Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [2023] Maman, j'ai un truc à te demander !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: [2023] Maman, j'ai un truc à te demander !   Dim 1 Fév 2015 - 23:18

[Et je veux PAS développer mon perso comme ça, hein !]

Lindsay vérifia que personne n'était à l'étage puis s'enferma dans la salle de bain, à double tour, avant de filer vers la grande glace. Elle venait tout juste de fêter ses quatorze ans, mais son humeur avait été gâchée par l'arrestation de son petit ami... Il s'appelait James, elle l'avait rencontré lors d'une fête de son école, l'année dernière, où il était responsable. Un bel homme, de trente-deux ans, marié, qui vivait à Seattle. Elle en était follement tombée amoureuse, et il lui avait bien rendu. C'était quelqu'un de très honnête, en plus ! Même s'il vendait un peu de dogue, de temps en temps. Ils s'aimaient, qui pouvait dire quelque chose contre ça ? Et cet amour s'était concrétisé ! Elle souleva son pull très large pour voir son ventre, qui grossissait. Depuis un mois ou deux, elle ne portait que des tenues de ce genre, pour dissimuler sa grossesse. Elle tourna sur elle-même pour regarder son ventre, soupirant. James devait savoir qu'elle était enceinte de lui ! Il fallait absolument qu'elle le revoit ! Mais comment... Elle ne pourra pas aller en prison seule... Elle pourrait demander à sa mère de l'y emmener, pour voir "son ami" ? Ah oui, pas bête !

Remettant son pull en place, elle redescendit au rez-de-chaussée, passant près de son père, la tête fourrée dans plein de papiers, puis alla retrouver sa mère qui cuisinait. Lindsay se composa un air innocent, préparant ses arguments, et fila vers sa mère. Il fallait absolument qu'elle aille à Seattle ! James était tout pour elle. Il l'avait aimé, et lui avait fait l'amour, un après-midi, au collège, alors qu'elle avait séché un cours ou deux en disant qu'elle était malade. Elle se posta non loin de sa mère, remettant encore son pull large en place.

- Maman ? J'ai un truc à te demander. J'ai un ami qui a eu un problème, à Seattle... Tu crois que vous pourriez m'y emmener pour que j'aille le voir ?

C'était clair et ça ne prêtait pas à confusion, non ? Il était normal qu'elle ait des amis à son âge, et encore plus normal qu'elle veuille être là pour les soutenir s'ils avaient un problème, n'est-ce pas ? En plus, elle était sûre que James sera très heureux pour sa paternité ! Il lui avait souvent dit que c'était elle qu'il aimait, et qu'il voudra vivre avec elle dès qu'elle sera majeure, dans quatre ans. Elle le croyait, il ne pouvait pas lui mentir. Bien sûr, elle voyait toujours des filles et des femmes trompées, mais James ne pouvait pas faire ça. Elle portait son enfant, après tout, son fils ou sa fille. Ils pourront vivre très heureux, dès qu'il sera sorti de prison ! Bon, peut-être que ses parents ne le prendront pas très bien, au début, mais ils finiront bien par voir qu'elle était heureuse ainsi.

Maman - Un problème ? Quel genre de problème ?

Lindsay sautilla sur place alors que sa mère se tournait vers elle, puis prit une longue inspiration. Allez, autant lui dire, ce n'était pas compliqué !

- Il a vendu un peu de drogue et il a été arrêté. Donc tu veux bien m'emmener à la prison de Seattle ?

Sa mère ne répondit pas tout de suite, comme choquée. Et bah quoi, elle avait dit la vérité ! James avait bien le droit de faire des erreurs, après tout, mais il restait une personne très bien, gentil, très attentionné, et tout. Dès le début, il commençait souvent à la toucher, en lui disant qu'elle lui plaisait. C'était agréable de se sentir aimé. Elle ne voyait où était le mal, si c'était juste de l'amour, n'est-ce pas ? Une de ses amies lui disait que c'était malsain, mais elle ne s'en souciait pas. James en lui voulait aucun mal.

Maman - Il a quoi ?! Dis-moi, tu le connais depuis combien de temps, cet ami ?

- Heu, ça fait presque un an. Mais je te jure qu'il est très sympa ! Il dit souvent que je lui plais beaucoup, et il ne me veut pas de mal, je t'assure. La première fois qu'il m'a touché, il faisait attention, et je n'ai pas peu peur.

Il avait été très prévenant. Il lui avait demandé de le prévenir si elle avait peur ou s'il allait trop vite. Il lui parlait beaucoup de leur avenir à deux. Il lui avait décrit la maison où ils iront s'installer, et élever l'enfant qu'ils auront. C'était un bel avenir, et elle voulait le vivre avec lui.

Maman - PARDON ?! Parce qu'en plus il t'a touché ?!

- Bah, oui. Il fallait bien, comme il voulait qu'on ait un bébé ! Regarde. Et il faut que j'aille lui dire que c'est bon, en plus.

Elle lui montra son ventre qui s'arrondissait. C'était bon, James sera si heureux en la sachant enceinte de leur enfant ! Elle savait ce qu'elle faisait, ses parents ne devaient pas s'inquiéter, elle pouvait assumer, et vivre ainsi. James était plus âgé, il saura prendre les choses en main pour assurer l'avenir qu'il lui avait décrit. Elle se sentait parfois bizarre, quand à cet enfant, mais tout ira bien. Elle ne craignait pas la douleur de l'accouchement, car James lui avait assuré qu'il sera là pour l'aider. Il lui avait aussi dit qu'elle n'était pas obligé d'aller à l'hôpital, qu'ils pourront se débrouiller tous seuls chez eux. Elle avait eu peur qu'il n'arrive quelque chose au bébé sans médecin pour l'accouchement, mais James pensait que c'était inutile, qu'il n'y avait aucun risque. Il était adulte, il savait mieux qu'elle. Elle regarda sa mère, qui avait l'air sur le point de s'évanouir. Heu... Maman ? Elle ne se sentait pas bien ? Elle était malade ?

Maman - 14 ans... TU AS 14 ANS, LINDSAY !

Lindsay écarquilla les yeux et recula d'un pas, laissant retomber son pull. Oui, elle avait quatorze ans, mais elle n'était plus une enfant, elle pouvait se débrouiller ! Tout ira bien, James le lui avait assuré !

- Mais ça ira, maman ! Tu sais, James a toujours été très gentil, avec moi, il ne me veut pas de mal ! Il m'a dit que c'était normal qu'on ait un bébé ensemble, et que personne pourra comprendre... Mais ça ira, je t'assure. Il dit aussi qu'il vaut mieux que j'accouche seule, chez nous, plus tard, car les médecins ne voudront pas que je garde notre bébé.

Elle reprit son souffle, puis reprit, sans remarquer que son père était dans son dos, à quelques centimètres.

- Il faut absolument que je puisse lui dire que j'attend un enfant, maman ! Et James ne voulait vraiment pas que j'ai mal. Avant de me toucher, il me donnait une espèce de poudre blanche... Je ne sais pas ce que c'était, mais après, je me sentais toute légère, et je voyais des trucs bizarres. Et j'ai pas eu mal du tout quand il m'a fait l'amour.

Elle posa les deux mains sur son ventre, comme pour le protéger, regardant sa mère.

- Ça va bien se passer, il me l'a promis. Il voulait pas que vous soyez au courant pour lui, mais il ne m'a pas dit pourquoi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [2023] Maman, j'ai un truc à te demander !   Jeu 19 Fév 2015 - 21:29

Esmée était en train de cuisiner, comme elle le faisait la plupart du temps quand elle n’avait rien d’autre à faire ou que l’heure de préparer le dîner pour manger venait à se faire ressentir.  Elle venait de poser la casserole sur le plan de travail, fouillant dans les armoires murales pour prendre le sel et d’autres épices diverses alors que la voix de sa fille se fit entendre dans son dos, presque au moment où elle eut finalement déposé la casserole sur la taque de la cuisinière.

-Lindsay-« Maman ? J'ai un truc à te demander. J'ai un ami qui a eu un problème, à Seattle... Tu crois que vous pourriez m'y emmener pour que j'aille le voir ? »

Esmée posa la cuillère en bois qu’elle venait de prendre puis, presque instantanément, elle s’inquiéta légèrement pour l’ami de sa fille, bien qu’elle ne pensait pas le connaître. Sans doute son instinct maternel et l’envie que rien n’arrive à Lindsay ?

-« Un problème ? Quel genre de problème ? »

Elle se retourna vers Lindsay tandis qu’elle sautillait sur place. Esmée la regarda fixement et attendit une réponse, après tout, elle estimait être en droit de le savoir ? Surtout s’il fallait l’y conduire.

-Lindsay-« Il a vendu un peu de drogue et il a été arrêté. Donc tu veux bien m'emmener à la prison de Seattle ? »

...

...

...

Il a... PARDON ? Et il était ami avec elle ? Esmée resta pendant un moment sans répondre tellement elle était choquée, mais elle finit néanmoins par lui répondre, quoiqu’un peu plus... Comment dire... ? Insistante, sur certaines parties de la phrase de sa fille.

-« Il a quoi ?! Dis-moi, tu le connais depuis combien de temps, cet ami ? »

-Lindsay-« Heu, ça fait presque un an. Mais je te jure qu'il est très sympa ! Il dit souvent que je lui plais beaucoup, et il ne me veut pas de mal, je t'assure. La première fois qu'il m'a touché, il faisait attention, et je n'ai pas peu peur. »

-« PARDON ?! Parce qu'en plus il t'a touché ?! »

Réaction purement légitime... Mais il l’a touchée ! Esmée crut s’être trompée, n’avoir pas bien entendu... Enfin... Elle l’espérait.

-Lindsay-« Bah, oui. Il fallait bien, comme il voulait qu'on ait un bébé ! Regarde. Et il faut que j'aille lui dire que c'est bon, en plus. »

Lindsay releva son pull laissant ainsi apparait un ventre déjà grossissant de par la grossesse et le petit être qu’elle portait.  Mais s’était sans comptée sur le fait qu’Esmée accusait mal le choc. Elle se retint de justesse au plan de travail qui était derrière elle, alors qu’elle se sentait de moins en moins bien, comme si elle allait tomber dans les pommes. Mais le choc de l’annonce laissa très rapidement place à la légère colère qu’elle éprouvait vis-à-vis de ça. 14 ans ! Qu’elle venait d’avoir, en plus ! Esmée se mit à espérer être dans un cauchemar tout en reprenant ses esprits.

-« 14 ans... TU AS 14 ANS, LINDSAY ! »

Elle posa les yeux sur sa fille alors que cette dernière écarquillait les yeux tout en reculant faisant d’un seul geste baisser son pull. Esmée ne pouvait plus détacher son regard du ventre de sa fille, commençant même en s’en vouloir de ne rien avoir remarqué plus tôt. Après tout, elle était passée par là, elle aussi. Pourquoi n’avait-elle rien vu ? POURQUOI ?!

-Lindsay-« Mais ça ira, maman ! Tu sais, James a toujours été très gentil, avec moi, il ne me veut pas de mal ! Il m'a dit que c'était normal qu'on ait un bébé ensemble, et que personne pourra comprendre... Mais ça ira, je t'assure. Il dit aussi qu'il vaut mieux que j'accouche seule, chez nous, plus tard, car les médecins ne voudront pas que je garde notre bébé. »

Ça ira ? Mais comment cela pourrait-il aller ? Sa fille était enceinte d’un certain James qui était en prison parce qu’il avait vendu de la drogue ! Mais bien sûr ! Tout allait bien aller ! Ils étaient dans le pays des bisounours et rien de plus normal que d’avoir un enfant avec un homme à 14 ans ! Mais tout allait bien aller, voyons ! Aucun doute à avoir là-dessus ! Sans ajouter aussi le fait qu’elle était convaincue qu’il valait mieux accoucher seule, sans médecin ! Mais bien sûûûr ! Et après, elle ne devait pas s’inquiéter pour tout ça ? 14 ANS !

-Lindsay-« Il faut absolument que je puisse lui dire que j'attend un enfant, maman ! Et James ne voulait vraiment pas que j'ai mal. Avant de me toucher, il me donnait une espèce de poudre blanche... Je ne sais pas ce que c'était, mais après, je me sentais toute légère, et je voyais des trucs bizarres. Et j'ai pas eu mal du tout quand il m'a fait l'amour. »

... De mieux en mieux... Il l’a droguée... Pourquoi est-ce qu’au vu de sa fille tout cela était normal ?

-Lindsay-« Ça va bien se passer, il me l'a promis. Il voulait pas que vous soyez au courant pour lui, mais il ne m'a pas dit pourquoi... »

Esmée manqua de tomber une nouvelle fois dans les pommes, tant tout ça lui paraissait... Irréel, impossible, choquant... Elle reprit vaguement ses esprits tout en voyant Carlisle, qu’elle n’avait pas remarqué avant maintenant, qui était derrière leur fille, dans  son dos. Et... Elle réalisa très rapidement qu’il avait surement tout entendu et qu’il avait sans doute été alerté à cause d’elle, elle fronça les sourcils, s’excusant silencieusement de l’avoir dérangé dans son travail.

-« Lindsay, dit-elle en essayant de reprendre ses esprits tout en se maintenant toujours au plan de travail, certaine qu’elle menaçait de tomber dans les pommes à chaque instant. Enceinte...Ma fille...elle...Je...Prison...»

Esmée se mit à bafouiller, plus pour se reprendre et pour essayer de comprendre et de digérer la nouvelle. Comment était-ce possible ? SA fille ? Son bébé ? ENCEINTE ! D’un home... En prison ! Plus elle se résumait la situation, et plus son malaise s’effaça pour laisser place à de la colère, de l’incompréhension et du choc.

-« ENCEINTE ! TU TE RENDS COMPTE DE CE QUE TU ME DIS ? Il est en PRISON, Lindsay ! EN PRISON ! Tu es ENCEINTE, il t’a DROGUÉE, t’a TOUCHER ! ENCEINTE ! TU SAIS CE QUE ÇA DEMANDE, UN ENFANT ??! C’est pas quelque chose qu’on prend à la légère, Lindsay ! Et en plus tu veux accoucher SANS médecin ? Mais c’est tout simplement HORS DE QUESTION !  »

Esmée reprit son souffle, se passant une main sur le front pour tenter de se calmer, puis finit par reprendre la parole.

-« Lindsay, ce n’est PAS une situation normale, tu as SEULEMENT 14 ans ! Comment veux-tu prendre en charge cet enfant ? Le père de cette enfant est en PRISON ! Il a VENDU de la DROGUE, Lindsay ! Et toi, tu ne te rends pas compte à quel point c’est GRAVE ! Tu n’es même pas majeure, que tu es déjà enceinte ! Tu t’en rends compte de tout ça ? »

Esmée posa son regard sur Carlisle, puis sur Lindsay. Ils ne l’avaient pas élevée comme ça, pourquoi donc avait-elle fini par faire une aussi grosse bêtise que ça ? Et s’ils avaient fait une erreur ? Qu’ils n’avaient pas pris assez de précautions ?

-« EST-CE QUE C'EST COMME ÇA QUE TON PÈRE ET MOI T'AVONS ÉLEVÉE ?!»

Elle finit sa phrase tout en dirigeant son bras vers Carlisle, toujours furieuse et en colère. En colère contre elle-même d’avoir fait cette erreur, en colère contre cet homme qui avait profité de sa fille et de son innocence... Mais plus en colère encore contre elle-même pour avoir été aussi aveugle vis-à-vis de toute cette histoire... Elle posa son regard sur son époux puis sur sa fille à tour de rôle.
Revenir en haut Aller en bas
 
[2023] Maman, j'ai un truc à te demander !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Hors-Chronologie et Flash-Back-
Sauter vers: