Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comment lui dire ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Comment lui dire ?   Jeu 4 Juil 2013 - 19:21

Voilà maintenant des heures qu'ils étaient là-dedans. Pour être sûr qu'elle ne pose plus aucun problème, Aro a fait enfermé Jane dans sa chambre et a assigné Orlin à sa surveillance. Elle n'avait pas bougé depuis qu'il était arrivé, assise près de la fenêtre à regarder au loin dehors. Orlin, lui, tournait en rond dans la pièce, ne la quittant pas des yeux, comme si elle avait le don de captiver son regard. La pauvre, la mort de son frère devait lui peser. Orlin essayait d'imaginer ce qu'il pourrait ressentir son meilleur ami, Charles-Edward, disparaissait du jour au lendemain, mais ça n'atteignait probablement pas le centième de la douleur qu'elle devait ressentir...

Orlin, lui remuait une n-ième fois ce qui s'était passé depuis son arrivé au chalet, son comportement, ses émotions, ses sentiments. Il voudrait tout avouer à Jane, il voudrait se débarrasser de ce fardeau, mais comment aborder le sujet sans qu'elle se braque ? Il y réfléchit pendant de longues minutes. Il avait très peur de sa réaction, il ne voulait surtout pas qu'elle le prenne en dérision, c'était déjà assez dur comme ça pour lui de lui avouer.

Il décida de se lancer en amenant le sujet doucement. Il chercha à fuir son regard et à cacher son stress, peine perdue, très certainement.


Orlin
C'est étrange...Depuis le départ d'Alec, quand je te vois, j'ai l'impression que quelque chose à changer... Je ne te reconnais plus, je ne me reconnais plus. J'en ais parlé à p...Caïus, et il c'est contenté de me sourire. C'est bizarre, ça ne le fait qu'avec toi...
Revenir en haut Aller en bas
Lust

Médecin

avatar

Statut :
  • Modérateur/trice
  • Graphiste
  • Journaliste
  • Maitre du Jeu
Messages : 995
DC : Non

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Jeu 4 Juil 2013 - 19:53

Le soleil brillait et écrasait la ville comme une chape de plomb. La ville qui dominait les alentours, sur une butte, dans un paysage aux rares arbres et brûlé par le soleil. Ce paysage qu'elle connaissait par cœur. Ce paysage qu'elle observait depuis au moins deux ou trois heures, depuis qu'on l'avait enfermé ici. Les Volturi ne l'avaient même pas tuée ! Même attaquer leurs chefs ne suffisait plus ? Beaucoup étaient morts pour moins que ça, mais on dirait qu'elle avait droit à un traitement de faveur à cause de son don. Bon sang.

Orlin était debout non loin d'elle, et ne disait rien non plus. Elle ne lui avait pas adressé une seule fois la parole, toutes ses pensées centrées sur son petit frère. Elle ne pouvait s'empêcher de l'attendre, alors qu'elle savait qu'il ne viendra plus. Ce n'était plus la distance qui les séparait, mais la barrière, pourtant mince, entre les vivants et les morts. Il n'était plus, et elle ne parvenait pas à l'accepter. Elle aurait voulu mourir à son tour, mais même cela lui était refusé. Orlin prit soudainement la parole, d'une voix très mal assurée et tendue. Elle ne bougea pas, tentant de contenir sa peine.


Orlin - C'est étrange...Depuis le départ d'Alec, quand je te vois, j'ai l'impression que quelque chose à changé... Je ne te reconnais plus, je ne me reconnais plus. J'en ais parlé à p...Caïus, et il s'est contenté de me sourire. C'est bizarre, ça ne le fait qu'avec toi...

Elle resta silencieuse, regardant toujours la ville qui s'étalait sous ses yeux. Il n'y avait rien à comprendre. Chelsea. Cela ne pouvait être que Chelsea. Une autre façon pour les Volturi de la retenir ici tout en s'amusant aux dépends d'Orlin. La haine fleurit à nouveau dans son cœur, et la rage l'envahit. C'était sans doute malsain, mais cela l'empêchait au moins de sombrer dans la folie. La colère, la haine, tout cela l'aidait à garder le contact avec la réalité. Et son don... Elle le sentait glisser, évoluer, grandir. Elle aurait voulu le lancer autour d'elle, comme si cela pouvait enlever un peu de la souffrance qui lui broyait le cœur et l'esprit. Comme si faire payer les autres pouvait un tant soi peu l'aider.

Elle tourna la tête et croisa le regard d'Orlin. aussitôt, un sentiment nouveau s'empara d'elle, mais qu'elle n'eut aucun mal à identifier. Elle bénit le ciel de ne plus pouvoir rougir et détourna le regard. Elle oubliait déjà Chelsea, qui n'avait pas dû intervenir que sur Orlin. Son subconscient lui hurlait "Manipulation !!" mais elle l'entendait à peine. Mais... Elle soupira puis alla s'allonger sur son lit, un bras sur son visage pour se cacher les yeux. Elle se sentait encore très faible. Elle n'avait pas bu depuis longtemps, que ce soit du sang animal ou humain, et sa gorge la brûlait. Mais elle ne voulait pas l'admettre... Elle ne voulait pas paraître fragile ou complètement démunie. Son frère voudrait qu'elle tienne tête aux Volturi, quoi qu'il arrive. Elle dégagea ses yeux, posant sans y penser sa main sur sa gorge.


- Je n'ai pas du tout changé, si ça peut te rassurer, et toi non plus.Et je ne crois pas que Caïus soit le mieux placé pour t'expliquer ce que tu ressens. Il vaut mieux que tu cherches à comprendre seul.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t83-jane-volturi-validee#96
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Ven 5 Juil 2013 - 0:01

Jane ne répondit pas à sa question se contentant de rester immobile, le regard toujours tourné au loin. Cela mis Orlin extrêmement mal à l'aise : ce qu'il voulait absolument éviter venait de se produire. Il chercha rapidement quelque chose à dire, pour se justifier, sortir de ce grand moment de solitude. C'est alors qu'elle détourna la tête et croisa son regard. Orlin ne dit rien, se contentant de la regarder. Elle détourna aussitôt le regard et alla s'allonger sur le lit, un bras sur les yeux, l'autre sur sa gorge.

Orlin ne comprit pas de suite. Avait-il dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Elle finit par dégager ses yeux et lui répondit.


Jane
Je n'ai pas du tout changé, si ça peut te rassurer, et toi non plus.Et je ne crois pas que Caïus soit le mieux placé pour t'expliquer ce que tu ressens. Il vaut mieux que tu cherches à comprendre seul.

Il réfléchit un moment. Il avait déjà envisagé que Chelsea ait fait quelque chose mais il se souvint qu'il détestait au plus haut point Jane et que cette possibilité était donc difficilement imaginable.

Il regarda de nouveau Jane, cherchant à faire quelque chose pour l'aider. Cette fois-ci c'était sa véritable intention. Il se plaça alors sur le lit, s'allongea juste à coté d'elle. Il ne dit rien pendant une ou deux minutes. Jane détourna la tête et soupira. Orlin tenta alors de la mettre à l'aise. La première chose à faire était d’apaiser sa soif. Il prit sa gourde et la lui tendit.

Orlin
Tiens, boit un peu. Ça va te faire du bien.

Voyant qu'elle ne bougea pas, il lui souleva la tête et plaça sa gourde de sang délicatement sur la bouche pour la faire boire. Jane le repoussa sèchement. Ne voulant risque de la brusquer, Orlin n'insista pas.

Orlin
Il faut que tu boives, ça ne sert à rien de te laisser dépérir, tu n'en mourras pas. Et si tu veux réellement tenir tête aux trois frères, la soif ne fera que t'affaiblir.

Il referma la gourde et la posa sur la table de chevet à coté d'elle. Il se rallongea à côté d'elle. Il voulait vraiment l'aider, il ne voulait pas la perdre. Il voulait rester avec elle ici, prendre une bonne place dans la garde, vivre à ses côtés pour l'éternité. Il comprit alors ce qui lui arrivait : il l'aimait. Mais la perspective de la perdre planait au-dessus de lui et menaçait de s’abattre à tout moment. Il était impuissant face à cela et ça le mettait en colère !

Orlin
Je t'en prie, ne tente pas le diable...Je ne veux pas te p...

Il ne put finir sa phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Lust

Médecin

avatar

Statut :
  • Modérateur/trice
  • Graphiste
  • Journaliste
  • Maitre du Jeu
Messages : 995
DC : Non

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Ven 5 Juil 2013 - 11:50

Elle sentait qu'Orlin l'observait, et elle aurait bien voulu qu'il cesse ce petit jeu. Elle essayait tant bien que mal de se rebeller face à ces émotions nouvelles et étrangères qui s'immisçaient en elle. Sans y parvenir. On dirait que garder l'esprit lucide était bien plus difficile à partir du moment où on était un Volturi et où on vivait entre les murs du château de Volterra. La soif ne l'aidait pas non plus à garder les idées claires, mais hors de question qu'elle craque.

Orlin s'allongea tout à coup près d'elle, mais sans la toucher. Elle détourna la tête, lâchant un bref soupir. Chez les Cullen, elle n'était jamais parvenu à avoir une idée claire sur son avenir ou ce qui l'attendait. Ici, au contraire... que ce soit par le temps ou par la manipulation, elle finira un jour ou l'autre par redevenir celle qu'elle était autrefois. A noyer sa peine en faisant souffrir les autres. Et rester à jamais ici, dans ce château, jusqu'au jour où quelqu'un parviendra à la tuer, qu'elle-même arrive à se suicider, ou même que les Volturi se décident à en finir avec elle. Orlin lui tendit tout à coup sa gourde.


Orlin - Tiens, boit un peu. Ça va te faire du bien.

Trop aimable, mais non merci. Si elle n'avait bu toute à l'heure, ce n'était pas pour flancher maintenant. Il glissa tout à coup une main sous sa tête et posa la gourde contre ses élèves. Elle le repoussa aussitôt et lui jeta un regard noir. Cependant, il ne tenta pas de la forcer, comme il aurait très bien pu le faire étant donné son état. Là, il regagnait un point.

Orlin - Il faut que tu boives, ça ne sert à rien de te laisser dépérir, tu n'en mourras pas. Et si tu veux réellement tenir tête aux trois frères, la soif ne fera que t'affaiblir.

Il n'avait pas vraiment tord, pour le coup. Si elle ne reprenait pas de force, elle ne pourra jamais s'opposer aux Volturi, et encore moins résister. Alors qu'Alec, lui, trouvait toujours une façon de leur tenir tête et n'abandonnait jamais. De plus, il était vrai qu'elle n'en mourra pas. Cela l'affaiblira seulement, jusqu'au jour où personne n'aura plus aucun mal à la forcer à se nourrir.

Orlin - Je t'en prie, ne tente pas le diable...Je ne veux pas te p...

Il n'acheva pas sa phrase, mais sa pensée était claire. Jane avait l'impression d'avoir mal à la tête. C'était possible, ça ? Elle se redressa sur le lit, s'appuyant sur le mur derrière elle. Cet état d'impuissance totale la rendait folle. Elle aurait voulu sortir, partir, se retrouver ailleurs, n'importe où, et savait qu'elle ne ferait pas trois mètres avant d'être arrêtée. Il y avait non seulement Orlin, mais les Épouses étaient aussi dans l'appartement, sans oublier Corin et quelques autres. Et les chefs Volturi n'étaient sans doute pas loin non plus. Mauvais plan, donc.

Elle réfléchit un moment. Qu'aurait fait son frère à sa place ? Sûrement insulter leurs geôliers, ou quelque chose du chose, puis monter un plan d'évasion. Un plan d'évasion... Bonne idée, sauf que dans le cas présent, ce serait légèrement du suicide. Elle se leva néanmoins, et fit deux ou trois pas. Puis fut forcée de s'asseoir à nouveau, sentant qu'elle allait s'écrouler. Bon sang. S'échapper lui paraissait de moins en moins possible.


- C'est Aro ou Caïus qui t'a ordonné de me ramener ici ? marmonna-t-elle. Je ne sais pas si je vais leur être utile à grand-chose, je ne contrôle même plus mon don depuis la mort de...

Elle s'interrompit brusquement, crispée. Ne pas craquer, ne pas crier ni gémir, rester calme.Elle fourra sa tête entre ses mains, se mordant les lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t83-jane-volturi-validee#96
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Ven 5 Juil 2013 - 14:42

Jane se redressa sur le lit en s'appuyant sur le mur derrière elle. Il ne bougea pas, se demandant à quoi elle pensait. Il aurait aimé avoir le don d'Aro ou d'Edward à cet instant. Ses pensées, ses sentiments lui paraissaient tellement compliqués, inaccessibles. Elle tenta de faire quelques pas vers la porte. Orlin n'eut même pas besoin de l'empêcher, elle ne fit qu'à peine trois pas qu'elle dut s'assoir.

Jane
C'est Aro ou Caïus qui t'a ordonné de me ramener ici ? marmonna-t-elle. Je ne sais pas si je vais leur être utile à grand-chose, je ne contrôle même plus mon don depuis la mort de...

A peine allait-elle prononcer "Alec" qu'elle ne résista pas à l'émotion. Elle prit ses mains dans son visage et se força de ne rien dire, ne rien laisser paraître, cependant Orlin remarqua de suite qu'elle n'était pas bien. Alec était décidément un sujet très sensible qu'il fallait à tout prix éviter. Il s'assit à coté d'elle, sans la toucher. Il ne prit pas le risque de la prendre dans ses bras bien que ça le démangeait. Il se contenta de juste s'assoir à coté d'elle.

Orlin
C'est Caïus qui me l'a demandé. Je ne sais pas ce qu'il compte faire de toi. Mais s'il tient réellement à te récupérer, je ne pense pas qu'il te fera de mal. De plus j'ai comme l'impression que je vais avoir mon rôle à jouer; c'est de plus en plus évident.

Oui c'était évident, ça crevait même les yeux ! C'était eux qui avaient organisé tout cela, Chelsea avait donc manifestement réussi à briser toutes les barrières qui y avaient entre eux. En temps normal, il n'aurait pas supporté d'être manipulé comme ça, mais là c'était différent. Il aimait Jane et n'avait pas envie que ça se termine. Mais elle... Il sentait bien que ce n'était pas réciproque. Il posa ses coudes sur ses genoux, joignit ses poings et posa sa tête dessus. Il laissa échapper un long soupir.
Revenir en haut Aller en bas
Lust

Médecin

avatar

Statut :
  • Modérateur/trice
  • Graphiste
  • Journaliste
  • Maitre du Jeu
Messages : 995
DC : Non

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Ven 5 Juil 2013 - 15:58

Perdue. C'était le mot qui correspondait le mieux à sa situation actuelle. Ce qu'elle fichait ici, ce qu'elle devait faire ensuite, elle n'en avait aucune idée. Orlin vint s'asseoir à côté d'elle, sans dire un mot. A croire qu'il ne pouvait pas la lâcher. Elle n'avait même plus la force de le rejeter ou le repousser. Plus l'envie non plus. La folie devait l'avoir complètement gagné, finalement.

Orlin - C'est Caïus qui me l'a demandé. Je ne sais pas ce qu'il compte faire de toi. Mais s'il tient réellement à te récupérer, je ne pense pas qu'il te fera de mal. De plus j'ai comme l'impression que je vais avoir mon rôle à jouer; c'est de plus en plus évident.

Caïus... Bizarre, elle aurait plutôt parié sur Aro. A moins que l'idée ne vienne de  lui, mais qu'il n'ait chargé son frère de diriger l'opération pour qu'Alice ne surprenne rien. Tss, c'était bas. Elle n'avait pas vraiment compris, ou fais attention, à la façon dont fonctionnait les visions de la petite Cullen. Ou plutôt n'avait pas voulu comprendre. Après tout, la dernière fois qu'Alice lui était tombée dessus, à la bibliothèque de la villa blanche de Forks, cela avait été pour s'entendre annoncer qu'elle allait capturée, séparée longtemps de son frère, et que Marie-Emmanuelle allait mourir en voulant la retrouver. Vision qui s'était d'ailleurs réalisée... Alors non, elle avait préféré fuir Alice.

De toute façon, même s'ils faisaient tout pour la récupérer à chaque fois, ça ne voulait pas dire qu'ils ne lui feraient pas de mal pour autant. On pouvait faire souffrir quelqu'un sans le tuer... Pourtant, elle accueillerait la mort avec un tel plaisir si elle daignait se présentait à elle ! Orlin soupira à son tour et elle le regarda. Lui aussi avait l'air fragile et peiné. Par sa faute ? En temps normal, elle n'en aurait rien eu à faire, mais là, elle eut un petit pincement au cœur.


Jane - Qu'est-ce qui ne va pas ?

Orlin - Rien...C'est juste que...Ça me fais mal de ne rien pouvoir faire pour t'aider...

Jane - Mais je n'ai pas besoin d'aide, je vais parfaitement bien...

Orlin - Arrête, je ne suis pas dupe. Si tu allais réellement bien, tu ne refuserais pas de boire et tu pourrais faire plus de trois pas sans t'effondrer.

Elle ne répondit pas, jouant avec ses doigts. Que pouvait-elle dire, de toute façon ? Que la seule chose qu'elle souhaitait était de mourir pour rejoindre son frère ? Qu'elle voulait provoquer et frapper les trois chefs Volturi avant qu'ils ne la tuent ? Elle voulait se venger, et en même temps, elle crevait de peur. Broyée par la douleur et la solitude depuis des mois, elle avait l'impression de perdre tous ses repères à mesure qu'ils se construisaient. Et maintenant qu'elle était ici... A nouveau ici...

Jane - Tu ne peux pas m'aider, de toute façon, d'accord ? Je ne sais pas si tu peux comprendre... Je ne vois plus quelles sont mes perspectives d'avenir. Pas sans mon frère. Et puisque je ne peux même pas me suicider...

Elle avait peur, comme si elle se tenait debout en équilibre sur un long fil tendu au-dessus du vide. Un mauvais pas et c'était la chute. Sans réfléchir, elle attrapa la main d'Orlin et la serra, comme pour se rassurer, ne pas tomber. Elle se rendait compte qu'elle ne le détestait plus du tout... Se penchant, elle l'embrassa sur la joue, puis se redressa, le lâchant.

Jane - Désolée.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t83-jane-volturi-validee#96
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Ven 5 Juil 2013 - 18:24

Jane
Qu'est-ce qui ne va pas ?

Sa question surprit un peu Orlin, mais il était ravi qu'elle s’intéresse un peu à lui.

Orlin
Rien...C'est juste que...Ça me fais mal de ne rien pouvoir faire pour t'aider...

Jane
Mais je n'ai pas besoin d'aide, je vais parfaitement bien...

Si Orlin était encore humain il aurait manqué de s'étouffer. Jane se moquait de lui !? Ou alors elle appliquait juste la politique de l'autruche. Non elle n'allait pas bien, Orlin ne pourrait pas gober ça, c'était trop gros !

Orlin
Arrête, je ne suis pas dupe. Si tu allais réellement bien, tu ne refuserais pas de boire et tu pourrais faire plus de trois pas sans t'effondrer.

Jane ne répondit pas, elle se contenta de jouer avec ses doigts...Orlin avait visé juste. Elle sembla ressasser ses souvenirs, encore une fois.

Jane
Tu ne peux pas m'aider, de toute façon, d'accord ? Je ne sais pas si tu peux comprendre... Je ne vois plus quelles sont mes perspectives d'avenir. Pas sans mon frère. Et puisque je ne peux même pas me suicider...

Et ? Orlin attendait la suite. Elle avait été comme coupée dans son élan. Comme si quelque chose lui était venu à l'esprit ou lui était parue évidente. Elle finit par lui prendre la main et la serra. Puis elle lui donna un baiser sur la joue. Orlin fut très surpris, il s'attendait à tout sauf à ça. Jane se recula et le lacha très vite. Elle parut mal à l'aise, gênée.


Jane
Désolée

Orlin lui sourit. Il était heureux de ce qui venait de se passer. Il tenta alors de rassurer Jane. Il lui prit les mains, comme pour l'empêcher de tomber. Jane ne dit rien, elle le regarda sans bouger.


Orlin
Tu n'as pas à être désolée. Si tu veux ça restera entre nous. Je te promets de ne rien dire.

En effet, il pouvait promettre de ne rien dire mais pas de garder le secret, car avec Aro dans les parages, aucun secret n'est à l’abri.

Il s'avança vers elle et lui donna également un bref bisou sur la joue en tenant toujours ses mains dans les siennes. Puis il se recula et la lâcha. Ce qui s'était passé au Népal lui revint soudainement en tête. De profonds remords et sentiments de dégouts s'emparèrent de lui. Il voulait lui demander pardon, mais s'était tellement récent... Il ne savait pas comment elle réagirait. Il se dit malgré cela que c'était le bon moment. Il ouvrit la bouche mais aucun son n'en sortit.


*Allé quoi ! Fais un petit effort !*

Orlin
Jane, désolé pour ce qui c'est passé au Népal, chez les Cullens. C'était vraiment stupide de ma part...

Il aurait voulu se justifier d'avantage mais c'est tout ce qu'il pu sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Lust

Médecin

avatar

Statut :
  • Modérateur/trice
  • Graphiste
  • Journaliste
  • Maitre du Jeu
Messages : 995
DC : Non

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Ven 5 Juil 2013 - 20:09

Orlin lui sourit puis lui prit les deux mains. Elle le regarda sans bouger ni réagir, pour le moment. Qu'est-ce qui lui avait pris, au juste ? Il était grand temps qu'elle fasse une "pause", qu'elle prenne l'air, bref, qu'elle s'arrête un moment. Elle aurait voulu s'enterrer au plus profond d'un trou.

Orlin - Tu n'as pas à être désolée. Si tu veux ça restera entre nous. Je te promets de ne rien dire.

De ne rien dire, peut-être. De garder le secret, c'était impossible. En un seul effleurement, Aro découvrait toutes vos pensées et émotions depuis le jour de votre naissance, alors cacher quelque chose ? Impossible. Mais il restait une chance pour que personne à part lui ne le sache.

Il se pencha à son tour et l'embrassa sur la joue. Elle en eut des papillons dans l'estomac, troublée. Elle n'avait plus connu ça depuis que Démétri l'avait... Elle retint un soupir. Démétri, oui. Leur histoire avait été courte et s'était brisée brutalement. Que penserait-il, s'il la voyait main dans la main avec Orlin ? Il serait sûrement dégoûté, furieux, trahi...

Orlin recula et la relâcha, ouvrant la bouche pour parler, mais aucun son n'en sortit. Et bien ? Elle n'était pas d'humeur à jouer aux devinettes, et ne pouvait pas lire ses pensées. Qu'il parle donc, elle n'allait pas le frapper... En tout cas, elle n'en avait pas la moindre envie pour le moment. Cela reviendra peut-être.


Orlin - Jane, désolé pour ce qui c'est passé au Népal, chez les Cullen. C'était vraiment stupide de ma part...

Elle ne sut quoi lui répondre. Elle-même ne comprenait plus pourquoi elle avait réagi si violemment. Sur le coups, le garde lui avait paru un salaud sans nom, mais aujourd'hui... Non, cela n'avait plus d'importance. Qu'est-ce qu'elle avait bu ? Non, ce devait être Chelsea.

Jane - C'est bon...

Elle se rapprocha de lui puis posa sa tête sur son épaule en fermant les yeux, épuisée. Elle se sentait mal, sa gorge la brûlait affreusement, mais elle ne dit rien. De toute façon, il n'y avait pas grand-chose à dire. Orlin pourra dire ce qu'il voudra, elle était bel et bien prisonnière, bouclée dans sa chambre comme une gamine qu'on punie. Et elle ne pouvait rien faire, sous peine d'être bâillonnée, attachée, un bandeau sur les yeux et jetée dans les profondeurs du château avec dix gardes sur le dos à surveiller le moindre de ses gestes. Elle soupira, puis ne dit plus rien, ruminant tristesse et rancune.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t83-jane-volturi-validee#96
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment lui dire ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cécile SLANKA - Comment lui dire adieu
» Comment te dire?
» [Poème] - Comment te dire? - PG13
» Comment te dire je t'aime
» Comment vous dire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Rps d'Italie-
Sauter vers: