Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il est bon le biberon

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Il est bon le biberon   Dim 7 Avr 2013 - 22:03

Voilà maintenant presque une année qu'Orlin avait été transformé en vampire. Il se souvenait de ce jour comme si c'était hier. Un jour qu'il avait maudit au début, qui lui avait tout pris, la famille qui lui restait, son meilleur ami, sa liberté. Mais ce jour lui avait beaucoup apporté également. Voilà un an, qu'il n'avait plus eu froid, qu'il n'était plus tombé malade, qu'il n'avait pas dormi, qu'il ne s'était plus...enfin bref. Son don c'était également remarquablement développé. Il arrivait à influencer les humains, à calmer leurs peurs les plus irrationnelles, sans pour autant les contrôler. Il avait trouvé un foyer où il était bien, un endroit ou il pouvait être utile à quelqu'un.

D’ailleurs, on lui avait confié sa première mission en solitaire. Une mission pas bien compliquée en apparence : tuer la fille de Renée, Allison. Facile de prendre la vie d'un être aussi fragile qu'un humain. Cependant il devait le faire sans que sa mère ne sache qu'il s'agit d'un assassina. Plus difficile. Elles vivaient toutes les deux au milieu de vampires, difficile de ne pas les soupçonner. Son plan devait être donc plus subtil que de simplement la boire. Il se mit à réfléchir. Il se revoyait à l'Institut Catholique où il cherchait tous les stratagèmes pour faire le plus de bêtises possible sans se faire prendre. Il se dit alors que la méthode la plus simple serait de l'empoisonner, pas avec un poison trop fort, il fallait que la petite tombe malade, que sa dure plusieurs jours. De cette façon, sa mère ne pourrait pas soupçonner les vampires. Il se souvint alors d'avoir, un jour, manger un champignon vénéneux. Il était tombé très malade, cloué au lit pendant près d'une semaine. Il en serait surement mort si ses parents n'étaient pas allé au urgence à l’hôpital quand il a commencé à avoir des malaises dus à une déshydratation avancée à cause de ses nombreux vomissements et diarrhées.

Il descendit alors à la bibliothèque et trouva un livre sur les champignons. Sa condition de vampire lui permit de le lire rapidement. Il demanda alors à Démétri de l'accompagner en forêt pour aller chercher le champignon qui lui fallait : des Amanites Phalloïdes.

Quand ils furent de retour, Orlin se mit directement au travail. Il réduisit ses champignons en une poudre très fine qu'il mit dans un flacon qu'il garde depuis toujours sur lui. Orlin aimait jouer à l'apothicaire. Son année passée avec les Volturis lui avait fait perdre peu à peu toute estime pour la vie humaine. Il n'éprouvait plus le moindre remords quand il tuait des humains, après tout il y en avait tellement...Il se rendit alors là où Marcus rangeait le biberon de la petite. Il venait juste d'être préparé. Marcus n'allait surement pas tarder à venir le prendre et à l'apporter à Renée. Orlin ne perdit pas de temps il mit une petite cuillère de sa poudre dans la préparation, en mélangeant bien pour que la mixture reste homogène et il ajouta une petite pincée de sucre pour cacher un éventuel arrière-gout de champignon. Il n'avait pas besoin de faire plus. Il avait mis l'équivalent d'un chapeau de champignon, deux fois la dose létale pour un adulte. Le bébé ingéra son biberon sans rien remarquer d'inhabituel. Orlin eut un sourire de satisfaction.

Plus tard dans la journée, il alla trouver Aro et Caïus et attendit que Marcus s'éloigne pour les aborder.


Orlin
C'est fait, elle a prit le biberon. J'ai mis deux fois la dose létale. Elle devrait tomber malade d'ici une douzaine d'heures. Ces organes seront déjà très endommagés. Elle mourra avant la fin de la semaine. Et au pire, il montra son flacon de poudre, il m'en reste encore.

[HJ : Si vous voulez des infos sur les symptômes pour les prochains RPs :

1. Période de latence entre 6 et 24 heures après ingestion où le patient ne ressent aucune douleur, c'est le classique syndrome tardif.

2. Surviennent ensuite une forte gastro-entérite, des nausées, des vomissements répétés, des diarrhées et des douleurs abdominales. C'est la phase de déshydratation.

3. Entre 36 et 72 heures après la consommation, suit une période de récupération (fictive) pendant laquelle les toxines envahissent les cellules hépatiques et les nécrosent.

4. Finalement on aboutit à un stade hépatorénal, survenant 3 à 4 jours après l'ingestion des champignons, entrainant la défaillance hépatique et rénale, le coma et la mort.

(Source : http://www.afabs.ch/bibliotheque/poly_amanitine_fathi/amanitine.htm )]
Revenir en haut Aller en bas
Damon Raven

Général de division

avatar

Statut :
  • Administrateur/trice
Messages : 1361
DC : Nop

MessageSujet: Re: Il est bon le biberon   Dim 7 Avr 2013 - 22:53

Cela faisait quasiment un an que les aléas de White Swan avaient pourris l’ambiance qui régnait dans le clan Volturi. Les jumeaux étaient revenus aux mains des trois frères et un nouveau vampire avait grossit les rangs de la garde. Même si Caïus ne le montrait pas, les progrès qu’avait fait Orlin étaenit on ne peut plus étonnants. Ce dernier s’était vite habitué à ne pas tuer les humains aussi souvent que son envie lui ordonnait. Il était devenu plutôt bon guerrier et ses stratagèmes, loin d’égaler ceux de son père, étaient plutôt bien trouvés.

Lorsque vint le moment de mettre fin aux jours de la petite Allison, il était venu tout naturellement l’idée à Aro de confier cette mission au fils de Caïus. Ce dernier avait en effet le désir depuis pas mal de temps de faire ses preuves, de montrer à son père de quoi il était capable. Lorsque vint le jour de mettre en action le plan qu’Orlin avait présenté à son père des jours et des jours avant. Caïus avait été surprit par l’ingéniosité du garnement. Ce dernier avait rapidement renoncé à boire le sang de la petite qui ne lui aurait d’ailleurs fait que l’effet d’un shooter d’alcool. Le procédé d’empoissonnement allait causer pas mal de dégâts, allait faire souffrir l’enfant et la mère… Autant dire que l’idée du petit avait été rapidement validée par son père.

Caïus attendait patiemment le retour de son fils dans ses appartements afin de le débriefer rapidement et de voir si ce dernier avait réussit à ne pas se faire remarquer. Lorsqu’Orlin revint dans la pièce, le père de ce dernier comprit que le plan : « Il est bon le biberon » venait d’être mis en marche. Un sourire sadique zébra le visage du chef de la garde. Caïus se surprit même à imaginer la réaction de Renée lorsqu’elle verrait le fruit de ses entrailles pourrir comme une veille pomme flétrie. Cette journée allait sûrement être l’une des plus belles depuis la torture qu’il avait infligé à Alec dans leur salle de séjour.

Caïus : – Bien mon fils, espérons que tu n’as pas merdé. L’honneur de ton père est entre tes mains. Tu es peut-être moins empoté que je ne le pensais ! On va peut-être faire quelque chose de toi.

Ces mots étaient bien les seuls compliments que Caïus pouvait donner à Orlin. Il n’était pas du genre du plus jeune des trois frères de donner des marques d’affections à d’autres personnes qu’à sa femme. D’un signe de la main, Caïus fit comprendre à son fils de le laisser seul maintenant…


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t274-caius-volturi-valide#932
 
Il est bon le biberon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une tele dans le biberon
» L'heure du biberon !
» Biberon
» corvée biberon
» Eau pour biberon... si embouteillé faut bouillir quand même?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Rps d'Italie-
Sauter vers: