Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un humain parmi d'autres

Aller en bas 
AuteurMessage
Nouvel Horizon

PNJ

avatar

Statut :
  • Fondatrice
Messages : 509
DC : Admins

MessageSujet: Un humain parmi d'autres   Mer 6 Nov 2013 - 20:58

[PNJ Enfant De Lune, Pavel Feranof.]


Il avait faim. Faim, si faim... Une faim dévorante, qui le rongeait de l'intérieur, qui le torturait, qui le rendait fébrile, nerveux, et instable. Si faim... Il se traînait, lamentablement, comme une âme en peine. Il marchait au bord de la route, indifférent aux voitures qui passaient à des allures de dingues, sans se soucier du soleil qui cherchait à lui percer le crâne, sans se soucier de rien, il avançait. Il avait si faim ! Cette faim si caractéristique qui précédait la Pleine Lune, cette faim si flamboyante et dangereuse. Il rêvait de chair, il avait soif du sang chaud de ses victimes, s'écoulant lentement par leurs plaies béantes. Et cette chair et si délicieuse qui frémissait sous leurs crocs. Il en avait l'eau à la bouche.

Il s'assit sous un arbre, faisant une halte et observant la ville de Volterra qui se dressait non loin. Il eut un large sourire de carnassier, dévoilant des dents imparfaites, jaunes et disjointes, qui commençaient à se rapprocher des crocs. C'était toujours ainsi lorsque la pleine Lune n'allait guère tarder à s'élever dans le ciel immense. Leurs dents s'aiguisaient lentement, leur pilosité se développait, leur voix devenait plus grave, plus rauque, et leurs yeux brillaient d'une lueur malsaine et hostile. Il eut un grognement de bête fauve et cracha par terre, avant de reprendre sa marche. Le jour commençait à décliner. Il avança, tenaillé par la faim et le besoin presque vital de tuer.

La guerre avait débuté. Pavel avançait, obstiné, sans toutefois baisser sa garde. Il avait été patient. Extrêmement patient. Il descendait d'une longue lignée d'Enfants de la Lune, loups-garous de père en fils, de mère en fille, car cette malédiction était héréditaire. Son ancêtre était l'un des rares survivants du massacre perpétué par les sangsues Italiennes. Il connaissait l'Histoire de sa Famille par cœur, tout comme l'Histoire de la Première guerre. Mais il était le seul à avoir passé à l'action, à avoir décidé de se venger.

Il arriva dans la ville, flânant dans les rues. Gare, les sangsues, l'Ennemi était de retour. Ces être abjects, froids et répugnants ! Il s'assit à la terrasse d'un café, commandant un alcool léger, et observa le château. Un touriste naïf en prenait des photos, non loin.

- Magnifique, n'est-ce pas ? s'écriait-il. Si médiéval !

- Humph.

Il avala son verre d'un trait, et sourit doucement. Cette fois, ce sera différent. Plus question de mordre au hasard, ni de réfléchir à une stratégie. Lui et son peuple pouvaient, toujours humains, mordre une proie et la "marquer". ainsi, même si elle s'échappait, leurs confrères pouvaient la repérer facilement lorsqu'ils étaient transformées et la mordre pour de bon, afin de la contaminer. Il se leva, paya, et repartit en chasse, flairant tous les humains, s'amusant follement à narguer ses adversaires sur leur propre territoire.

Il finit par repérer un jeune garçon, jeune mais costaud. Pavel s'approcha, puis lui sauta dessus sans prévenir. il eut un rire sardonique alors que sa proie criait et se débattait. Il lui vola son portefeuille dans sa poche et lut son identité.

- Marco Butterfly, susurra-t-il en examinant le portefeuille d'une main. Mignonne famille. Je vais t'en offrir une autre, mon mignon, plus grande et plus puissante.

Il le mordit sauvagement à l'épaule, faisant hurler sa proie, puis le repoussa brutalement par terre. A présent, tous les EDL sauront, une fois transformés, que ce jeune garçon n'était pas un succulent dîner mais un futur membre de la meute. Pavel sourit à nouveau puis s'éclipsa, juste au moment où celle qui devait la sœur de sa victime arriva.




Le staff :
Riza Hawkeye, Envy
Olivier M. Armstrong,
Edward Elric.
Revenir en haut Aller en bas
Kim Butterffly
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un humain parmi d'autres   Ven 8 Nov 2013 - 23:43

Une jeune femme qui était en train de se disputer avec sa mère et qui finit par sortir de chez elle tout en claquant la porte derrière elle. Elle finissait par courir, elle portait un noir avec une chemise blanche et un manteau noir. Cette jeune femme n'en pouvait plus de tout ce qui se passait dans sa famille et aimerait que sa mère disparaisse ou quel fou la paix à sa fille. Cette dernière s'arrêtait de courir quand elle fut assez loin de chez elle et n'avait pas entendu si l'un de ses frères était parti à sa recherche.

Kim ne voulait que rester seul et trouvé quelques choses sur quoi elle pouvait se défouler. Malheureusement pour elle, elle n'avait rien autour d'elle qui n'était pas trop dur pour elle, cette dernière laissait s'échapper un soupir. Les passants la regardaient bizarrement à cause du fait qu'elle portait un manteau alors qu'il faisait chaud. La colère la rongeait de l'intérieur et ne faisait pas attention aux personnes qui la dévisageaient. Tout en regardant les magasins en essayant de se calmer, Kim était tellement dans ses pensées qu'elle avait finies par se réfugier dans une ruelle sombre.

La chaleur n'était pas vraiment non plus son fort, elle préférait se promener le soir dans la fraîcheur que dans une chaleur étouffante. Elle avait également entendu son portable qui s'était mis à sonner sauf qu'elle ne répondait pas, car elle voulait être toute seule pour éviter tous ses nerfs sur ses frères ou sur des passants.

La jeune femme était de sortie toute la journée et ce fut une fois sur la place à la fontaine où elle s'était arrêtée une fois, son portable sonna une nouvelle fois. Elle le prit et elle pouvait voir qu'il s'agissait du numéro de l'un de son frère qui la recherchait depuis qu'elle avait quitté la maison. Elle avait entendu vaguement quelqu'un qui c'était mis à crier à un voyageur qui venait de prendre le château en photo. Mon regard finissait par se lever vers le ciel et remarquait qu'il commençait à se faire tard. Quand cette dernière rabaissait le regard, elle pouvait voir que le voyageur était gêné. Il y restait pendant un certain temps, Kim le laissait dans sa gêne et n'est toujours pas d'humeur à aller vers lui.

Petit à petit, elle prit le chemin pour rentrer chez elle jusqu'au moment elle put entendre quelqu'un qui poussait un cri, mais ce cri lui donna la chair de poule ainsi que lui fit se figer sur place, car elle savait à qui ce cri appartenait. Tournant la tête dans tous les sens pour savoir de quel endroit venaient le cri dont un autre cri fit entendre, mais celui-là s'entendit dans la rue qui se trouvait derrière elle. Elle se mit à courir, quand elle arrivait à l'endroit, elle pouvait voir son petit frère à terre. Kim le rejoint et mis ses genoux par terre tout en essayant de savoir ce qui s'était passé.

Retenant ses larmes afin d'aider son jeune frère, le prit par l'épaule tandis que ce dernier cria et elle le lâcha puis se releva à moitié pour se déplacer. Une fois qu'elle fut derrière lui, elle regardait ce qu'il pouvait avoir sauf qu'elle pouvait voir une marque de morsure. Elle ne comprenait pas ce qu'il a bien pu se passer et surtout le pourquoi il n'a pas cherché à se défendre.

Elle regardait un petit moment son frère sans rien faire puis Kim finissait par s'accroupir près de son frère et lui passa son bras à sa taille afin de l'aider à se relever. Une fois qu'ils furent debout tous les deux, Kim prit la décision d'emmener son frère directement à l'hôpital. Marco comprit directement ce que sa soeur voulait faire et s'appuyait sur elle comme un appui.

- J'ignore ce qui t'est arrivé, mais tu dois aller à l'hôpital le plus rapidement possible. Je me plaindrais plus tard, tu dois voir un médecin.

Elle n'avait pas laissé le temps à son frère de répondre qu'ils commencèrent à marcher tous les deux dans le silence tout en direction de l'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
Maes Hughes

Lieutenant-colonel

avatar

Statut :
  • Membre
Messages : 227
DC : Non

MessageSujet: Re: Un humain parmi d'autres   Mer 13 Nov 2013 - 11:31

Démétri sortit du bureau d'Aro, pensif. Là, ils étaient bons pour se lancer dans une nouvelle guerre, sans doute aussi longue que la précédente. Mais celle-ci semblait différente.. Comme si les Enfants de la Lune se contenaient, qu'ils se retenaient... C'était très étrange et perturbant. Démétri retourna lentement au-dehors en réfléchissant. Les Enfants de la Lune étaient par nature désorganisés, livrés à leurs instincts sauvages, de bête, incapables de se défendre correctement puisqu'ils ne s'unissaient pas. Or, ici, ils ne se livraient plus en désordre aux mêmes exactions sauvages et isolées. Que s'était-il passé ? Il y avait l'hypothèse d'un chef, un homme ou une femme qui aurait su les fédérer. Perspective peu attrayante, car cela allait leur compliquer la tâche.

Dans tous les cas, cela risquait de durer. La première guerre avait été longue et laborieuse. Ils s'étaient déplacés sans cesse, ci et là, cherchant, attrapant, et tuant, dans une suite sans fin. Pire que les enfants immortels, ou les éternelles guerres en Amérique du Sud. Le summum avait été atteint lors de la fameuse bataille où Caïus avait bien failli se faire tuer, juste avant la renaissance des jumeaux. C'était à la suite de ça que l'on avait systématiquement confié les entraînements de gardes à Démétri. Argh.

Retrouvant les rues de la ville, il se dirigea vers l'hôpital, histoire de vérifier s'il y avait déjà des signes qui commençaient à apparaître. Pas question de tarder à réagir dans leur propre ville. Il passait devant des salles d'examens lorsqu'il tomba sur Kim, assise sur un siège plastique dans une salle d'attente, déserte à cette heure. Il fronça légèrement les sourcils et s'approcha d'elle. Il s'apprêtait à lui demander ce qu'elle faisait là lorsqu'il sentit sur elle une trace de l'odeur qu'il cherchait Très faible, certes, mais bien présente. Elle s'était trouvée dans le sillage d'un Enfant de la Lune il y a très peu de temps.

- Que fais-tu là, Kim ? demanda-t-il en se mettant devant elle.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t261-demetri-volturi-valide#919
Kim Butterffly
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un humain parmi d'autres   Sam 16 Nov 2013 - 17:41

Le trajet fut calme entre les deux membres de la même famille, sauf que Kim n'était pas dupe, elle savait qu'il souffrait sauf qu'elle ne pouvait rien faire pour lui. Elle commençait à s'en vouloir d'être partie de chez elle sans se retourner, enfin le mal était fait. Le ciel devenait de plus en plus sombre tandis que Kim commençait à marcher beaucoup plus vite. Elle sentait le regard de son frère qui se trouvait sur elle, malheureusement, elle n'avait pas ouvert la bouche jusqu'à leur arrivée à l'hôpital. Ils se dirigeaient vers l'accueil tandis que la secrétaire était en train d'écrire quelques choses, mais quand elle levait la tête. Elle nous regardait comme apeuré avant de partir chercher un médecin.

Ce ne fut pas long pour qu'un médecin vienne à notre rencontre puis deux infirmiers arrivèrent très rapidement. Cette dernière restait sur place tandis que son petit frère voulait que Kim l'accompagne sauf que le médecin lui avait dit d'attendre à la salle d'attende. Elle se rendait à la salle d'attende et s'y assit sur une chaise en plastique, mais elle savait parfaitement que la relation avec sa mère était bel et bien détruite. Elle ne pouvait pas rester assise à cette chaise en plastique, elle devait bouger à tout prix... Elle finissait par se lever et alla vers une machine à café sauf qu'elle pouvait voir que la machine était en panne. Aujourd'hui ce n'était vraiment pas son jour... elle soupirait puis retournait s'asseoir à la salle d'attende et fermèrent quelques minutes ses yeux pour se dire que tout allait bien se passer avec son frère.

Démétri - Que fais-tu là, Kim ? demanda-t-il en se mettant devant elle.

Elle reconnaîtrait cette voix entre mille, elle finit par ouvrir les yeux et elle pouvait voir qu'il s'agissait de Démétri. Décidément, il était vraiment là, quand elle était au plus mal. Elle le regardait un petit moment avant de lui dire

- Bonsoir Démétri, je suis ici, car j'ai emmené mon petit frère et j'attends qu'il revienne de ses examens que le médecin voudrait lui faire passer

Décidément, elle ne pouvait pas s'en empêcher de lui la vérité. C'était bien la première fois qu'elle s'en voulait. Kim avait comme une petite impression qu'elle ne faisait que s'attirer des ennuis à elle

- Et toi, Démétri que fais-tu ici.

Parfois la curiosité était plus forte et elle ne pouvait pas y résister de lui demander ce qu'il faisait ici.
Revenir en haut Aller en bas
Maes Hughes

Lieutenant-colonel

avatar

Statut :
  • Membre
Messages : 227
DC : Non

MessageSujet: Re: Un humain parmi d'autres   Mar 19 Nov 2013 - 14:20

Elle avait relevé la tête, le regardant comme si elle avait vu surgir un fantôme. Il sentait toujours cette odeur, certes faible, mais si aisément identifiable, et la méfiance prenait le pas sur le reste. Kim avait-elle quelque chose à voir avec les EDL ? Savait-elle qui il était vraiment vraiment, jouait-elle pour dénicher des informations ? Ces sales bêtes seraient bien capables de corrompre un simple humain pour s'en servir à leur gré... On pouvait aussi la faire chanter, la menacer, ou il ne savait quoi.

Kim - Bonsoir Démétri, je suis ici, car j'ai emmené mon petit frère et j'attends qu'il revienne de ses examens que le médecin voudrait lui faire passer.

Hum... Il ne sentait aucun stress, et son cœur ne battait pas plus vite, caractéristique des humains lorsqu'ils mentaient. A moins qu'elle ne soit une excellente comédienne. Bon, supposons qu'elle dise la vérité, d'où venait l'odeur ? Elle avait été approchée par un Enfant de la Lune ? Ou, plus probable, le petit frère en question l'avait été, lui. Et même agressé par l'un d'eux. Mordu ? Ils attaquaient même en-dehors de la pleine lune, maintenant ? Il nota mentalement de rendre une petite visite de contrôle au frangin, dès cette nuit, histoire de vérifier.

Kim - Et toi, Démétri que fais-tu ici.

Il revint à la réalité et lui fit un petit sourire.

- Mon travail, dit-il simplement. Je suis une sorte d'enquêteur, si tu veux, et je vais un peu partout pour retrouver des gens, surtout les criminels, et les rendre à la justice.

Ce n'était pas si éloigné de la vérité, après tout. Il partait bel et bien aux quatre coins du monde pour retrouver des gens et les livrer à la justice. La seule chose, c'est que la justice vampirique se révélait souvent plus expéditive et efficace que la justice humaine. Il s'assit à côté de Kim, ses yeux noirs réflétant d'une curieuse lueur. Il aimait bien ça, s'asseoir près des humains sans qu'ils sachent qu'ils étaient installés près de l'un des plus dangereux prédateurs au monde.

- Kim, ton frère a été agressé, n'est-ce pas ? Il y a une possibilité pour que le type qui lui ait fait mal soit celui que je recherche. Que lui est-il arrivé précisément ? Il a été frappé ?


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t261-demetri-volturi-valide#919
Kim Butterffly
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un humain parmi d'autres   Sam 23 Nov 2013 - 18:32

Elle ne savait plus trop comment réagir avec sa mère, la seule chose qu'elle ne voulait pas perdre était ses deux petits frères ainsi que sa grande soeur qui était partie de la maison depuis un certain temps déjà. Kim refusait d'abandonner ses petits frères aux mains de sa mère, elle avait décidé de prendre soin de Marco qui était vachement plus proche que son plus jeune frère. Elle ignorait le fait que de rester avec Démétri la rendait bien calme qu'il y avait quelques minutes... Se craint n'avait pas totalement disparu, de plus maintenant qu'elle aurait pu mettre son frère en danger la dérangeait fortement.

Démétri - Mon travail, dit-il simplement. Je suis une sorte d'enquêteur, si tu veux, et je vais un peu partout pour retrouver des gens, surtout les criminels, et les rendre à la justice.

Elle réfléchissait légèrement à ce qu'il venait de lui dire, mais elle préférait ne rien dire par rapport à ce qui se passait maintenant dans sa famille. Tout en restant assise sur la chaise, elle replia ses jambes tendirent que ses pieds se déposaient sur le bord. Ce fut seulement après quelques minutes ou seconde qu'elle remarqua que Démétri s'était assis près d'elle. Elle l'observait un petit moment toujours dans le plus grand silence puis tourna son regard vers l'horloge qui lui semblait en mode « en panne ».

Elle n'avait rien mangé de toute la journée à cause de la colère qu'elle, maintenant elle n'avait toujours pas faim, car elle était inquiète. Passé d'un sentiment à l'autre n'était pas très bon pour elle.

Démétri - Kim, ton frère a été agressé, n'est-ce pas ? Il y a une possibilité pour que le type qui lui ait fait mal soit celui que je recherche. Que lui est-il arrivé précisément ? Il a été frappé ?

Elle regarda à nouveau Démétri tout en hochant les épaules, car elle ne savait pas ce qui était arrivé... Enfin, elle devait parler pour lui expliquer ce qui s'était passé sauf qu'elle ne pouvait pas deviner si c'était vraiment une agression ou une bagarre entre Marco et une autre personne.

- Peut-être ou il s'est bagarré avec une autre personne, je l'ai seulement entendu crier. Je suis restée figer pendant un petit moment puis j'ai à nouveau entendu crier et j'ai couru à l'endroit où j'avais entendu le cri. Là, j'ai trouvé mon frère par terre. Dit-elle en se rappelant de quelques choses. Il avait une marque d'animal sur son épaule, je crois... Tu recherches cette personne, mais pourquoi personne n'en a parlé à la radio où je ne sais trop quoi afin de nous prévenir ? Pour ce qui lui est arrivé je l'ignore vu que je n'étais pas avec lui, j'ai été attirée par le cri.

Subitement elle trouvait cela étrange la morsure de son frère, car voir un animal sauvage dans la ville clochait légèrement. Quand Marco reviendrait, elle allait lui demander ce qui s'était réellement passé avec l'autre personne.

- Tout en réfléchissant c'est étrange qu'un animal sauvage vienne se promener en ville et s'attaque à une personne précise....

Elle regardait curieusement Démétri comme si elle attendait une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Maes Hughes

Lieutenant-colonel

avatar

Statut :
  • Membre
Messages : 227
DC : Non

MessageSujet: Re: Un humain parmi d'autres   Mar 26 Nov 2013 - 10:28

Kim haussa tout d'abord les épaules, sans avoir l'air de vouloir répondre. Démétri ne la relança pas de suite, patient. Autant attendre un peu, elle allait bien finir par se lancer. De toute façon, si elle ne le faisait pas, il devra la forcer à parler, d'une manière ou d'une autre. Il la trouvait assez attachante, et s'en voudrait de devoir en arriver à des mesures un peu radicales. La méthode douce, la plus douce, serait de s'arranger pour lui faire rencontrer Aro et qu'il lui serre la main. Mais en cette période de guerre, peu de chances que le chef des Volturi ait la patience de jouer à ça. Mais elle se décida à ouvrir la bouche, ce qui le fit sourire intérieurement.

Kim - Peut-être ou il s'est bagarré avec une autre personne, je l'ai seulement entendu crier. Je suis restée figer pendant un petit moment puis j'ai à nouveau entendu crier et j'ai couru à l'endroit où j'avais entendu le cri. Là, j'ai trouvé mon frère par terre. Dit-elle en se rappelant de quelques choses. Il avait une marque d'animal sur son épaule, je crois... Tu recherches cette personne, mais pourquoi personne n'en a parlé à la radio où je ne sais trop quoi afin de nous prévenir ? Pour ce qui lui est arrivé je l'ignore vu que je n'étais pas avec lui, j'ai été attirée par le cri.

Une marque d'animal. On y était. Et bien oui, ces sauvages n'attendaient même plus la pleine lune pour attaquer. Des monstres puants, voilà ce qu'ils étaient. Il retint un soupir. Cette morsure était-elle un moyen, pour les Enfants de la Lune, de repérer facilement leurs futurs adeptes ? Si c'était le cas, le petit frère de Kim risquait d'avoir un "accident médical", un accident très malheureux, une erreur de traitement, qui le fera rejoindre ses ancêtres. Hum. A moins que... Aro avait tellement de plans à ce sujet que Démétri avait du mal à suivre. Les choses étaient plus compliquées depuis que les EDL s'étaient organisés. Autrefois, il suffisait de les traquer et le stuer, sans se poser plus de questions.

Kim - Tout en réfléchissant c'est étrange qu'un animal sauvage vienne se promener en ville et s'attaque à une personne précise....

Le tarqueur secoua la tête, se redressant un peu, et rendit son regard à Kim.

- Cette bestiole n'a sûrement pas attaqué que ton frère... Et ce n'est peut-être même pas un animal. Enfin, il nous le dira lui-même, je vais attendre un peu avec toi.

Il n'ajouta rien de plus et se cala plus confortablement dans ce fauteuil en plastique immonde. Les médecins étaient sûrement en train d'examiner le gosse. Il ne parlait pas, contemplant rêveusement la série de tableaux hideux qui décoraient la salle d'attente, insensible à toute atmosphère de peine ou de malaise. Enfin, au bout d'un long moment, ils purent enfin se rendre à la chambre du petit. Il laissa d'abord sa sœur se jeter sur lui, puis avança à son tour.

- Bonjour Marco. Dis-moi, peux-tu nous raconter ce qui t'es arrivé précisément ?


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t261-demetri-volturi-valide#919
Kim Butterffly
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un humain parmi d'autres   Dim 22 Déc 2013 - 18:20

Démétri - Cette bestiole n'a sûrement pas attaqué que ton frère... Et ce n'est peut-être même pas un animal. Enfin, il nous le dira lui-même, je vais attendre un peu avec toi.

Elle regardait un petit moment Démétri sans rien dire et finissait par réfléchir à ce qu'il lui avait dit. Il n'était pas sûr qu'il s'agît d'un animal, mais pourtant elle ne voyait que cela. Personne ne peut lui faire une morsure comme elle a pu voir. Tout devenait confus dans sa tête et si ce n'était vraiment pas un animal, encore moins une personne qui aurait pu faire du mal à son frère. Elle avait l'impression que sa tête allait exploser à cause qu'elle réfléchissait beaucoup trop ainsi qu'elle était inquiète pour Marco.

La salle régnait dans le silence tendit que Kim redéposait sa tête sur ses jambes toujours si inquiète pour son frère cadet. Quand elle regardait l'horloge qui avait dans la salle d’attente, elle avait à peine bougé. Elle n'appréciait pas les hôpitaux et leur longue attente. Elle voulait voir son frère pour voir s'il allait bien et pour qu'elle s'occupe de lui. Elle tournait légèrement la tête et elle pouvait remarquer que Démétri regardait les tableaux puis elle détournait le regard quand les bruits de pas résonnaient dans le couloir.

Elle se levait rapidement et quand le médecin était là, elle était à deux doigts de lui poser des questions si elle pouvait aller voir son frère sauf que le médecin la devança. Elle laissa s'échapper un soupir de soulagement, quand elle tournait la tête en direction de Démétri pour voir s'il voulait l'accompagner, elle pouvait voir qu'il était déjà debout. C'était un rapide, enfin elle n'allait pas s'arrêter sur ce petit détail. Toujours dans le silence, le médecin les accompagnait dans la chambre, mais le docteur avait juste à peine eu le temps d'ouvrir la porte que Kim alla directement dans sa direction.

Kim avait très bien pu voir la grimace que ce dernier a fait sauf qu'elle n'avait pas eu le temps de lui poser la moindre question que Démétri lui posa déjà une question

Démétri - Bonjour Marco. Dis-moi, peux-tu nous raconter ce qui t'es arrivé précisément ?

Elle finissait par regarder son frère puis Démétri comme si elle regardait un match de tennis, mais elle sentait de la curiosité en elle qui voulait aussi savoir ce qui s'était réellement passé bien qu'elle savait que c'était en partie de sa faute, car elle était partie de chez elle en colère. Cette dernière se demandait ce qu'il alla bien pouvoir répondre. Elle alla s'asseoir sur le lit près de lui tendit qu'elle ne lui touchait pas les épaules. Elle n'avait pas ouvert la bouche depuis qu'elle était rentrée dans la pièce et celui qui brisa le silence fut son petit frère.

Marco - J'étais parti à la recherche de Kim, je l'ai cherché à ses endroits préférés, les salles de sport, mais je ne l'ai pas trouvé. Je n'avais pas baissé les bras pour autant, j'ai continué mes recherches... aucun de ses amis l'a vu et d'ailleurs ça faisait depuis plusieurs jours qu'elle les ignorait....

Kim finissait par lui un coup d'épaule, car Démétri n'avait pas besoin de savoir tout ce qui se passait dans sa vie qui devait de plus en plus solitaire. Il regarda sa soeur avant de continuer ce qu'il était en train de dire

Marco -...enfin bref, je l'ai cherché toute la journée. Elle ne répondait pas à mes appels ni à mes messages. À la nuit tombée, je continuais mes recherches et là, tout c'était si vite. Un homme m'a sauté dessus et m'a volé mon portefeuille....

Sa soeur le regardait et sa théorie tomba à l'eau, est-ce que c'est l'homme qui l'a mordu, mais cela n'était pas possible la morsure de son petit frère n'en avait pas l'air d'une morsure d'humain, mais d'animal. Elle regardait un petit moment Démétri complètement perdue et qu'elle ne comprenait pas ce que son propre frère disait

Marco - ... ensuite, il a dit que j'avais une jolie famille et qu'il allait m'offrir une plus grande ainsi que plus forte. En dernier lieu, il m'a mordu puis il m'a repoussé. Je n'avais jamais vu quelqu'un avec autant de force puis il est parti et Kim est arrivé

La fin, Kim la connaissait sauf qu'elle restait muette, car elle ne savait plus trop quoi passé. Ce n'était pas un animal, mais un homme qui l'a mordu. Non, ça ne tenait pas la route sauf qu'elle ne pensait pas que son jeune frère ai dit un mensonge. Elle finissait par regarder Demetri qui avait gardé le silence

- Ce n'est pas possible tout ça. Comment un homme peut mordre un autre homme et faire passer sa morsure pour celle d'un animal ?

Elle avait comme l'impression que sa tête allait exploser et que quelque chose clochait dans cette histoire sauf qu'elle ne savait pas dire quoi exactement. Elle déposa sa main sur celle de son frère et lui sourit qu'elle accorda de moins en moins puis elle regardait Démétri

- Démétri est-ce possible cela ?


Dernière édition par Kim Butterfly le Jeu 2 Jan 2014 - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maes Hughes

Lieutenant-colonel

avatar

Statut :
  • Membre
Messages : 227
DC : Non

MessageSujet: Re: Un humain parmi d'autres   Dim 29 Déc 2013 - 12:24

Marco - J'étais parti à la recherche de Kim, je l'ai cherché à ses endroits préférés, les salles de sport, mais je ne l'ai pas trouvé. Je n'avais pas baissé les bras pour autant, j'ai continué mes recherches... aucun de ses amis l'a vu et d'ailleurs ça faisait depuis plusieurs jours qu'elle les ignorait....

Visiblement, Kim avait certains problèmes relationnels, mais ce n'était pas ce qui intéressait le plus Démétri pour l'instant. D'ailleurs, il était toujours un peu agacé lorsque les humains passaient blindé de temps à tourner autour du pot avant d'entrer au cœur du sujet. Ce petit garçon ne pouvait-il pas dire directement qui l'avait attaqué, quand, et s'il lui avait parlé ? Car non, le traqueur n'avait pas que ça à foutre. Le clan entier était sur les nerfs, bon, sauf peut-être Marcus qui ne réagissait jamais à rien, même aux massacres sous sa fenêtre. Et Démétri avait des ordres de mission, il était pressé. Il tapota du pied, impatient. On accèllereuh, allez, allez, allez.

Marco -... Enfin bref, je l'ai cherché toute la journée. Elle ne répondait pas à mes appels ni à mes messages. À la nuit tombée, je continuais mes recherches et là, tout c'était si vite. Un homme m'a sauté dessus et m'a volé mon portefeuille....

Voilà, on y arrivait enfin. Un homme l'aurait donc menacé, agressé, dit des propos étranges, puis l'avait mordu. Hum... Un Enfant de la Lune, oui, plus aucun doute. Dommage, il aurait bien aimé ne pas faire de peine à Kim, mais elle risquait d'être assez malheureuse très prochainement, hélas. Si son petit frère avait été choisi par les bêtes, il fallait le tuer, point final. Inutile de le laisser vivre encore un peu s'il faudrait ensuite le traquer et l'éliminer. Il tapota la barre du lit d'hôpital du bout des doigts, pensif. Ici, on pouvait très facilement faire passer sa mort pour une erreur médicale. C'était si vite arrivé chez les humains.

Kim - Ce n'est pas possible tout ça. Comment un homme peut mordre un autre homme et faire passer sa morsure pour celle d'un animal ?

Il se contenta d'hausser les épaules. Vu la dentition horrible que se payaient les EDL à force de transformation, ce n'était pas si étonnant. Et avec ce qu'ils mangeaient... Arracher de la chair tous les mois devaient aider à avoir de belles canines, aussi, même si elles sont un peu jaunes. Il repensa avec écœurement au petit Enfant de la Lune qui n'avait rien trouvé de mieux que de lui sauter dessus et l'embrasser en guise de provocation. Quel dommage qu'il ne puisse plus vomir. Félix s'était bien fichu de sa pomme, avec ça, par la suite. Kim tourna la tête vers lui, alors qu'il avait repris une expression impassible. Il aurait bien voulu savoir ce qui se tramait dans son esprit, en cet instant précis. Si elle se mettait à avoir des doutes, ou s'approcher de la vérité... Il se serait très ennuyé de devoir la tuer elle aussi, pour être honnête.

Kim - Démétri est-ce possible cela ?

- Bien sûr. On trouve des malades partout, et certains n'ont jamais été voir un dentiste de leur vie.

Comme pour appuyer ses dires, il lui sourit à pleines dents, laissant entrevoir des canines qui étaient tout sauf innocentes. Il ne voulait pas lui faire peur, cependant, ou pas de site, alors il cessa très vite de s'amuser. En revanche, pour le petit Marco, son chemin s'arrêtait ici. Pauvre petit garçon, il était pourtant bien jeune. Il le salua, lui souhaitant une bonne nuit autant que possible, et incita Kim à le suivre dehors. Il la raccompagna en silence jusqu'à la sortie de l'hôpital. La nuit était déjà tombée, couvrant Volterra d'une lourde chape noire. Il jeta un œil vers le château, au loin. Kim en avait trop entendu, cela devenait dangereux. Il se tourna vers elle, un sourire charmeur aux lèvres. Il était temps de jouer sur ses émotions, à présent. Les humains étaient on ne peut sensibles à leur odeur, leur voix, leur simple présence. Il était temps de jouer avec ça.

- Je suis vraiment navré de devoir te demander ça, Kim, alors que tu dois être épuisée, lui dit-il d'un ton particulièrement convaincant. Peux-tu m'accompagner, pour que l'on mette par écrit ce que ton frère nous a dit ? Il faudra aussi tes coordonnées, pour que je te tienne au courant.

Il se rapprocha exprès pour qu'elle puisse sentir son odeur, et lui prit la main, histoire de bien enfoncer le clou. Les humains ne pouvaient plus résister, à ce stade-là, surtout quand on les touchait. les vampires étaient comme des requins, attirant pour leurs victimes, envoûtants. Il la regardait droit dans les yeux, les siens encore noirs pour l'instant.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t261-demetri-volturi-valide#919
Kim Butterffly
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un humain parmi d'autres   Dim 5 Jan 2014 - 16:07

Démétri - Bien sûr. On trouve des malades partout, et certains n'ont jamais été voir un dentiste de leur vie.

Bien qu'elle pensait qu'elle avait accumulé beaucoup trop d'informations et que quelque chose n'allait pas, mais elle commençait à avoir des doutes sur ce qui pourrait se passer. Ce que venait dire Démétri avait mis en quelque sorte son esprit moins confus qu'il était auparavant, maintenant, elle comprenait un peu mieux ce qu'avait ressenti son petit frère. Elle a toujours su que tout le monde lui cachait des choses, car ils avaient dit que c'était pour sont bien. Kim pensait maintenant, que c'était tout simplement pour qu'elle ne puisse pas retrouver la mémoire. Cette dernière regardait Démétri avec un sourire sauf qu'elle ne souriait pas, car elle ne savait plus trop ce qui était la vérité du mensonge.

Elle regarda un petit moment Marco puis elle s'apprêtait à dire quelque chose pour le rassurer, mais Démétri finissait par inciter pour qu'elle le suive dehors. Elle fit une bise sur le front de son jeune frère puis quitta la chambre tout en restant silencieuse. Ce fut seulement une fois dehors, elle n'avait même pas remarqué qu'il faisait déjà aussi sombre et qu'il était si tard. Elle ne savait pas trop ce qu'il voulait lui dire, mais elle voulait retourner auprès de son frère afin qu'il ne restait pas tout seul. Elle finissait par regarder à nouveau Démétri pour lui dire qu'elle retournait près de Marco sauf qu'elle finissait par oublier ce qu'elle voulait lui dire quand elle voyait Démétri sourire. Elle resta sur place sans savoir quoi faire

Démétri - Je suis vraiment navré de devoir te demander ça, Kim, alors que tu dois être épuisée, lui dit-il d'un ton particulièrement convaincant. Peux-tu m'accompagner, pour que l'on mette par écrit ce que ton frère nous a dit ? Il faudra aussi tes coordonnées, pour que je te tienne au courant.

Elle resta surprise parce qu'il venait de dire et ne savait pas trop quoi faire, enfin elle savait qu'elle devait faire quelques choses à propos de son frère sauf qu'elle ne savait plus ce qu'elle devait faire. Elle n'avait pas la moindre idée du comment elle devait réagir. Son cœur s'était mis à battre plus rapidement et n'avait pas bougé d'où elle se trouvait. Elle finissait par le regarder et pouvait voir grâce à la lumière de l'hôpital que les yeux de Démétri étaient étrangement noirs.

Elle n'arrivait presque plus à réfléchir convenablement, mais cette dernière n'avait pas bougé d'où elle était comme figée. La jeune femme finissait quand même par lui dire

- Je te suivrais et je noterais ce que mon frère nous a dit ainsi que mes coordonnées

Elle regarda toujours Démétri et petit à petit, elle commençait à se perdre dans son regard tout en sentant le feu qui commençait à lui monter aux joues. Kim ignorait ce qui était en train de lui arriver, car elle n'avait encore jamais ressenti cela depuis son réveille puis une envie de déposer une main sur la joue Démétri commençait à la démanger sauf qu'elle n'y fit rien. Tout était assez étrange pour elle et nouveau sauf qu'elle voulait en savoir plus sur ce qu'il lui arrivait en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un humain parmi d'autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un humain parmi d'autres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Enlever les sous-titres (2 manières parmi d'autres)
» calendrier humain... le lien restera page 1
» le classement du forum camac parmi d autres forums
» Le corps
» Angel, un ange parmi d'autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Rps d'Italie-
Sauter vers: