Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Départ en Ecosse

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Départ en Ecosse   Mer 23 Oct 2013 - 19:59

Renesmée ne comprenait pas trop ce qui se passait, à vrai dire. Les adultes étaient de plus en plus nerveux et agités, ils couraient dans tous les sens, parlaient longtemps entre eux et s'arrêtaient dès qu'elle entrait dans la pièce - comme si elle était incapable de le remarquer - et ils étaient très bizarres. En plus, on la prenait pour une idiote... "Non, tout va bien, mais on a beaucoup de travail en ce moment". Mais oui, c'est pour ça qu'on ne la laissait plus sortir de la maison, que tout le monde était sur le pied de guerre, et qu'on la surveillait de près. Résultats, crisse de nerfs et cris étaient le lot quotidien.

Puis ils lui avaient annoncés qu'ils déménageaient. En Ecosse. Sa mère lui avait montré sur une carte, répondant à ses questions, mais cela n'avait pas trop rassuré la fillette. D'un côté, c'était une grande aventure pour elle, de l'autre, tout quitter alors qu'elle ne se souvenait déjà plus de rien... Non, elle avait peur, rien à faire. En plus, ils ne partaient même pas tous ensemble ! Son grand-père, son oncle et sa tante restaient... Elle finit par demander pourquoi à sa mère alors qu'elle rangeait une valise dans la voiture.

Bella - Tu sais qu'il y a eu des choses bizarres, dans la région. C'est pour ça que des gens sont venus l'autre jour et ils ont réclamé l'aide de ton grand-père vu qu'il connait bien la région.

Elle fit une petite moue, un peu effrayée. Alors ce pays était très, très dangereux ? C'est pour ça qu'ils partaient ? Mais... Et son école ? Le travail de son papa et maman ? Et leur maison ? Ils en avaient une en Ecosse ? Ils allaient faire quoi là-bas ? Elle se rapprocha de sa mère, s'accrochant à sa chemise du bout des doigts en levant la tête.

- Et le travail de papa ? De grand-père ? Le tien ?

Bella - Ton grand-père en retrouvera là-bas sans problème et nous aussi, ne t'inquiètes pas, on ne va pas emménager dans un endroit complètement perdu comme ici.

Elle acquiesça doucement, puis aida à emmener les derniers cartons. Bientôt, ils furent prêts à partir. Son père la fit grimper sur le siège et l'attacha. Elle jeta un dernier regard vers la maison. Voilà, ils étaient partis. C'était son premier grand voyage ! Elle se trémoussait sur son siège, à la fois impatiente et apeurée. Heureusement qu'Emmett était là, il savait la distraire et jouait avec elle pour passer le temps. Elle se demandait sans cesse ce qui les attendait là-bas. Lorsqu'ils arrivèrent à l'aéroport, ses parents la prirent par la main pour ne pas la perdre. Elle regardait partout, curieuse et excitée. C'était grand, il y avait plein, plein de monde ! Elle se retournait sans cesse, jetant des coups d'œils droite et à gauche.

Une fois dans l'avion, elle eut quand même peur et s'agrippa à son siège. Ils allaient rester combien de temps enfermés dans ce bidule ? Lorsqu'il décolla, elle poussa un petit gémissement, puis parvint enfin à se détendre un peu. La suite fut très longue, et les deux escales la laissaient un peu plus épuisée. Elle passa toute la fin du village à dormir. Plus tard, elle se réveilla puis colla le nez à la vitre de la voiture. Ils étaient dans un village, avec pleins de maisons à calombages... Colambages... Colombages... Enfin, ces trucs, comme dans les illustratiopns des livres de princesses et de chevaliers.

- On est où ? demanda-t-elle en observant les lieux.

Bella - A Beith, dans le Nord de l'Ecosse.

Ils arrivèrent au bout du village, et se garèrent devant une grande maison qui ressemblait à leur ancienne maison. Elle sortit, titubant de fatigue, puis observa les alentours. Ils n'étaient pas si loin du centre du village, et ça avait l'air très calme. Elle fit quelques pas timides dans la maison, derrière sa famille. Lorsqu'elle trouva sa chambre, elle s'effondra sur son lit et s'endormit aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Riza Mustang

Lieutenant

avatar

Statut :
  • Fondatrice
  • Graphiste
Messages : 3265
DC : Nop

MessageSujet: Re: Départ en Ecosse   Dim 27 Oct 2013 - 13:19

Partir. Ils devaient encore partir. Tout quitter… A cause des Enfants de la Lune. Cette fois, Bella aidait à tout ranger, avec un léger pincement au cœur mais il était tout de même plus supportable que lors de son départ de Forks. Elle n’avait pas eu le temps de vraiment s’habituer à ce pays, même si elle y avait « grandi » en tant que vampire, même si elle avait tout appris ici. Cependant, s’il y avait un quelconque danger dans le coin, mieux valait-il partir. Elle voulait mettre sa fille à l’abri, éviter qu’il ne lui arrive quelque chose de plus grave. Et puis, tout quitter maintenant était sans doute plus judicieux : Renesmée n’avait plus aucun souvenir de cette ville, de ce pays, et ne risquait donc pas de le regretter. Elle avait perdu sa mémoire après la fin des cours… Certes, elle reviendrait un jour, mais avec un peu de chance, assez tard pour que leur fille ne souffre pas de ce départ, assez tard pour qu’elle s’habitue et préfère l’Ecosse. Du moins, Bella l’espérait de tout cœur. Elle voulait lui éviter la peine qu’elle avait elle-même connue en quittant Forks, en abandonnant sa famille, ses amis… Tout le monde.

Mais ce n’était pas le moment de penser à cela. Un départ ne faisait que raviver toute cette peine, mais il valait mieux penser à Renesmée et se montrer forte pour la soutenir. Même si elle n’avait aucun souvenir du Népal, ou très peu, ce départ était un changement pour elle et Bella savait qu’elle était effrayée, qu’il fallait la rassurer, que l’autre pays représentait l’inconnu avec un grand I. Il fallait donc qu’elle reste à côté d’elle et qu’elle réponde à toutes ses questions, juste pour l’aider à supporter cela, pour l’aider à faire le déménagement « mentalement ». Tout se passerait bien… Absolument tout. Le seul bémol était que Carlisle, Jasper et Alice restaient sur place quelques temps pour aider les Volturi, ils ne les rejoindraient que plus tard. Bella savait qu’ils étaient capables de se défendre, qu’ils ne risquaient donc rien, mais… Elle ne pouvait s’empêcher d’être inquiète pour eux. Elle tenait aux trois Cullen, même s’ils étaient vraiment chiants quand ils s’y mettaient. Renesmée aussi, vu qu’elle lui demanda une explication quant au fait qu’ils restaient ici un petit moment. La jeune mère était en train de mettre une valise dans la voiture, elle interrompit donc son geste pour répondre à sa fille.

Bella – Tu sais qu'il y a eu des choses bizarres, dans la région. C'est pour ça que des gens sont venus l'autre jour et ils ont réclamé l'aide de ton grand-père vu qu'il connait bien la région.

Renesmée fit une petite moue, ne semblant pas du tout rassurée par ce que Bella venait de dire. Oups ? Mais elle n’avait fait que des sous-entendus, elle n’avait même pas donné la vraie raison ! Bon, du calme, elle n’était pas partie en courant, c’était déjà une amélioration. Au contraire, Renesmée s’était s’approchée de sa mère, s’accrochant à sa chemise et levant la tête. Bella pencha la tête vers sa fille, attendant la question qu’elle voulait lui poser.

Renesmée – Et le travail de papa ? De grand-père ? Le tien ?

Leur… travail ? Mais ils n’avaient jamais parlé de… Ah. Heum. Comment s’esquiver, ce coup-ci ? Bella ne pouvait pas inventer un travail, comme cela, en claquant des doigts ! Bon, ils en avaient brièvement parlé entre eux, Edward et elle, mais n’avaient pas envisagé de réponse vu les récents évènements. Esquiver la question, esquiver la question, esquiver la question. Idée !

Bella – Ton grand-père en retrouvera là-bas sans problème et nous aussi, ne t'inquiètes pas, on ne va pas emménager dans un endroit complètement perdu comme ici.

Renesmée acquiesça et aida sa mère à ranger les derniers cartons. Bon, au moins, elle le prenait bien… C’était plus ou moins rassurant. Ils furent bientôt prêts à partir, les billets d’avion étant réservés en express pour tout embarquer et ne laisser aucune trace. Comme la dernière fois. Bella tacha de rester de marbre devant ces gestes « déjà-vus », ne voulant rien montrer tant que leur fille était réveillée, ne voulant rien montrer tout court pour ne pas affecter le moral des autres. Oh, elle savait qu’Edward ne la louperait pas si jamais elle abandonnait son impassibilité l’espace de quelques secondes, révélant ainsi ce qu’elle ressentait vraiment, mais elle pouvait toujours essayer… Non ? Elle ignorait comment les autres faisaient pour rester aussi calme, mais elle les admirait sincèrement. Bella resta silencieuse durant tout le voyage, ce qui représentait trois escales et plus ou moins dix-huit heures de vol. Elle restait près de sa fille, la portant lorsque cela était nécessaire, lui donnant à manger et à boire si elle le réclamait. Certes, ce voyage était long… Très long, même. Mais ils étaient obligés de faire comme cela, pour Renesmée.

Renesmée se réveilla à la fin du voyage, alors qu’ils avaient quitté la capitale de l’Ecosse pour se diriger vers le village qu’ils avaient choisi : Beith. Ce village n’était pas éloigné de la ville et de grandes forêts étaient situées non loin de là. Maintenant, ils pouvaient se permettre de se rapprocher de la ville sans avoir trop peur, Bella se contrôlant bien mieux vu qu’elle avait presque un an en tant que vampire. Elle observait le paysage, se posant une multitude de questions. Renesmée regardait dehors aussi apparemment, ouvrant grand ses yeux pour ne louper aucun détail. De ce côté-là, elle avait au moins beaucoup de chance… Bella n’avait pas été aussi impatiente lorsqu’ils étaient arrivés au Népal, étant plutôt dans un état second.

Renesmée – On est où ?

Bella – A Beith, dans le Nord de l'Ecosse.

Ils arrivèrent à destination quelques minutes plus tard, devant une grande villa qui rassemblerait tout le monde. Elle ressemblait un peu à celle que les Cullen avaient à Forks, sans toutefois trancher du Chalet du Népal. C’était un juste milieu, en fait… Ce qui était assez ironique en soi, comme si une maison plus ou moins semblable les attendait dans chaque pays où ils déménageaient. Bella sortit de la voiture, tenant sa fille par la main sans pour autant la pousser vers la Villa. Elle avait peur qu’elle ne tombe vu son état de fatigue mais il fallait qu’elle découvre les lieux seuls, même si elle ne se souviendrait plus de grand-chose demain à cause de la fatigue accumulée durant le voyage. Ce n’est que lorsque Renesmée s’effondra sur son lit que la jeune mère la fit glisser sous les couvertures, la recouvrant délicatement en déposant un baiser sur son front avant de quitter la chambre. Lorsque Bella redescendit, les autres étaient occupés à vider les cartons à allure humaine.

Bella – Renesmée s’est endormie. Je pense qu’elle va dormir un bon moment, vu toute la fatigue accumulée… Je peux aider pour quelque chose ?


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t717-isabella-marie-swan-cullen-validee
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Départ en Ecosse   Mar 29 Oct 2013 - 16:09

Un déménagement. Encore un. Mais pas à cause d'eux, cette fois, à cause des Enfants de la Lune. Carlisle lui en avait parlé, un jour, alors qu'ils n'étaient encore que tous les deux. Cela lui paraissait remonter à si loin ! Des loups, des monstres... Non. Des humains, possédés par une force qui les dépassait tous, et qui opérait d'étranges modifications sur leurs corps. Il frissonnait rien qu'à imaginer la douleur qu'elles devaient éprouver en se transformant, une douleur répétée chaque mois, chaque nuit durant une semaine complète. Lorsque Carlisle lui avait raconté l'histoire, il lui avait certifié qu'ils avaient tous été exterminés par les Volturi.

"Cela a duré longtemps, lui avait-il dit. Des années et des années, avec parfois des périodes de calme. Mais ils ont tous disparus, c'est terminé."

Hum, visiblement pas. Edward regarda par la fenêtre, les manches de sa chemise retroussés, et poussa légèrement le rideau. Carlisle restait ici, avec Alice et Jasper. Ils allaient participer à la chasse, à la guerre qui se préparait. Dans le reste de la famille, les réactions étaient mitigées. Esmée était à moitié morte d'inquiétude, tout comme Bella, et Emmett râlait car on l'écartait des "réjouissances". Rosalie, quand à elle, impossible de savoir à quoi elle pensait réellement, même avec son don. Elle était bizarre, en ce moment...

Laissant retomber le rideau, il continua d'emballer leurs affaires. Il y avait Renesmée, bien sûr, toujours amnésique, avec qui ils devaient faire extrêmement attention. Ils ne lui avaient toujours pas expliqués ce qu'ils étaient, mais pour Edward, ça s'appelait reculer pour mieux sauter. Il descendit les cartons au rez-de-chaussée, à vitesse humaine, alors que Renesmée suivait sa mère partout comme un poussin. C'était adorable, et en même temps, terrible de ne pouvoir la prendre dans leurs bras comme auparavant. Toujours pour ne pas l'effrayer, ni lui faire de mal.

Emmett – Reste pas planté là, Eddie, les bagages vont pas se faire tous seuls !

Il eut un faible sourire et mit les derniers sacs dans la voiture, avant de s'installer au volant. Ils étaient partis ! Attachant sa ceinture, il salua Alice, Jasper et Carlisle puis démarra. En route pour l'Ecosse ! Pourquoi ce pays ? Oh, il était dans le Nord, on y trouvait de vastes forêts et de terrains de chasse, sans compter que le climat leur permettra de sortir souvent. Cependant, ils allaient rester à proximité d'humains, cette fois. Bella pouvait se contrôler, et c'était indispensable pour l'équilibre mental de leur fille. Le voyage fut terriblement long, et éprouvant pour leur fille qui piquait bien plus sérieusement du nez depuis leur deuxième escale. Mais enfin, ils arrivèrent en Ecosse.

On reprend la voiture, les bagages. Et de nouveau sur les routes. Personne ne disait grand-chose, et Renesmée se tortilla pour regarder par la fenêtre lorsqu'ils arrivèrent à Beith. Il eut un sourire attendri en la regardant dans le rétroviseur.

Renesmée – On est où ?

Bella – A Beith, dans le Nord de l'Ecosse.

Il tourna dans une autre rue, puis se gara dans l'allée d'une maison. Ils avaient choisi cet endroit exprès. Il n'était pas éloigné du centre-ville et de l'école, et il y avait pas mal d'enfants de l'âge de Nessie. Ils descendirent sacs et paquets, tandis que leur fille entrait dans la maison avec pour seule idée de trouver un lit et s'écrouler dessus. Il commença à ranger avec les autres, souriant aux voisins qui saluaient les "nouveaux". C'était un endroit calme, très paisible, ils seront bien ici. Bella redescendit peu de temps après, et on entendait la respiration régulière de la petite à l'étage.

Bella – Renesmée s’est endormie. Je pense qu’elle va dormir un bon moment, vu toute la fatigue accumulée… Je peux aider pour quelque chose ?

- Non, viens.

Il lui prit par la main et l'entraîna hors de la trajectoire de la famille qui allait beaucoup plus vite maintenant.

- Tu ne penses qu'il serait temps de lui dévoiler les choses ? Cela l'aidera peut-être à récupérer la mémoire. De toute façon, il y a beaucoup de choses qu'elle a compris par elle-même, et j'aimerais mieux lui expliquer le reste que de la laisser découvrir tout seule, comme ça.


[Suite ici pour Bella et Edward.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Départ en Ecosse   Sam 2 Nov 2013 - 19:01

Un déménagement… Encore un. Plus rien ne devait rester, ils devaient effacer toutes traces de leur passage… Déménager pour l’Écosse, un pays qui leur permettrait de sortir en plein jour, comme Forks. Les mêmes démarches à faire, les mêmes actions à effectuer. Ne plus rien laisser derrière eux. Comme ils l’avaient fait pour Forks, comme ils le feraient pour chaque déménagement. Seulement, celui-ci était différent : Les EDL étaient de retour. Esmée repensait à sa récente discussion avec son époux. Ce qu’elle avait appris. Une partie d’elle prenait encore Alix comme une enfant innocente et… 90% d’elle était… 90% d’elle savait que les EDL étaient, bien qu’humains lorsque non transformer, des « monstres »… Même si le terme n’était pas le bon. Esmée savait qu’ils n’avaient pas choisi d’être comme ça, elle savait tout ça. Elle l’avait compris. Mais… Bref. Carlisle avait raison et elle le savait, et c’était bien ça qui la rendait si inquiète.

Ranger, ne rien laisser derrière eux. Carlisle, Alice et Jasper allaient rester pour combattre avec les Volturi, les EDL… Chose qui, avouons-le, inquiétait beaucoup Esmée. Une guerre… Contre les EDL. C’était comme cela qu’on pouvait déterminer ça. Alix n’était donc pas la dernière. Pas la dernière de son espèce… Et Carlisle, Alice ainsi que Jasper allaient rester ici… Comment ne pas être inquiète ? Ils rangeaient les cartons à vitesse humaine, pour ne pas alerter Renesmée qui était toujours amnésique. Chacun devait se montrer prudent pour la petite qui ne savait toujours pas qui ils étaient
ce qu’ils étaient : des vampires. Esmée gardait le sourire, bien qu’elle fût morte d’inquiétude par rapport au fait que Carlisle, Alice et Jasper resteraient ici. Son cœur se serrait pendant qu’elle emballait un dernier carton pour l’emmener à la voiture.

Ils avaient réservé les billets et tous le nécessaire en vitesse la veille. Puis, une fois les cartons et les sacs emballés et ranger dans les voitures, ils dirent au revoir à Carlisle, Jasper et Alice, ils prirent ensuite les deux voitures et se dirigèrent vers l’aéroport. Quitter le Népal pour l’Écosse… Une fois arrivé, ils prirent l’avion et le trajet se déroula en silence. Que dire, après tout . Esmée était pensive pendant tout le trajet et mal à l’aise, pour ainsi dire. Le voyage fut long, et, après un long voyage, ils arrivèrent enfin en Écosse. Ils prirent les voitures et si dirigèrent vers leur nouveau domicile.

Elle avait confiance à Carlisle, et en ses enfants. Mais… Elle ne pouvait s’empêcher d’avoir peur, de s’inquiéter pour eux. Mais bon, il fallait l’avouer, elle ne pouvait rien faire contre ça. Il était tout à fait légitime de la part de son époux de vouloir rester. Tout à fait légitime pour Jasper et Alice aussi.
Ils entrèrent dans la maison et commencèrent à vider les coffres pour mettre les cartons et sacs dans la maison pour ensuite les défaire à vitesse humaine pendant que Renesmée s’était, à peine arrivée (pas étonnant, elle devait être épuisée…), précipitée vers sa chambre dans laquelle ils avaient déjà mis un lit. Bella monta, puis redescendit un peu plus tard.


-Bella- « Renesmée s’est endormie. Je pense qu’elle va dormir un bon moment, vu toute la fatigue accumulée… Je peux aider pour quelque chose ? »

Esmée allait répondre mais Edward répondit presque immédiatement.

-Edward- « Non, viens. »

A peine Edward et Bella monté, Eux trois se mirent à tout faire à vitesse vampirique afin de tout ranger correctement, mettre les meubles au bon endroit.

-«Ici, le canapé.»

Esmée dictait où elle voulait que tel ou tel meuble se trouve, indiquant comment les disposer, comment elle voyait la disposition des meubles en aidant dès que possible. Ils déplacèrent d’abord le plus gros et finissaient avec le moins lourd et le plus petit, comme il convenait de faire.


[HJ : J’peux encore modifier ^^ Mais… J’voyais pas vraiment quoi dire ^^’]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Départ en Ecosse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Départ en Ecosse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papiers pour faire-part.
» Pourquoi Aizen veut les pouvoirs d'inoue(a part pour soigné)
» GROSSE ERREUR de ma part ! HELP me plz ! :(
» Ecosse
» Abbayes des Borders (Ecosse - Gérard Duchein) PC - Mac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Rps du Monde-
Sauter vers: