Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bar de quartier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
May Chang

Princesse

avatar

Statut :
  • Membre
Messages : 259
DC : Non

MessageSujet: Bar de quartier   Sam 25 Juin 2016 - 17:21

Une épaisse fumée de vapeur blanche s'échappa du wagon de tête lorsque le train stoppa dans un long crissement. May sortit la première, son sac accroché en travers du dos et Xiao Mei accrochée avec ses griffes dans le tissu de ses vêtements, sur ses épaules. La fillette eut un temps d'arrête n voyant tout ce monde et l'immensité de la gare. Wow, c'était super grand, ici ! Il y avait plein de voyageurs partout et des trains avec pas mal de quais, c'était la première fois qu'elle voyait une gare aussi grande, incroyable. Elle se faufila entre les personnes, personne ne prêtant la moindre attention à elle. Elle n'était qu'une petite fille et les gens étaient pressés, ceux qui la voyaient passer en courant devaient se dire qu'elle ne faisait que chercher famille ou amis dans la foule. May ne prêtait pas attention aux autres non plus, sinon à surveiller les différentes patrouilles de soldat, ainsi que les gendarmes. Monsieur Scar lui avait redit d'être prudente et elle l'écoutait, il avait toujours eu de bonnes recommandations, depuis qu'elle l'avait rencontré et le suivait. Courant, elle arriva bientôt aux escaliers menant à l'extérieur de la gare, les dévalant avec une certaine hâte.

Central City était beaucoup plus grande que la jeune Xinoise n'aurait pu l'imaginer, même si ce n'était pas aussi extraordinaire que la cité Impériale de Xing. On lui jetait parfois des regards un peu bizarres à cause de sa tenue, mais elle filait avant qu'on ne puisse l'interpeller. Personne n'était habillé comme elle, dans le coin, il était évident qu'elle était étrangère. Ici, les personnes semblaient toujours pressées ou distantes, c'était quand même bizarre. May trottina jusqu'au bord des quais, marchant le long des pavés plus foncés au bord en gardant les deux bras tendus pour conserver un meilleur équilibre, jouant avec l'insouciance d'une petite fille alors même qu'elle était très attentive à tout ce qui arrivait autour d'elles et aux mouvements des personnes. Elle repérait le passage des patrouilles pour monsieur Scar, ça lui sera très utile lorsqu'il arrivera à son tour. C'était dangereux, pour lui, d'être ici, elle le savait bien et voulait lui faciliter la tâche autant que possible. Continuant son jeu innocent en apparence, elle sauta ensuite de pierre en pierre avant de poursuivre sa route, filant à travers ds quartiers "mal fréquentés", habités par des mendiants ou des personnes bien trop pauvres pour se payer un abri. La fillette s'arrêta près d'une grand-mère puis lui donner un peu de pain, au coin d'une nouvelle rue.

– Merci, petit ange, dit la grand-mère d'une voix très douce. Tu devrais vite rentrer chez toi, ta maman va être inquiète.

– Ma maman habite très loin et elle sait que je travaille dur, répondit May avec un sourire. Au revoir, grand-mère !

Elle lui fit un signe de la main, accompagné d'un autre sourire, puis continua sa route. Elle mémorisait les postes de garde de la gendarmerie et ceux de l'armée sur son passage, s'efforçant également de retenir par où passaient les patrouilles. Presque une heure plus tard, elle marcha plus lentement dans une partie de la ville moins fréquentée, un peu fatiguée. S'arrêtant près d'un petit bar, elle interpella une dame à l'entrée, avec un balai, qui venait de nettoyer le palier.

– Madame, ce serait combien, pour avoir un verre d'eau ?


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t81-alice-cullen-validee#94
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bar de quartier   Mar 5 Juil 2016 - 17:05

Les deux loustics installés au fond du bar auraient pu passer pour des clients parfaitement normaux pour un œil moins exercés, cependant, Chris avait suffisamment d'expérience dans le domaine de l'espionnage pour savoir reconnaître ses "pairs". Elle servit à boire au jeune homme accoudé au bar, tout en regardant discrètement les deux autres du fond. Ils ne venaient pas pour elle mais pour surveiller le jeune homme qu'elle était en train de servir, un petit soldat tout juste engagé, qui n'avait même pas vingt ans. De quoi pouvait-on le soupçonner, celui-là ? C'était encore un gamin. Gamin qui sortit vingt minutes plus tard, suivi par les deux hommes. Hum... Chris récupéra le verre pour le nettoyer, échangeant un regard avec l'une de ses plus anciennes employées, qui avait aussi repérer le manège des trois hommes. Central était un véritable nid à complots et pièges en tous genres, il ne se passait pas une heure sans repérer ce genre de scène, lorsqu'on savait regarder. Chris frotta le verre dans l'évier rempli d'eau chaude puis le rinça à l'eau claire, le séchant avec un petit torchon. Son bar était bien calme, maintenant, peu de clients à cette heure. Le matin avait déjà été beaucoup plus agité car trois jeunes gens étaient venus boire en tâchant de noyer leurs chagrins et déceptions dans l'alcool, comme si cela servait à quoi que ce soit.

La journée avança sans aucun autre heurts, cependant. Quelques habitués vinrent boire un verre et discuter en compagnie des hôtesses, sans esclandres ni débuts de disputes. De son côté, Chris put s'occuper en paix de ses comptes. Stylo et mains et sourcils froncés, elle fut bientôt plongé dans de nombreux papiers et feuilles couvertes de calculs et de bilans, profitant du calme pour se débarrasser de tout ça. faire la paperasse était très ennuyeux, elle ne s'y collait que lorsqu'il le fallait vraiment. Une activité qui l'occupa durant encore deux bonnes heures avant qu'elle n'en relève la tête, avalant un cul sec un petit verre d'alcool puis rangeant tous ces trucs à leur place. Simplement épuisant, elle en comprenait pas comment des gens pouvaient passer des journées complètes dans un bureau à remplir des centaines de dossiers et à signer des rapports, il fallait vraiment n'avoir aucune joie de vivre pour supporter ça. Une fois la paperasse dégagée, elle passa un coup de balai dans tout le bar puis sur le palier, saluant d'un signe de tête un des voisins qui passa dans la ruelle, chargé de sacs de course. Chris allait rentrer lorsqu'une voix enfantine l'interpella. Se retournant, elle vit une toute petite fille, avec un drôle de chat noir et blanc sur l'épaule, habillée comme les habitants de Xing, trottiner vers elle. Perdue, sans doute. Central était une grande ville.

– Madame, ce serait combien, pour avoir un verre d'eau ?

– Je ne vais pas te faire payer pour un verre d'eau, dit-elle de son ton assez abrupt et direct habituel. Entre donc.

Elle lui tint la porte et la fit passer, retournant derrière son comptoir et posant le balai dans un coin. Une des hôtesses avait aussitôt craqué sur la petite et lui dit bonjour avec un très large sourire. La fillette pouvait s'asseoir sur un des fauteuils du bar, au bout, elle sera tranquille. Chris remplit un verre d'eau et le lui tendit, posant un regard curieux sur le chat bicolore. Elle n'en avait jamais vu des comme ça... D'où venait le gamine ? Tout de même de Xing ? le désert était immense et mortel, seules quelques caravanes le parcouraient. Peut-être avait-elle perdu ses parents et voyageait-elle seule depuis. Enfin, ça ne regardait personne d'autre qu'elle. La patronne du bar s'appuya contre ce dernier puis fourra sa grande pipe avant de l'allumer, la calant entre ses dents. Elle prit une petite bouffée puis souffla doucement, jetant un regard à la fillette.

– Où files-tu donc comme ça, tu cherches un endroit où dormir ? Tu n'as pas l'air d'être originaire d'Amestris. Les gendarmes pourraient t'embarquer s'ils te tombent dessus et que tu n'as pas de visa, tu sais.
Revenir en haut Aller en bas
May Chang

Princesse

avatar

Statut :
  • Membre
Messages : 259
DC : Non

MessageSujet: Re: Bar de quartier   Ven 5 Aoû 2016 - 10:14

– Je ne vais pas te faire payer pour un verre d'eau, dit-elle de son ton assez abrupt et direct habituel. Entre donc.

Merci ! May passa le palier de la porte en trottinant, portant Xiao Mei dans ses bras, puis leva la tête lorsqu’une autre femme beaucoup plus jeune et pas beaucoup habillée lui dit bonjour avec un très grand sourire. Ce n’était pas un bar très grand, par contre, il était bien plus chaleureux que les quartiers qu’elle venait de traverser, avec des murs couverts de papier peints, du parquet, des sièges confortables rouges partout autour des tables et beaucoup de jeunes femmes qui souriaient ou riaient avec les clients. Tiens, c’était bizarre, tous les clients, des hommes, avec tous une jolie femme pour discuter avec eux. May grimpa sur un siège haut au bout du bar puis remercia la patronne lorsqu’elle lui donna un verre d’eau, en donnant à son panda puis en buvant à son tour, soulagée. Elle avait la gorge un peu sèche, depuis une heure, ça faisait du bien. La dame du bar était occupée à fourrer une longue pipe qu’elle alluma ensuite, prenant une bouffée. May redonna de l’eau à Xiao Mei en lui recommandant de boire comme il faut. Elle se demandait si monsieur Scar s’en sortait bien, de son côté, pourvu qu’il n’ait aucun ennui, elle ne voulait pas qu’il arrive de mal à son sauveur. La fillette avait une dette de vie envers lui, désormais, c’était quelque chose de très puissant et sacré.

– Où files-tu donc comme ça, tu cherches un endroit où dormir ? Tu n'as pas l'air d'être originaire d'Amestris. Les gendarmes pourraient t'embarquer s'ils te tombent dessus et que tu n'as pas de visa, tu sais.

– Je fais très attention, madame, sourit-elle. Je viens de Xing et je suis là pour faire des recherches sur l’alchimie ! On m’a raconté qu’il y avait beaucoup d’alchimistes ici et qu’il y en avait un surtout qui pourrait m’aider, c’est un alchimiste tout jeune et blond avec un bras et une jambe en métal.

Elle termina son verre d’eau en une gorgée puis s’essuya une goutte perlant au coin de la bouche, se redressant ensuite en remerciant la dame pour l’eau. Dans le désert, c’était une denrée très précieuse et rare qu’il ne fallait surtout pas gaspiller et la petite princesse avait bien failli mourir plusieurs fois de soif, la traversée avait été très difficile, longue et dangereuse. Elle serait d’ailleurs morte sans l’intervention de monsieur Scar. Retrouvant son sourire habituel, elle regarda partout autour d’elle un peu mieux, n’ayant jamais vu d’endroits comme celui-là à Xing. C’était très chic, ici, avec des lampes élégantes accrochées aux murs et des femmes toutes très belles, avec des cheveux blonds comme elle n’en voyait jamais dans son pays. En plus de cela, elles portaient des habits étranges. A Xing, les vêtements étaient plus amples, souvent colorées, dans des tissus épais et à motifs, qui vous couvraient sans vous étouffer. Ici, c’était plus des habits qui étaient coupées à la taille et portés avec des jupes et des pantalons, comme les voyageurs qui passaient parfois dans son village.

– Je vais passer la nuit dans un coin quelque part puis je vais continuer mes recherches, dit-elle d’un ton enjoué. Central est très grande, je n’avais encore jamais vu de ville très carrée comme ça. Dites-moi, est-ce que vous avez une idée, vous, de l’endroit où je pourrai trouver le petit alchimiste ?


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t81-alice-cullen-validee#94
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bar de quartier   Dim 18 Sep 2016 - 12:38

– Je fais très attention, madame, sourit-elle. Je viens de Xing et je suis là pour faire des recherches sur l’alchimie ! On m’a raconté qu’il y avait beaucoup d’alchimistes ici et qu’il y en avait un surtout qui pourrait m’aider, c’est un alchimiste tout jeune et blond avec un bras et une jambe en métal.

Oh, le gamin trop agité qui avait gagné le titre du plus jeune Alchimiste d’État jamais entré dans les rangs de l’armée depuis la création du pays et de ce système. Sa réputation avait donc filé jusqu’à Xing ? Amusant, il n’y avait pourtant qu’un nombre très limité d’échanges entre les deux et tous étaient strictement contrôlés, autant en terme de marchandises que d’informations. Sans doute cette donnée-là était-elle passée entre les mains de voyageurs clandestins. Chris hocha vaguement la tête lorsque la fillette la remercia pour l’eau, tirant une bouffée de sa pipe. Venir jusqu’ici pour une simple histoire d’alchimie, fallait-il être poussé par un besoin des plus urgents. La traversée du désert n’avait rien de facile, surtout pour une enfant de cet âge, elle aurait pu mourir de soif, de fatigue, d’un coup de chaleur, empoisonnée par la piqûre d’un scorpion ou d’un serpent et ainsi de suite. D’ailleurs, pourquoi être venue toute seule, où étaient passés les parents ? Cette fille était orpheline ? Décidément… Dans un pays ou un autre, il y avait toujours à la pelle des gamins qui pourraient se retrouver à la rue en un rien de temps si personne ne les récupérait. Chris s’appuya sur un coin du bar en remettant un peu le feu à l’herbe à pipe qu’elle fumait.

– Je vais passer la nuit dans un coin quelque part puis je vais continuer mes recherches, dit-elle d’un ton enjoué. Central est très grande, je n’avais encore jamais vu de ville très carrée comme ça. Dites-moi, est-ce que vous avez une idée, vous, de l’endroit où je pourrai trouver le petit alchimiste ?

– Hum, son village est Resembool, dans la région Est. Il te suffit de prendre un train pour East City puis tu trouveras facilement des correspondances pour le village, à partir de là-bas. Edward se déplace beaucoup avec son frère, donc tu as aussi des chances de le louper. Attend une minute.

La vieille femme prit un papier sous son bar et un crayon, griffonnant dessus une adresse qu’elle donna à la petite, en lui disant qu’elle pourra aller dormir là-bas, pour la nuit. Il lui suffira de dire qu’elle venait de sa part, la personne l’accueillera sans lui poser la moindre question. Voilà ce qu’il y avait de pratique, dans ce genre de villes et lorsqu’on disposait de certains contacts… Il y avait tant de personnes très discrètes qui comprenaient qu’il ne fallait pas toujours poser des questions et parfois, ne pas chercher non plus à comprendre ce qui arrivait.

– Il n’y a vraiment que cette alchimiste-là qui pourrait t’aider ? Tu n’as aucun autre moyen d’obtenir ce que tu cherches ?
Revenir en haut Aller en bas
May Chang

Princesse

avatar

Statut :
  • Membre
Messages : 259
DC : Non

MessageSujet: Re: Bar de quartier   Lun 7 Nov 2016 - 11:29

– Hum, son village est Resembool, dans la région Est. Il te suffit de prendre un train pour East City puis tu trouveras facilement des correspondances pour le village, à partir de là-bas. Edward se déplace beaucoup avec son frère, donc tu as aussi des chances de le louper. Attend une minute.

Il voyageait vraiment beaucoup, beaucoup ? Comme monsieur Scar ? Voilà qui était moins drôle, il y a si longtemps que la fillette cherchait le petit alchimiste, elle avait traversé le désert, failli mourir bien des fois, avait cru perdre Xiao Mei, avait dû se cacher et courir pour échapper à des criminels, elle ne pouvait pas échouer si près du but ! May tendit la main pour caresser doucement son panda qui grignotait un biscuit sur le comptoir, près du verre vide, pendant que la dame du bar se penchait pour prendre un morceau de papier et un crayon, écrivant rapidement dessus. Elle le lui tendit ensuite en lui disant qu’elle pouvait aller à cette adresse pour y passer la nuit, qu’elle devra juste dire qu’elle venait de la part de Madame Christmas et qu’on ne lui posera pas de questions. La fillette Xinoise la remercia avec chaleur en glissant le papier à l’abri dans une petit poche intérieure de son vêtement, touchée par la générosité de cette dame. Il y avait vraiment des gens très bien, dans ce pays. Son panda vint sauter dans le creux de ses bras pour y blottir, à présent nourrie et désaltérée, elle allait sans doute dormir un peu, reprendre des forces. May lui gratta un peu la tête avec un sourire attendrie, heureuse de la sentir contre elle.

– Il n’y a vraiment que cette alchimiste-là qui pourrait t’aider ? Tu n’as aucun autre moyen d’obtenir ce que tu cherches ?

– Je ne sais pas s’il est seul, madame, mais c’est de lui dont j’ai entendu parler en bien, parce qu’il a une réputation d’aider les gens. Et puis, je ne peux pas rester trop longtemps dans ce pays à chercher d’autres personnes, je dois d’abord tout faire pour le retrouver et s’il ne peut pas m’aider, alors oui, je devrai chercher quelqu’un d’autre. Ma famille m’attend, à Xing, ils comptent sur moi, je ne dois pas les décevoir.

Tout le monde comptait sur elle, de plus, May était sûre de ne pas être la seule des enfants de l’Empereur à être venue en ce pays pour y chercher la pierre. Il fallait faire vite, l’état de santé de l’Empereur se dégradait et on ignorait combien de mois il pourra encore tenir avant de s’éteindre. En revenant avec la pierre, elle s’attirera ses faveurs, il fera d’elle son héritière et le clan Chang sera sauvé de la misère et du déclin. Une fois Impératrice, May pourra mettre les siens à l’abri des famines et des maladies, ils pourront enfin vivre heureux et en sécurité, eux qui étaient depuis toujours les plus pauvres et fragiles de tout l’Empire. Outre cette motivation, la jeune fille n’avait guère envie non plus de trop s’attarder dans le coin. Ce pays était… L’alchimie était très bizarre, ici, presque effrayante. Comme si des milliers d’âmes hurlaient en chœur dans le sol. C’était la première fois de sa vie que la princesse ressentait une chose pareille, elle n’aurait jamais cru cela possible avant d’arriver à Amestris.

– Merci encore pour tout, madame, reprit-elle en inclinant profondément la tête et le buste. Je vais partir.

May sauta à terre avec Xiao Mei puis quitta le bar en trottinant, ses affaires sur le dos et ses cheveux noirs tressés flottant légèrement au vent alors qu’elle filait. Une fois au-dehors, elle relut l’adresse puis tâcha de se repérer, et surtout, d’être discrète. Cette ville était vraiment immense et lui faisait peur, il y avait trop de monde et trop d’âmes dans le sol, elle n’avait pas confiance du tout, autant se presser le plus possible. Monsieur Scar et monsieur Alchimiste étaient loin, à l’heure qu’il était, elle ne pourra pas compter sur leur aide en cas de danger grave. Jetant un regard derrière elle, elle sourit un peu en pensant à la dame gentille puis fila, partant en courant dans les longues rues de Central en serrant son panda dans ses bras.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t81-alice-cullen-validee#94
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bar de quartier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bar de quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TOKANISA LISUSU MAGIE DE QUARTIER LATIN HUM EZALAKA SOMO N'ALBUM
» Quartier Jeanne D'arc
» pour info ,enduro sur le quartier de la deveze (beziers)
» Nouvelle armoire de quartier aux Pâquis
» " Quartier Lointain ", adapté par les européens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Région de Central :: Ceinture Principale-
Sauter vers: