se lasser de lui ni se passer de sa présence. Il lui était essentiel, il était la seconde moitié de son âme, et elle mourrait sans lui. Qu'elle soit malade ou non n'avait aucune importance tant qu'il était près d'elle. Elle en oubliait aussi tous les ennemis qu'ils avaient, tous ceux qui voulaient les tuer parce qu'ils étaient des Volturi. Jane ne voulait pas s'empêcher de vivre à cause d'eux, et surtout, aucun ne pourra lui enlever le bonheur qu'elle éprouvait dans ces moments avec son jumeau.

Alec – Je vais rester avec toi, je te le promets. Je suis désolé de ne pas avoir été là... Qu'est-ce qu'elle te voulait, cette espèce de garce ? Elle en avait contre le clan, elle aussi ? J'ai eu si peur que tu...

Mais elle n'était pas blessée, juste un peu malade, donc tout allait bien ! Et puis, ce n'était pas vraiment le seul problème... Mais ça, elle ignorait comment l'avouer à Alec sans qu'il en devienne furieux ou ne fasse une connerie en voulant la protéger. Il n'était pas au courant, ou il aurait réagit autrement dès le début, amis elle ignorait comment aborder le sujet "Dracula". Et d'ailleurs... Non mais il existait vraiment ce type ?! Elle avait toujours cru que ce n'était qu'un personnage de roman, inventé par l'esprit malade d'un humain tordu, sur la base d'un prince humain qui avait été l'un des plus sauvages de son époque ! Jamais elle n'aurait pensé qu'il existait vraiment ! Félix avait toujours été un grand fan du roman, il allait devenir dingue en apprenant que le Comte existait vraiment. Mais annoncer ça à Alec... Et lui dire que l'empaleur voulait l'épouser ? Pire, la mettre enceinte. Cela risquait de légèrement mal passer...

Alec – Comment tu te sens ? Tu veux que j'aille te chercher quelque chose ?

Elle essaya de sourire, mais fit plutôt une grimace. Bon, hum, Alec, ne t'énerve surtout pas... Elle avait peur qu'il ne fonce rechercher l'empaleur pour lui mettre les points sur les i, ce qui allait énerver Aro. Il ne voulait pas que Jane et son frère se mettent bêtement en danger alors qu'ils étaient humains. et énerver Aro n'était pas vraiment la meilleure idée à avoir lorsqu'on voulait survivre, ou au moins vivre en paix.

– A moi, elle ne voulait rien, dit-elle en dissimulant sa gêne. Elle en m'a rien fait après m'avoir enlevé, elle voulait juste attirer Démétri pour se battre contre lui, parce qu'il avait liquidé son frère, autrefois. Ne t'inquiètes pas, je n'ai pas été blessée, je vais très bien. J'ai juste eu un petit coup de froid.

Voilà pour la partie la plus facile. Aborder le sujet délicat, maintenant. Elle ne pouvait pas lui cacher, il verra de suite si elle ne lui avouait pas tout, sans compter qu'elle ne voulait pas avoir de secrets contre lui. Il finira par le savoir, tôt ou tard, ne serait-ce qu'avec la réaction d'Aro, donc autant qu'il sache tout par elle, plus doucement.

– Ce n'est pas le plus important, reprit-elle avec une petite inspiration. Cette nuit, il s'est passé autre chose, mais je ne m'en suis pas rendue compte, sur le coup. Je dormais. C'est la folle qui me l'a dit, puis Carlisle qui m'a expliqué plus en détails toute à l'heure. En fait, il y a un autre vampire qui est venu cette nuit. C'était Vlad Tepes... Dracula. Oui, il existe.

Elle avait rajouté cela aussitôt en voyant l'air incrédule de son frère. Elle lui serra un peu plus fort la main, espérant qu'il n'allait rien vouloir faire d'inconsidéré par la suite. Elle se doutait bien qu'Aro allait vouloir régler le problème lui-même, à sa façon.

– Il veut... m'épouser, réussit-il enfin à avouer en regardant son frère dans les yeux. Et que je porte son héritier. Mais il est parti, ça va, ne t'en fais pas, ça va aller ! Et il m'a aussi fait boire un peu de son sang pendant que je dormais, ainsi trois fois rien, je t'assure, et je vais très bien.

Elle avait parlé plus vite par instinct, espérant le calmer avant qu'il ne se mette à hurler de fureur et vouloir assommer avec son don tout le pays jusqu'au moment où il dénichera le vampire.

– Mais respire, tout va bien, ça va sûrement s'arranger très vite.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t83-jane-volturi-validee#96
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Peur pour toi   Jeu 29 Jan 2015 - 15:22

Sa sœur eut une drôle d'expression, après qu'il lui ait parlé. Elle voulut sourire, sans y parvenir, et il resserra légèrement ses mains sur les siennes, inquiet. Voulait-il qu'il se détende, ou lui cachait-elle quelque chose, en plus de ce qui s'était passé avec l'autre folle ? Il penchait plutôt vers la seconde option... Il la connaissait par cœur, sa jumelle, et elle ne savait pas lui mentir. Il pouvait sentir à distance si quelque chose clochait, alors lorsqu'il était juste à côté d'elle, inutile de dire qu'elle ne pouvait rien lui cacher. Il hésita à la relancer tout de suite, soupçonneux. Elle lui parlait toujours, se confiait toujours. Même lorsqu'elle voulait lui dissimuler quelque chose, elle craquait toujours dès qu'ils étaient ensemble. Alors ici, elle allait sûrement lui parler, mais il s'était tant inquiété pour elle qu'il en avait perdu beaucoup, au niveau de la patience. Et encore plus si elle avait d'autres ennuis ! La seule peur d'Alec était de la perdre ou de la voir souffrir, il ne pouvait supporter cela.

Jane – A moi, elle ne voulait rien. Elle en m'a rien fait après m'avoir enlevé, elle voulait juste attirer Démétri pour se battre contre lui, parce qu'il avait liquidé son frère, autrefois. Ne t'inquiètes pas, je n'ai pas été blessée, je vais très bien. J'ai juste eu un petit coup de froid.

Il eut un sourire peiné en ramenant un peu plus la couverture sur elle. Un petit coup de froid... Elle ira mieux dans quelques temps, il allait veiller sur elle. Mais la suite ? Quel était l'autre problème qui la travaillait ? Il s'obligea à ne pas lui poser tout de suite la question, lui laissant le temps de reprendre ses esprits et de trouver ses mots. Il avait déjà oublié ce que voulait la folle. Tant que cela ne touchait pas Jane, il s'en moquait bien. Chacun ses ennemis, et Démétri pouvait très bien s'arranger seul des siens, il était assez fort pour cela. Tout ce qui préoccupait Alec était de préserver sa jumelle, elle et uniquement elle, les autres pouvaient bien se débrouiller seuls. Il attendit donc, sur les nerfs, qu'elle en vienne à se confier, à dire ce qui la tracassait.

Jane – Ce n'est pas le plus important, reprit-elle avec une petite inspiration. Cette nuit, il s'est passé autre chose, mais je ne m'en suis pas rendue compte, sur le coup. Je dormais. C'est la folle qui me l'a dit, puis Carlisle qui m'a expliqué plus en détails toute à l'heure. En fait, il y a un autre vampire qui est venu cette nuit. C'était Vlad Tepes... Dracula. Oui, il existe.

Dracul... Il entrouvrit la bouche, choqué, avant de se reprendre. Ce n'était as le moment de rester bêtement ébahi comme ça ! Donc, il existait, très bien, tant mieux pour lui, Félix allait être fou de joie en apprenant cela. Et quel rapport avec Jane ? que lui avait-il fait, cette nuit ?! Elle n'était pourtant pas blessée, ni... Que s'était-il passé ? Il lui avait dit quelque chose ? Il l'avait blessée ? Insultée ? Menacée ? Qu'est-ce qu'il lui voulait ?! Jane, bon sang, parle ! Il était au bord de la crise de nerfs, là. Il imaginait cent milles scénarios, de ce qui avait pu se produire, et imaginer sa sœur endormie et vulnérable face à un vampire était tout à fait insupportable.

Jane – Il veut... m'épouser, réussit-il enfin à avouer en regardant son frère dans les yeux. Et que je porte son héritier. Mais il est parti, ça va, ne t'en fais pas, ça va aller ! Et il m'a aussi fait boire un peu de son sang pendant que je dormais, ainsi trois fois rien, je t'assure, et je vais très bien.

Il... Il voulait... Il lui avait... Le cœur d'Alec rata violemment un battement avant de repartir de plus belle, alors qu'il ouvrait grand la bouche. IL LUI AVAIT FAIT QUOI ??! Le salaud ! L'ordure ! Il allait le massacrer ! Il avait osé la toucher ! Il avait osé poser ses sales pattes sur elle ! Il avait osé s'approcher d'elle ! Il avait osé faire glisser de son sang dans sa bouche ! Pendant qu'elle dormait, le sale lâche ! Ordure ! Immonde salaud ! La fureur l'aveugla complètement, en même temps que la haine, pure et dure. Il allait le lui payer ! Il allait crever comme un chien pour avoir osé toucher à sa sœur ! Il allait souffrir ! Il allait avoir les os écrasés, les yeux arrachés, il allait payer ! C'était terminé, pour lui, il ne s'en remettra pas ! Non mais il était hors de question qu'il s'approche encore de Jane à moins de dix kilomètres ! Pas question qu'il pose encore ses sales pattes sur elle ! Porter son héritier, rien que ça ! Mais jamais, jamais il ne pourra plus l'approcher, et encore moins la toucher ! Il avait juste le droit de crever, ce sale type !

Jane – Mais respire, tout va bien, ça va sûrement s'arranger très vite.

– Bien ?! s'étrangla-t-il en hurlant. Il t'a touché ! Il t'a touché, cette espèce d'ordure ! Je t'en foutrais, moi, de vouloir des héritiers ! Il n'a qu'à se trouver une copine si ça lui chante mais qu'il ne t'approche pas toi ! Il t'a fait ça pendant que tu dormais, cet immonde salaud, il est...

Il grogna puis lâcha toute une volée d'injures, dont certaines particulièrement gratinées et anciennes. En cet instant précis, même Caïus lui inspirait beaucoup de moins de haine que Dracula, il en tremblait de rage, furieux et révolté.

– Je te promet qu'il va crever pour ça, reprit-il aussitôt, le souffle court. Il n'est pas question qu'il t'approche encore ! Ça non, hors de question, jamais. Viens là.

Il la reprit très vite dans ses bras, la serrant fortement contre lui en lui frottant le dos, se calmant à peine. Il aurait voulu être de nouveau vampire pour pouvoir traquer le Roumain et lui faire sa fête. Le démanteler lui-même et le brûler comme le rat qu'il était ! Il ferma les yeux en posant sa tête sur son épaule, très tendu.

– Je veux te défendre. Te protéger, t'aider. J'ai peur lorsque tu n'es pas près de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peur pour toi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peur pour toi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les passages qui vous ont fait le plus peur pour un personnage dans le manga ou dans l'anime
» Tactica Bretonniens
» SGA-C'est une plaisanterie...hein? Mackay/sheppard-PG-13
» Stargate Atlantis - Je m'abandonne à toi - John/Rodney - G
» Motocross

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Rps d'Amérique-
Sauter vers: