Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le jeu du chat et de la souris mortel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le jeu du chat et de la souris mortel   Mer 4 Sep 2013 - 23:37

Le château était un peu agité ces temps-ci. Une nouvelle du genre inhabituel était arrivée aux oreilles d'Aro. Une petite expédition de vampires du clan égyptiens devait traverser l'Italie dans les jours à venir. Les Volturis n'étaient pas spécialement en mauvais termes avec les égyptiens mais qu'une délégation comme celle-ci, composée d'une dizaine de vampires, passe par l'Italie suscitait la méfiance. Aro avait demandé à Orlin et Augustin d'aller les surveiller. Les ordres étaient simples, il fallait les suivre à distance sans se faire repérer et si le moindre problème était constaté, tout le monde devait rentré au château et le clan aviserait en conséquence ; en gros, ne pas jouer les cowboys.

Augustin était un vampire âgé d'environ 15 ans. C'était également un traqueur, moins habile que Démétri, mais il a la particularité de pouvoir traquer les objets également, chose que Démétri est incapable de faire.

Les égyptiens étaient attendus à Catane, en Sicile. C'est donc là-bas que le petit groupe se rendit. Plusieurs jours passèrent sans que personne n'apparaisse à l'horizon. Les deux jeunes vampires commençaient à douter de la fiabilité des renseignements qu'ils avaient reçus ; renseignements qui avaient été fournis par une égyptienne au passage. Ce n'est que le lendemain que les choses commencèrent à bouger. Augustin se mit à sentir un groupe de six vampires qui se déplaçaient vers le nord-est : c'était les égyptiens. Les deux gardes les suivirent en restant à bonne distance. Apparemment, les renseignements étaient exacts, ils ne faisaient que passer. Orlin était rassuré : ils allaient pouvoir rentrer bientôt et reprendre le cours de leurs existences.

Mais quelque chose clochait. Orlin sentit d'un coup quatre autres présences derrière eux. Il se retourna juste assez vite pour esquiver un coup. C'étaient des vampires égyptiens, surement une arrière-garde qui avait dû arriver quelques heures plus tard, raisons pour laquelle Augustin ne les avait pas détecté : quand il ait concentré sur une cible, il ne perçoit plus les autres. Il savait donc qu'Aro n'enverrait pas un excellent traqueur et ils avaient réussi à jouer le dessus. Et quand on se rendrait compte de leur disparition, il serait trop tard !

Un combat commença à faire rage. L'arrière garde semblait relativement jeune et ne maitrisait pas tellement l'art du combat rapproché. Orlin et Augustin purent donc rivaliser avec eux. Cependant ils étaient trop nombreux, et s'ils mouraient les égyptiens auraient gagné. La meilleure solution était donc la fuite et prévenir le clan le plus rapidement possible. Les deux italiens réussirent à leur fausser compagnie et gagner un peu. Cependant dès qu'il réapparaitraient, ils ne pourraient pas leur échapper suffisamment longtemps pour gagner Volterra. *A la poisse !* Orlin songea donc à un plan qui ne lui plaisait guère mais c'était le meilleur qu'il avait pour le moment.

Orlin
Écoute Augustin, tu es un traqueur, tu devrais donc pouvoir suivre leur déplacement et leur échapper plus facilement et gagner Volterra. Pour t'y aider, je vais les forcer à me suivre en me rapprochant des six premier vampires, je compte sur toi pour ramener de l'aide au plus vite.

Orlin ne lui laissa même pas le temps de protester : il partit aussitôt. Dieu, qu'il n'aimait pas ce plan, mais il n'avait pas envie d'y laisser sa peau et c'était ce plan là qui avait le plus de chance de réussir. Il fut vite prit en chasse. Commença donc un jeu du chat et de la souris mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Lust

Médecin

avatar

Statut :
  • Modérateur/trice
  • Graphiste
  • Journaliste
  • Maitre du Jeu
Messages : 994
DC : Non

MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la souris mortel   Dim 8 Sep 2013 - 10:54

Jane avait bien vu qu'Aro était contrarié, en partant, et pour la première fois de son existence, elle admettait volontiers que Caïus n'avait pas tord. "On n'envoie pas des bleus sur une mission pareille sans quelqu'un de plus âgé ou plus expérimenté avec eux !" Mais en même temps, comment aurait-il pu prévoir ? Il n'y aurait pas dû avoir de combat, les rapports n'étant pas alarmants de ce côté, et Augustin avait tout de même une bonne dizaine d'années derrière lui. Et c'était un traqueur ! Bon, pas le meilleur, mais un traqueur tout de même. Et vu qu'Aro n'envoyait Démétri que sur des missions importantes ou dangereuses - "Tout le sale boulot", comme il maugréait - il fallait bien que des traqueurs plus jeunes assurent derrière.

En attendant, Orlin n'était pas revenue. Et elle s'inquiétait affreusement ! Augustin leur avait assuré qu'il vivait toujours, mais... Et si les autres crétins l'avait rattrapé depuis ? Lorsqu'elle en avait parlé à Alec, il s'était retenu de sourire, par affection pour elle, mais elle savait très bien que l'idée ne le dérangeait pas le moins du monde. Il n'arrivait jamais à apprécier avant un long, très long moment, tous les garçons qui osaient s'approcher d'elle... Lui-même ne s'était jamais intéressé à une fille, de près ou de loin, et le sujet ne le touchait pas plus que ça.

Ils trouvèrent les traces de la bataille, encore très récente. Elle jura à haute voix, regrettant que Démétri ne soit pas là, mais il était actuellement au beau milieu de l'Argentine à chercher un petit malin devenu complètement fou à cause de l'ennui.


- Et ensuite ?

Il fallait se séparer pour suivre toutes les traces. Heureusement, tous, dans le groupe, savaient se battre ou avaient au moins un don. Ils s'élancèrent au courant, suivant des pistes différentes. Au bout d'un moment, Jane repéra le bruit d'une course. Une véritable chasse à l'homme... Ils retrouvèrent quatre de leurs proies. Énervée et inquiète, Jane ne fit pas vraiment dans le détail. Son don s'écrasa sur ses victimes, aussi fort qu'elle le put, jusqu'à ce que Eric ait pitié et ne les achève.

Un autre mouvement attira son attention. Orlin ? Elle se mordilla les lèvres et se remit en route, priant pour le retrouver vivant. Et surtout en entier. Ils coururent, longtemps, sans rien trouver pour l'instant. C'est dans ce genre de situation qu'on aurait bien besoin d'un bon traqueur.


- Orlin ?!

Elle avait cru le voir... Et son soupçon se trouva confirmé lorsqu'elle l'aperçut en train de se battre comme un Egyptien non loin. elle le frappa de toutes ses forces en grognant.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t83-jane-volturi-validee#96
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la souris mortel   Lun 16 Sep 2013 - 18:20

Orlin courait aussi vite qu'il pouvait pour tenter d'échapper à ses poursuivants. Il fallait à tout prix gagner du temps. Des renforts allaient surement être envoyés, du moins il l'espérait... Heureusement que l'arrière-garde était des débutants, il put les maintenir à distance sans trop de peines. Les techniques que Démétri lui avait montrées pour brouiller les pistes se révélaient être des plus efficaces, d'autant plus qu'il n'y avait qu'un traqueur plus que médiocre parmi eux. Le soir venue, il put s'éloigner suffisamment d'eux pour pouvoir une petite heure de répit. Il analysa la situation : le groupe de tête empêchait toute replie vers Volterra, et le groupe derrière, n'allait faire qu'une boucher de lui. Il eut alors une idée. Vu qu'ils ne disposaient pas d'un bon traqueur, il allait tenter de se cacher et les laisser le dépasser. Ensuite, il devrait pouvoir rentrer à Volterra sans trop de difficultés...

Il alla se cacher au fond d'un petit lac de la région, en dessous d'une grosse pile de rochers. Il ne pouvait pas être vu, mais l'inconvénient était qu'il ne voyait personne non plus. Il laissa passer presque la journée entière et ne sortit de sa cachette que le lendemain matin. Il était inquiet, il craignait que son subterfuge n'ait pas fonctionné. Une fois arriver sur la berge, il essora un peu ses vêtements pour éviter de laisser de grosses trainées humides derrière lui. Il reprit la direction de Volterra, les Égyptiens devaient être loin.

Cependant, au bout de 5 minutes, il sentit une présence derrière lui. *Eh merde, ils ont pas mordu à l'hameçon !!**. Orlin était très inquiet, il était à court d'idée pour ce sortir de ce guêpier. Il espérait vraiment qu'ils se bougent le train à Volterra.

Un Égyptien
On s'occupe de lui, protégez le gamin !

Un gamin ? Quel gamin ? Naturellement Orlin pensa directement à un enfant immortel. C'était ça qui leur avait fait prendre un tel risque ? Un gamin ? Les Égyptiens devaient être complètement fous ! Ou alors ça cachait autre chose ? Mais l'heure n'était pas à la spéculation, il fallait fuir et vite !

Arriva un moment où il ne pouvait plus fuir. Il fallait se battre pour survivre. Il n'y avait qu'un seul égyptien. Ou avait bien pu passer les autres ? Tant de questions sans réponse. Un combat violent s'engagea. Ce vampire était bien plus doué en combat rapproché que les 4 autres qu'il avait affrontés avec Augustin. Orlin comprit vite qu'il ne pourrait pas gagner par la technique, il fallait donc user d'une autre arme.

Une ouverture se présenta. Orlin saisit de suite l'occasion et donna un grand coup de pied dans l'entre-jambe de son adversaire. C'est une méthode que l'on ne pourrait pas qualifier "d'honorable", concept qui était d'ailleurs très moyenâgeux pour lui, mais qui a le mérite d'être diaboliquement efficace. L’égyptien fut pris par surprise et Orlin en profita pour lui arracher la tête. Un second Égyptien arriva dans la foulée. Le combat contre celui-là ne dura pas très longtemps, Jane arriva et frappa son adversaire. Elle semblait énervée, ce qui, compte tenu de la situation, n'était pas forcément une bonne nouvelle.

Ils continuèrent le combat ensemble. Orlin tenta de frapper son adversaire mais son point le traversa sans rencontrer la moindre résistance, comme s'il était immatérielle.

Orlin
Qu'est-ce que !?

Puis l'image disparue instantanément et l’égyptien réapparu juste à côté de lui. Sans qu'il n'eut le temps de faire quoi que ce soit. Il fut projeté en l'air et rattrapé au vol par un complice qui l'emmena un peu plus loin pendant que l’illusionniste s'occupa de Jane.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la souris mortel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeu du chat et de la souris mortel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Jeu du Chat et de la Souris 2
» Le jeu du chat et de la souris [Setona Mizushiro]
» [Patterson, James] Alex Cross - Tome 4: Au chat et à la souris
» Le Jeu du chat et de la souris (mangas)
» Le Jeu du Chat et de la Souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Archives RP-
Sauter vers: