Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réunion des généraux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
King Bradley

Fhürer

avatar

Statut :
  • Membre
Messages : 80
DC : Non

MessageSujet: Réunion des généraux   Dim 30 Aoû 2015 - 17:36

Il y avait bien de l'agitation, aujourd'hui... Que se passait-il, cette fois ? Bradley soupira un peu avant de poter la tasse de thé à ses lèvres, regardant ce qui se passait dans la cour du QG. On dirait que ce vieux renard de Grumman était en train de se disputer avec le général Hakuro, venu de New Optain. Il était notoire que ces deux-là ne se supportaient guère, leurs disputes étaient devenues légendaires pour toute l'armée, ils cherchaient sans cesse à se nuire mutuellement. Et s'il n'y avait qu'avec Grumman, cela passerait, mais il y avait bien d'autres soldats que Hakuro ne supportait pas. Humph, c'était un idiot mais il servait bien, à alimenter la haine et les vieilles rancunes, il était très aisément manipulable et pouvait espionner malgré lui, ce genre d'homme était toujours très utile à leur armée. Il reposa sa tasse sur la petite coupelle qu'il tenait en main, voyant du coin de l'œil Envy, sous la forme du soldat qu'il prenait habituellement pour se balader dans le QG, assis sur un coin du bureau.

– Le Nord confirme que c'est bien l'Ishbal qui a enlevé le dingue. Leurs troupes n'ont encore rien trouvé. Qu'est-ce qu'on doit faire ?

– Toi, rien. Retourne à East City, pour surveiller Mustang.

Envy maugréa que le lance-flammes ne pouvait plus rien faire, cloué dans un lit d'hôpital, mais on ne savait jamais. Il quitta la pièce par la porte dérobée, pendant que Bradley terminait tranquillement sa tasse de thé. Pourquoi avoir enlevé le commandant Madless... Ce type n'était plus une menace réelle pour personne, plus depuis des années. Jeune alchimiste talentueux, passionné de sciences et de logique, il avait commis l'irréparable il y a des années, il avait bravé les interdits et avait été privé de ce qui avait toujours le plus compté pour lui, la logique. Bradley ne pensait pas qu'il se souvienne vraiment de ce qu'il avait fait, ou qu'il ait conscience de la gravité, étant donné qu'il avait voulu recommencer à Ishbal. Peut-être était-ce pour cela que ce moine l'avait enlevé... Peut-être avait-il eu vent de cette affaire et souhaitait l'interroger.

Il vérifia l'heure, la réunion n'allait guère tarder à débuter. Il avait convoqué quelques généraux pour parler des affaires courantes et des problèmes urgents. Il sortit de son bureau pour se rendre en salle de réunion, traversant les couloirs avec calme et dignité, comme à son habitude. Il devra aussi parler du problème Armstrong avec les généraux impliqués dans les manœuvres du gouvernement. De cela et également du moyen de marquer Briggs d'un sceau de sang. Les troupes de cette forteresse étaient très bien entraînées, il devait trouver une façon de retourner cette force contre eux. Se servir de Drachma était la solution idéale mais il fallait d'abord réanimer les tensions, la récente défaite cuisante de Drachma à Briggs allait les dissuader d'attaquer de nouveau avant longtemps. Il passa dans la salle de réunion, saluant les généraux au passage, avant de s'asseoir en bout de table, à la place qui lui était assignée. Ses hommes s'installaient de part et d'autres de la table.

Les actes du jour furent d'abord lus, une fois tout le monde installé.Tout le monde avait mis son plus bel uniforme, avec les galons, afin de marquer la réunion d'un conformisme très martial. Ironiquement, seule Armstrong donnait un aperçu réel de l'armée, en étant blessée ainsi. Les marques sur son cou et ses mains étaient encore clairement visibles, même si cela commençait à cicatriser. Beaucoup lui jetaient des regards en coin, sourcils froncés. Avec sa réputation, il était en effet très étonnant de la voir blessée, d'autant plus de cette façon. Il faudra régler son cas... Et assez vite. Il échangea un bref regard avec quelques uns de ses hommes, le regard dur mais impassible, patientant. Bien, bien, ils avaient beaucoup de choses à aborder, on se dépêche.

– Pour ceux ici qui l'ignorent, dit-il ensuite d'un ton très posé, le commandant Victor Madless, Alchimiste d'Etat, a été enlevé par notre tueur insaisissable, hier dans la journée. Selon nos témoins, il a quitté le QG Nord au milieu de l'après-midi pour se rendre vers la chaîne de montagnes de Briggs. La patrouille a retrouvé des traces du combat mais aucun corps. On ignore toujours pourquoi il ne l'a pas tué, comme les autres. Il y a quelques jours, il a aussi failli avoir le Colonel Mustang, à East City.

Grumman hocha lentement la tête, racontant à son tour toute l'attaque, comment s'était lancé ce type, selon les témoins, la façon dont il avait attaqué, comment Mustang s'était défendu. Hakuro serrait les dents, les bras croisés. Les autres écoutaient Grumman avec attention, certains prenant des notes. Lorsqu'il eut terminé, Bradley le remercia, son regard brillant d'une colère contenue. Si ce moine voulait encore s'opposer à eux, il risquait de recevoir une surprise bien désagréable. Ils avaient exterminé des milliers d'Ishbal, un de plus ne fera aucune différence.

– Avez-vous obtenu plus d'informations, en plus de ce que nous a donné le Colonel Mustang, sur ce tueur, général Raven ? demanda-t-il en tournant la tête vers lui. Je veux du concret, cet homme nous nargue depuis bien trop longtemps.


Revenir en haut Aller en bas
Damon Raven

Général de division

avatar

Statut :
  • Administrateur/trice
Messages : 1347
DC : Nop

MessageSujet: Re: Réunion des généraux   Jeu 24 Sep 2015 - 14:26

Damon salua le vieux renard de Grumman avec chaleur, même s'il tirait une tête peu engageante. Le général comprit pourquoi lorsqu'ils furent dépassés par Hakuro, qui jeta un regard bien noir au vieil homme de l'Est au passage. Hum, c'était toujours le grand amour entre eux. Il se rendit avec son ami jusqu'à la salle de réunion, saluant ses collègues alors qu'ils s'installaient dans la salle. Il jeta un regard à Armstrong au passage, curieux. L'autre jour, Envy lui avait dit de rester cloîtré chez lui pendant qu'il prenait son apparence pour aller interroger la jeune femme. Elle n'avait plus le bras coincé dans une attelle mais on voyait toujours les marques, en cours de cicatrisation, sur ses mains, ses poignets et une plus grosse et profonde sur son cou. Leur cher Pride n'y avait pas été de main morte, d'après ce qu'il pouvait voir. Il s'assit tranquillement en face d'elle, Grumman à sa droite et Hakuro à sa gauche. Le général de division de l'ouest, Bassens, était assis près de sa collègue du Nord. Et le général de division du Sud, Olega, était installé en bout de table. Ils étaient rares de voir les quatre généraux en poste aux frontières à Central, surtout en même temps. Ils n'aimaient guère quitter leurs régions, même si Damon n'avait jamais compris pourquoi.

Le Président entra à son tour, saluant ceux qu'il croisait. Tout le monde s'assit enfin et le calme se fit peu à peu. Un de ses collègues se chargea de lire les actes du jour, pendant que Damon prenait de quoi écrire et une feuille de notes. Il n'aimait guère les réunions, bien qu'il doive très fréquemment assister aux assemblées du haut commandement, fortement impliqué dans le futur de ce pays. Une autre réunion, juste entre eux, aura lieu demain, d'ailleurs. Ils devaient parler des endroits où ils devaient encore placer le sceau de la mort, ainsi que des candidats au sacrifice. S'il se souvenait bien, un autre des thèmes devant être abordé était justement sa ravissante collègue blonde, assise en face de lui. Dommage qu'elle soit si dure et froide, il la trouvait d'une beauté tout à fait délicieuse et envoûtante. Ce serait un tel gâchis, s'ils devaient la tueur, il trouverait extrêmement dommage de ruiner un si joli minois. Il eut un petit sourire, tête baissée sur ses documents, en notant les sujets du jour.

– Pour ceux ici qui l'ignorent, dit le président d'un ton très posé, le commandant Victor Madless, Alchimiste d'Etat, a été enlevé par notre tueur insaisissable, hier dans la journée. Selon nos témoins, il a quitté le QG Nord au milieu de l'après-midi pour se rendre vers la chaîne de montagnes de Briggs. La patrouille a retrouvé des traces du combat mais aucun corps. On ignore toujours pourquoi il ne l'a pas tué, comme les autres. Il y a quelques jours, il a aussi failli avoir le Colonel Mustang, à East City.

Oui, Damon avait entendu parler de cette histoire, dans le Nord. C'était très fâcheux. Madless était un candidat très précieux, pour eux ! Il était, avec les frères Elric, un sacrifice confirmé, ils ne pouvaient pas se permettre de le voir se faire tuer par ce tueur ignoble, il était déjà bien assez difficile de trouver des futurs sacrifiés ! Il retint un grognement, pendant que Grumman racontait l'attaque qui s'était déroulée à East City. Là encore, c'était un gros problème. Ils avaient déjà discuté de Mustang, en réunion. Il était assez puissant pour être capable d'ouvrir la porte et en revenir vivant. Mais s'il mourait avant... Il tapota le bout de son crayon contre ses feuilles en écoutant le récit, apprenant qu le gamin s'était défendu avec son alchimie, dans une rue remplie de passants. Beaucoup sourcillèrent, devant une telle imprudence. Bah, même si un ou deux civils avaient été grillés, aucune importance, le gosse ne devait pas mourir et avait donc très bien fait de se défendre. Raven l'aimait bien, honnêtement, même s'il le trouvait bien naïf. Il y eut un petit silence, quand Grumman se tut. Le Président semblait agacé, ce qui pouvait aisément se comprendre. Madless disparu, un autre candidat à l'hôpital... La situation était très critique.

– Avez-vous obtenu plus d'informations, en plus de ce que nous a donné le Colonel Mustang, sur ce tueur, général Raven ? demanda-t-il en tournant la tête vers lui. Je veux du concret, cet homme nous nargue depuis bien trop longtemps.

– Nous avons pu interroger deux Ishbals, pris dans des bidonvilles, votre Excellence, dit-il en se redressant, parlant plus fort pour que chacun entende. Cela eux, cet homme est bien un moine combattant Ishbal, on le surnomme Scar, son véritable nom semble ignoré de tous. Il est puissant et utilise une alchimie destructrice, grâce à un tatouage sur son bras droit.

Il précisa que la gendarmerie était toujours en train d'interroger leurs deux prisonniers mais qu'ils ne semblaient pas en savoir beaucoup plus sur cet homme. On avait en revanche une bonne description physique, qu'il détailla pour ses collègues. Les généraux en charge des régions allaient faire diffuser des avis de recherches dans tout le pays, avec un portrait du tueur. Peu de chances qu'il reste longtemps au Nord, mais ils devaient le retrouver avant qu'il ne tue son prisonnier, c'était d'une importance vitale.

– Beaucoup de festivités sont prévues, pour la venue du prince d'Aerugo, dit-il ensuite, cela pourrait aider Scar à se dissimuler et agir de façon plus frappante. Il serait sage de mettre des gardes du corps près de tous nos Alchimistes d'Etat. Je pense surtout au jeune Elric, c'est encore un enfant, il ne fera pas le poids face à cet homme. Et même s'il n'a pas participé à la guerre, je doute que cela suffise à le protéger.

– Où est-il, d'ailleurs ? demanda Olega en mordillant son crayon.

Grumman répondit avant lui, pour signaler qu'il était rentré dans son village natal pour le moment, dans l'Est, à Resembool. Mais ce gamin bougeait beaucoup, il pourrait tomber sur le tueur à n'importe quel moment. Damon songea qu'ils pourraient aussi le faire boucler à Central mais ce genre de décision serait mal perçue, incomprise, et ils ne devaient pas attirer l'attention ni les soupçons.

– Où en sont les recherches au Nord, générale Armstrong ? questionna-t-il ensuite. Avez-vous déjà des pistes ?


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t274-caius-volturi-valide#932
Lust

Médecin

avatar

Statut :
  • Modérateur/trice
  • Graphiste
  • Journaliste
  • Maitre du Jeu
Messages : 994
DC : Non

MessageSujet: Re: Réunion des généraux   Mar 29 Sep 2015 - 12:25

Miles attendait devant le quartier général, près de la voiture. Ils repartaient à la gare avec Henseil et James dès la fin de cette réunion. Arrivés à North City, un soldat de Briggs viendra les chercher pour rentrer au fort. Elle avait bien hâte, pressée de quitter enfin cette ville hypocrite et insipide pour rentrer à Briggs, retrouver enfin le fort aussi solide qu'un roc et l'ambiance de leurs montagnes. Pouvoir travailler sur les divers problèmes sans crainte d'être espionné, avec ses propres hommes et pouvant se concentrer sur les tâches en cours comme ils le faisaient d'ordinaire. Enfin, ce petit séjour à Central n'avait que trop duré. Elle écouta les actes du jour avec une légère pointe d'impatience, réfléchissant. Où était le tueur, en ce moment ? Elle ne comprenait toujours pas pourquoi il s'était contenté d'enlever le commandant au lieu de le tuer, ni pourquoi ce type était toujours commandant et au service de l'armée alors qu'il était inutile en combat. Elle ne trouvait pas quelle valeur il pouvait avoir aux yeux des officiers de Central. Il devait détenir un secret ou autre chose, à son sens. Posséder une chose qui intéressait de près le nid de punaises de Central.

Elle posa le regard sur les généraux assis autour de cette table, pensive. Plusieurs d'entre eux devaient très certainement savoir quelle valeur réelle avait le commandant Madless, ce qu'il cachait en vérité. Il en devrait même pas être Alchimiste d'Etat, tant son esprit était torturé. Elle griffonna quelques mots sur sa feuilles de notes, en réfléchissant aux motivations de Bradley. Cet homme n'agissait jamais pour rien, c'était connu, et il n'avait pas non plus de scrupules. Cette histoire sentait le souffre, il n'était pas impossible que Madless, s'il avait pu être en pleine possession de ses moyens, ait déjà cherché à quitter l'armée. On l'y retenait, en ce moment, seule sa folie l'empêchait de le voir. Elle fronça un peu les sourcils, repensant aussi aux autres soucis qu'ils traînaient en ce moment. Ils devaient travailler avec un Alchimiste d'Etat mais agir sans que l'armée ne soit au courant, surtout en ce moment... Ils étaient plus surveillés que jamais et ça n'allait guère s'arranger, dans les prochaines semaines.

– Pour ceux ici qui l'ignorent, dit le président d'un ton très posé, le commandant Victor Madless, Alchimiste d'Etat, a été enlevé par notre tueur insaisissable, hier dans la journée. Selon nos témoins, il a quitté le QG Nord au milieu de l'après-midi pour se rendre vers la chaîne de montagnes de Briggs. La patrouille a retrouvé des traces du combat mais aucun corps. On ignore toujours pourquoi il ne l'a pas tué, comme les autres. Il y a quelques jours, il a aussi failli avoir le Colonel Mustang, à East City.

Juste, on lui avait déjà rapporté cette histoire. Ce n'était guère étonnant, avec la réputation que traînait Mustang depuis la fin de la guerre, il était dès le départ une des cibles prioritaires de ce type, comme le général Gran, par ailleurs. Grumman leur donna tout le récit de l'attaque, replaçant le contexte. Une attaque dans la soirée, au cœur d'East City et devant une vingtaine de civils. D'après les témoins, le tueur avait pris par Mustang par surprise mais il s'était défendu grâce à son alchimie. Elle ne sourcilla pas, sachant qu'il pouvait viser et contrôler la puissance des flammes. C'était un bon à rien mais il était tout de même plus doué que son crétin de petit frère. Il était encore à l'hôpital ? Ce type avait dû y mettre du cœur. Elle prit quelques notes, pensive. Mustang n'allait pas échapper à une garde rapprochée, cette fois, l'armée tenait tellement à ses petits chiens de garde qu'il n'était pas question de les laisser se faire achever sans lever le petit doigt, surtout Mustang qui était une arme précieuse pour eux. Elle calcula rapidement le temps qu'il restait avant l'arrivée du prince d'Aerugo à Amestris, se demandant comment accélérer leurs recherches, avant que tout le pays ne soit paralysé par un très fort niveau de sécurité. Elle ne pouvait se permettre de mettre trop d'hommes sur cette affaire, par alors que Drachma était aussi agitée. Et il y avait aussi le commandant Madless à retrouver. Celui-là, s'ils lui remettaient la main dessus, elle avait moitié envie de le boucler ensuite au fort et lui interdire de sortir sans escorte, afin d'éviter les ennuis.

– Avez-vous obtenu plus d'informations, en plus de ce que nous a donné le Colonel Mustang, sur ce tueur, général Raven ? demanda-t-il en tournant la tête vers lui. Je veux du concret, cet homme nous nargue depuis bien trop longtemps.

– Nous avons pu interroger deux Ishbals, pris dans des bidonvilles, votre Excellence, dit-il en se redressant, parlant plus fort pour que chacun entende. Cela eux, cet homme est bien un moine combattant Ishbal, on le surnomme Scar, son véritable nom semble ignoré de tous. Il est puissant et utilise une alchimie destructrice, grâce à un tatouage sur son bras droit.

Et la gendarmerie était toujours en train de les interroger ? Ces deux types ne devaient rien savoir de plus, à quoi bon s'acharner ? Enfin, soit, c'était Central, on ne pouvait pas trop en demander. Elle se contenta donc de noter la description plus précise de Scar, comme ses collègues des autres divisions, afin de faire diffuser des avis de recherche. Les hommes de North City étaient déjà mobilisés et Miles avait placé deux équipes de Briggs pour participer aux recherches. Mais les montagnes étaient immenses, sans oublier la multitude de réseaux souterrains, dû aux mines. L'hiver ralentissait le tueur mais aussi les équipes qui le recherchaient, personne ne pouvait continuer à marcher au milieu d'une tempête hivernale, le vent était trop violent et le froid pouvait vous saisir en quelques instants, se mettre à l'abri était une obligation. Les tempêtes de neige effaçaient toutes les traces, cette saison était à la fois une aide et un frein considérable. Elle repassa mentalement la liste des villes, des villages et des bourgs abandonnés, pensant aux innombrables mines, dont la plupart étaient fermés, aujourd'hui. Scar pouvait emprunter une foule de passage pour se déplacer sous les montagnes, c'était comme rechercher une fourmi au milieu des montagnes de Briggs. Ils devaient mobiliser aussi la population du tueur, faire circuler le maximum d'informations sur lui afin que la population puisse être à son tour un soutien. Il ne restera sans doute pas dans le Nord, cependant, mais restait à savoir comment il comptait filer. Gares et routes étaient sous surveillance.

– Beaucoup de festivités sont prévues, pour la venue du prince d'Aerugo, dit-il ensuite, cela pourrait aider Scar à se dissimuler et agir de façon plus frappante. Il serait sage de mettre des gardes du corps près de tous nos Alchimistes d'Etat. Je pense surtout au jeune Elric, c'est encore un enfant, il ne fera pas le poids face à cet homme. Et même s'il n'a pas participé à la guerre, je doute que cela suffise à le protéger.

– Où est-il, d'ailleurs ? demanda Olega en mordillant son crayon.

Ah oui, le nain rouge qu'elle avait vu lors des manœuvres. Elle retint un petit soupir, notant dans un coin les informations à transmettre à la population du Nord, pour qu'elle se tienne sur ses gardes, redressant ensuite la tête. Elle croisa le regard de Raven assis en face d'elle. Elle se méfiait comme de la peste de ce type depuis qu'il l'avait abordée à la bibliothèque.

– Où en sont les recherches au Nord, générale Armstrong ? questionna-t-il ensuite. Avez-vous déjà des pistes ?

– Les anciennes villes minières et les réseaux souterrains des montagnes sont en train d'être fouillés, répondit-elle avec calme. Des hommes du QG de North City y travaillent, avec l'aide de deux équipes du fort de Briggs.

– Deux seulement ?

– Il est difficile de mobiliser plus de personnes, général Olega. Il y a moins de soldats au Nord que dans d'autres divisions et la menace prioritaire pour Briggs reste Drachma.

Elle lui renvoya un regard acéré, agacée qu'il oublie aussi vite les menaces que représentaient les pays frontaliers. Peut-être qu'Aerugo tenait à faire la paix mais ce n'était pas le cas de Drachma, un pays bien plus grand qu'Amestris, très dangereux et qui n'avait de cesse d'attaquer. Elle ne pouvait se permettre de couper Briggs de trop de troupes, même pour un petit chien de l'armée ayant une grande valeur aux yeux du commandement de Central, car il était hors de question d'affaiblir les protections de ce pays aux frontières. Son interlocuteur était devenu un peu plus rouge, se retenant visiblement de répliquer. Qu'il se taise, oui, elle avait tous les arguments en main pour expliquer noir sur blanc qu'elle ne pouvait mettre plus de ses hommes sur cette affaire. La sécurité de ce pays passait avant tout, avant tout tout intérêt personnel, avant la vie d'un seul homme. Et Scar ne semblait de toute façon guère disposé à éliminer son prisonnier tout de suite.

– Les recherches sont ralenties par l'hiver, ajouta-t-elle, mais les gares et les routes sont surveillées en permanence. Par ailleurs, votre Excellence, il est probable que Drachma tente une attaque de plus lors de la visite du prince d'Aerugo, ils pourraient déployer leurs forces sur l'Ouest comme sur le Nord. Le contrôle aux frontières doit être renforcé.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t83-jane-volturi-validee#96
King Bradley

Fhürer

avatar

Statut :
  • Membre
Messages : 80
DC : Non

MessageSujet: Re: Réunion des généraux   Dim 1 Nov 2015 - 21:24

– Nous avons pu interroger deux Ishbals, pris dans des bidonvilles, votre Excellence, dit-il en se redressant, parlant plus fort pour que chacun entende. Cela eux, cet homme est bien un moine combattant Ishbal, on le surnomme Scar, son véritable nom semble ignoré de tous. Il est puissant et utilise une alchimie destructrice, grâce à un tatouage sur son bras droit.

Scar... La description qui en fut faite expliquait pourquoi il possédait ce surnom. Il restait donc encore des cafards Ishbal prêts à tout risquer pour la vengeance au lieu de rester à agoniser dans un coin sans lever la tête ni protester. En un sens, c'était déjà moins pitoyable. Le Président se souvenait de la demande du chef du culte Ishbal, leur évêque qui s'était présenté à lui sous le drapeau blanc avec trois confrères. Il lui avait proposé d'épargner tous les Ishbals restant en échange de sa propre vie, croyant dur comme fer que son existence avait autant de valeur que toutes celles de son peuple. Ridicule. Une vie ne vaut qu'une autre vie, rien de plus, rien de moins. Combien avait-il rit lorsque leurs prisonniers lui avaient craché que la colère de Dieu allait s'abattre sur lui ! Qu'attendait donc leur Dieu pour le punir ? Que tous ses fidèles soient morts ? Si une personne voulait s'opposer à, qu'elle le fasse de sa propre main, sans attendre une quelconque et pathétique intervention divine. Un principe que ce moine combattant avait dû comprendre car il venait frapper de lui-même.Cet insecte sera écrasé comme son peuple, il sera piétiné comme tous ceux qui pensaient pouvoir défier la toute-puissance de Père, le créateur de ce pays et le maître de son destin et tous ses habitants.

Raven indiqua que la gendarmerie interrogeait toujours les deux prisonniers, donnant une description précise de Scar aux généraux des divisions. Il était vraiment très contrariant que Madless soit entre les mains de ce type, il ne devait pas mourir, c'était une priorité ! Il était déjà bien assez difficile de trouver des candidats au sacrifice pour s'autoriser à perdre les avérés, ceux dont on était sûrs qu'ils étaient revenus vivants d'une transmutation humaine. L'armée piétinait, devant son type, effectuer des recherches au Nord en cette saison était infernal. Même si les soldats de North City étaient habitués au climat, ils ne pourront être efficaces dans une période aussi chargée de tempêtes, ce qui les forcera à s'abriter. Mieux valait en arriver maintenant à des mesures plus expéditives. Glutonny devait interrompre quelques temps sa mission aux frontières Sud pour partir dans les montagnes de Briggs et chercher la trace de ce type, grâce à son odorat. Ce sera aussi l'occasion pour Pride de l'accompagner et effectuer sa propre mission en plus, contre la générale Armstrong. Dès que cette réunion sera terminé, il les contactera tous les deux. Son "fils" était déjà au Nord, à la recherche d'informations. Glutonny ne mettra que peu de temps à le rejoindre.

– Beaucoup de festivités sont prévues, pour la venue du prince d'Aerugo, dit-il ensuite, cela pourrait aider Scar à se dissimuler et agir de façon plus frappante. Il serait sage de mettre des gardes du corps près de tous nos Alchimistes d'Etat. Je pense surtout au jeune Elric, c'est encore un enfant, il ne fera pas le poids face à cet homme. Et même s'il n'a pas participé à la guerre, je doute que cela suffise à le protéger.

– Où est-il, d'ailleurs ? demanda Olega en mordillant son crayon.

Le gosse était aussi en danger, c'était exact. Bradley fronça les sourcils en joignant les mains devant lui, les coudes sur la table, le regard très sombre. Le mioche et son frère étaient rentrés chez eux, avec la gamine qui les accompagnait, mais Scar n'aura aucune difficulté à les retrouver. Le jeune Fullmetal non plus ne devait pas mourir, il était certain qu'il avait vu la Vérité. Mais était-ce le cas de son frère ? Ayant perdu son corps entier, il devait être évident que oui, mais il se contentait pourtant d'une alchimie classique, avec des cercles de transmutations dessinés ou gravés. Hum, comment être sûr qu'il ait vu la vérité... Le gosse blond était convaincu que personne ne savait ce qu'il avait fait. Ridicule, une fois encore. Mustang devait forcément le savoir, c'est lui qui l'avait découvert et l'avait recommandé. Bradley le savait aussi, l'ayant vu à ses premiers examens. Ce gamin était encore bien naïf et très manipulable, mais peu importe, tant qu'il était utile.

– Où en sont les recherches au Nord, générale Armstrong ? questionna-t-il ensuite. Avez-vous déjà des pistes ?

– Les anciennes villes minières et les réseaux souterrains des montagnes sont en train d'être fouillés, répondit-elle avec calme. Des hommes du QG de North City y travaillent, avec l'aide de deux équipes du fort de Briggs.

Ils ne retrouveront pas Scar, ou en tout cas, pas assez rapidement pour écarter le risque de trouver le corps raide de Madless. Glutonny allait s'en charger, il était plus fin limier que n'importe qui d'autre dans ce pays. Quant à la générale, il était navré mais elle allait devoir refaire un tour chez les médecins, après ce qui allait se produire. Elle s'était remise de la première attaque, bien qu'il reste des traces, mais étant donné que ce que lui avait dit Envy, sous l'apparence du général Raven à la bibliothèque, n'avait toujours pas suffit à la faire réfléchir, il était temps de de lui administrer une seconde semonce plus prononcée.

– Deux seulement ?

– Il est difficile de mobiliser plus de personnes, général Olega. Il y a moins de soldats au Nord que dans d'autres divisions et la menace prioritaire pour Briggs reste Drachma.

Bradley retint un long soupir, fermant les yeux trois secondes. La menace prioritaire pour Amestris en ce moment était cette forteresse du Nord elle-même. Si on prenait l'exemple du Sud, y provoquer le chaos en sapant leurs défenses, jusque là imprenables, n'avait guère été difficile, il avait suffit de semer la zizanie entre les officiers et au sein des troupes. Mais au Nord, malgré tous les efforts de Central, rien n'était encore parvenu à briser leur moral ou leur confiance. Le seul résultat tangible avait été de faire naître, il y a bien des années, une méfiance maladive entre la région Nord et la capitale du pays. Il ne pouvait faire simplement disparaître la générale, cela susciterait une révolte et enflammerait ses hommes, sans les briser. Leurs défenses étaient basés sur leur unité et leur foi en leur chef. Armstrong devait devenir un de leurs pions afin de garder la force de Briggs intacte et tournée vers Drachma, tout en pouvant régulièrement noyer la terre du Nord de sang, comme cela avait déjà été fait dans les autres divisions. Briggs sous leur contrôle, il sera aisé de provoquer Drachma plus rudement, de les attirer afin de déclencher des combats violents, mortels, lourds en tribu humain, d'un côté comme de l'autre. En plus de cela, garder la jeune femme à l'œil à Central permettrait de s'assurer que ses hommes restent sous la coupe de Central.

– Les recherches sont ralenties par l'hiver, ajouta-t-elle, mais les gares et les routes sont surveillées en permanence. Par ailleurs, votre Excellence, il est probable que Drachma tente une attaque de plus lors de la visite du prince d'Aerugo, ils pourraient déployer leurs forces sur l'Ouest comme sur le Nord. Le contrôle aux frontières doit être renforcé.

– Creta mobilise des hommes à ses frontières, dit-il d'un ton assez noir. Ce pays pourrait très bien s'allier avec Drachma afin de tenter une attaque commune. Général Bassens, Générale Armstrong, vos troupes doivent établir une garde plus vigilante, afin de prévenir toute guerre. Les divisions Est et Sud pourront détacher des troupes en renfort en cas de besoin. Briggs peut sans doute se suffire à elle-même, grâce à sa position, mais la frontière n'est pas aussi marquée à l'Ouest.

Il rajouta d'une voix glaciale, en voyant le général Olega prêt à bondir, indigné, que la division Sud pouvait se passer de certaines troupes, dans la situation actuelle, avec la venue du chef d'Aerugo. Quand à L'est, à l'exception des restes d'Ishbal et des frontières, il ne restait rien à surveiller, les troupes stationnées là-bas pouvaient être mobilisables à n'importe quel moment sur tout le territoire, afin d'assister les autres divisions.

– Le gros des forces de Central va rester mobilisé le temps de la visite du prince d'Aerugo. Vous connaissez les mesures de sécurité établies, nous avons mobilisé également certains snipers. Si une chose déroule mal ou si cette venue cache une attaque ou toute autre chose, l'autorisation est donnée de tirer à vue.

Abattre ce petit prince de pacotille sera un événement sans grand intérêt, il ne pourra faire un pas dans Amestris sans avoir un canon pointé vers sa tête, de près ou de loin. Cela ravivera les tensions au Sud, ce qui était très bien pour les affaires de ce pays.

– Vous êtes en charge de la sécurité de Central durant cette période, général Raven, ajouta-t-il en posant ses mains jointes sur la table. Veillez à ce qu'il n'arrive aucun incident. En cas de besoin, vous pouvez mobiliser des Alchimistes d'Etat.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réunion des généraux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réunion des généraux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Région de Central :: Ceinture du Noyau :: Quartier Général de Central :: Aile Administrative :: Salles de réunions-
Sauter vers: