Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Moment de tendresse. [PV Orlin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damon Raven

Général de division

avatar

Statut :
  • Administrateur/trice
Messages : 1322
DC : Nop

MessageSujet: Moment de tendresse. [PV Orlin]   Lun 30 Déc 2013 - 1:31

La guerre s'approchait à grand pas, nous avons déjà exterminés quelques EDL mais la pleine lune était dans deux semaines. Aro et Marcus et des gardes étaient parties en tour de garde pour chasser des EDL. Alors, je restait avec Orlin. Mon fils indigne, même si je l'adorait en réalité mais je ne le montrais jamais que j'avais adopté sous la pression de ma femme. J'avais pris l'initiative de parler avec lui. Nous étions assis sur des vieux troncs d'arbres, je réflechissais sur la futur guerre. Je réflechissais ce que j'aillais lui dire, alors je décida de parler à Orlin :

« Écoute, je suis navré d'être aussi froid avec toi. »

Mes excuses sont sincères, cela m'agaçait d'être sans cesse en froid et l'ignorer. Je tapait des pieds, quand j'adressai la parole c'était pour une mort où autre. Alors qu'ils étaient en froid depuis des siècles, je ne pouvait plus supporter d'être en froid avec mon fils. Je remettait une mèche qui tombait et regardais le sol puis mon fils.

«  En réalité, je t'ai toujours aimé : te voir partir est la pire des souffrances que je peut endurer. »

Il me regarde d'un air supris et incrédule et ne réponds pas, entendre sa de son père qui ai d'habitude si froid et sadique est très surprenant. Regardant le sol, je ressentait de la nervosité après ces paroles. Je ne savait pas comment il allais réagir à tout sa. Entre temps, je me lève et le prends dans mes bras. Un moment de tendresse que je n'ai jamais eu auparavant, un des seuls moments doux et agréable que je peux partager. C'était une face caché : La face du père protecteur. Alors que j'étais considéré comme sadique, j'attendais ce moment depuis des années. Je sentais que Orlin était mal à l'aise mais je voulais tellement ce moment d'affection, il devait savoir que j'étais un père attentionné et que je l'adorais par dessus tout. Je caressais ces cheveux noirs et l'embrassai sur ses joues froides. Je me décala en attendant sa réaction.

«  Je me sens désormais mieux, des années que je voulais le faire. »

J'étais heureux. Un grand sourire  heureux, différent que mon sourire sadique. Il était là, debout. Je me retournai pensant à ce qui venait de se produire, je sortais dehors car je voulais attendre qu'il remette ses esprits en place pendant quelques minutes, un léger rayon de soleil illuminai mon visage, et laissai place à un défilé de diamants mais je devais revenir au plus vite pour voir si il allais bien.
Il était toujours là, je ne sais pas si j'étais allé fort ou pas. Au court de mes siècles de vie, personne n'avait vu un moment de tendresse, ni d'affection. Alors si un jour l'occasion se présentais, comme là. Il se peut que les témoins soit choqués de ma douceur. Aro et Marcus ne m'avais jamais vu tendre avec des personnes, si ils nous surprenait, ils risquaient d'être en était de choc où même, Aro risquais de nous charier.
Je guettais si un des frères ne rentraient pas, ce qui était possible. Je ne savais pas si ils avaient exécutées où pas et je ne sais pas si leur tour étaient finis. Entre temps, je me suis mis près de l'oreille de Orlin et je lui ai soufflé :

« Je te protégerai quoi qu'il arrive. »


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t274-caius-volturi-valide#932
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Moment de tendresse. [PV Orlin]   Lun 30 Déc 2013 - 17:04

La guerre, rien que l'idée de savoir qu'ils étaient en guerre lui donnait la chair de poule. Le plus drôle dans tout ça, c'est que cette guerre pourrait changer le monde si les vampires perdaient, et que les humains ignoraient absolument tout de ce qui se tramait dans leur dos. Ils se croient maître du monde, mais en réalité, tout était relatif. Si les vampires ne les protégeaient pas des enfants de la lune en "échange" de nourriture, ils se feraient balayer de la surface de la terre en moins d'un siècle, surement. En plus cette fois-ci il c'était organisé : chose nouvelle apparemment. Et puis Alec...Orlin pensait sans cesse à lui depuis son enlèvement. Il s'inquiétait. Même s'il allait surement revenir très bientôt, ce n'était pas une situation à prendre à la légère : il lui manquait.

Orlin pensait à tout cela en faisant le tour du camp de base, qui avait été installé pour les escapades la région, quand il vit son père assit sur un tronc d'arbre qui lui demanda d'approcher et de s'assoir. Orlin obéit en se demandant ce qui allait encore lui arriver. En général, ce n'est pas très bon quand Caïus demandait à ce qu'on vienne le voir.

Caïus
Écoute, je suis navré d'être aussi froid avec toi.

Hein ? Quoi ? Orlin avait loupé un épisode là ? Primo Caïus s'excusait, ce qui n'arrivait, pour ainsi dire, jamais. Secondo, il avait des regrets sur son comportement vis-à-vis d'Orlin ? C'était une très mauvaise caméra cachée, il voulait se jouer de lui, ce n'était pas possible autrement ! Son père rajusta ses cheveux puis regardait le sol avant de fixer de nouveau son regard sur lui. Il avait l'air un peu gêné. C'était un très bon acteur. Si le mensonge n'était si gros, Orlin aurait pu y croire.

Caïus
En réalité, je t'ai toujours aimé : te voir partir est la pire des souffrances que je peut endurer.

Alors là, Orln se retint de rire de justesse. Comme s'il ce préoccupait de lui ! Au contraire ! Il avait plutôt tendance à le laisser se débrouiller seul quelle que soit la situation et il se fichait pas mal de savoir s'il survivrait ou pas ! S'il se souciait un tant soit peu de sa santé, il s'arrangerait pour qu'Orlin ne soit pas en première ligne à combattre avec Démétri et cette psychopathe de Jane !

Orlin le fixa d'un air surpris et complètement incrédule. Non, ce n'était pas possible. Orlin se le martelait dans sa tête, il ne pouvait pas penser ça de lui. Et pourtant, une petite part en lui avait envie d'y croire, croire à l'impossible, croire que tout ce qu'il disait était vrai. Puis Caïus le prit dans ses bras. Orlin se figea direct n'osant pas bougé d'un millimètre. Ça avait l'air d'un vrai câlin. Rien de désagréable à l'horizon, pas de coup, pas de chantage, rien...Puis il lui ébouriffa les cheveux et l'embrassa sur la joue. Orlin ne savait pas comment réagir ou plutôt il ne savait plus...

Je me sens désormais mieux, des années que je voulais le faire.

Pourquoi avait-il attendu si longtemps, et deux guerres, pour le faire ? Ça avait un rapport avec les EDL, c'est ça ? Il ne voulait pas prendre le risque que l'un de nous deux meurt ? Ça restait quand même complètement surréaliste...

Caïus
Je te protégerai quoi qu'il arrive.

Ok, alors là c'était la cerise sur le gâteau. On lui avait donné un mauvais coup sur la tête. Orlin était perdu et ne savait pas trop comment réagir face à cela. Pour lui avoir un père qui l'aime et qui le lui dit en face est quelque chose de totalement nouveau. Ça ne lui était jamais arrivé en 18 ans de vie. Il recula en arrière, cherchant à prendre ses distances avec Caïus.

Orlin
Arrêtez père, on dirait une mauvaise blague.

Mais en était-ce réellement une ? Le jeune vampire voulait malgré tout en avoir le cœur net. Cette perspective le faisait rêver, peut-être était-ce vrai après tout, aussi fou que ça puisse être.

Orlin
Si vous teniez réellement à moi, vous auriez fait en sorte de ne pas m'envoyer au front. Et puis pourquoi avoir attendu tout ce temps pour me le dire ? Ça fait presque deux ans que vous m'avez adopté. Maman m'a dit que...

C'est vrai ça, sa mère lui avait dit que son père l'aimait vraiment. Il ne l'avait jamais cru, mais peut-être avait-elle raison. Il le regardait, le jaugeait de haut en bas, cherchant le moindre détail significatif d'un mensonge. Il ne trouva rien. Il ne savait plus quoi croire.
Revenir en haut Aller en bas
Damon Raven

Général de division

avatar

Statut :
  • Administrateur/trice
Messages : 1322
DC : Nop

MessageSujet: Re: Moment de tendresse. [PV Orlin]   Lun 30 Déc 2013 - 19:09

Orlin me demandait d'arrêter cette mauvaise blague, qui n'était pas un blague. Je m'approchais de Orlin, lui pris gentiment son menton entre mes gants de cuirs et le regardait entre les deux tout en murmurant :

« Ai-je l'air de faire une farce ? »

Les farces n'ont rien à faire dans ces moments tendues et meurtrier, je ne vais pas étoffer longuement et inutilement la chose. J'aimais bien aller droit au but et surtout avec mon fils, celui que j'aime depuis deux ans mais secrètement. Alors, il me demanda si je tenais réellement à lui, j'aurais pu faire en sorte qu'il n'aille pas au front et que j'ai tenu tout ce temps pour lui dire.

«  je ne pouvais rien faire, si je pouvais, je les aurais empêché. Mais sache que j'étais mal quand tu es parti.
 »

athénodora l'aimait par dessus tout, tout comme moi mais mes sentiments sont cachés par mon visage froid. Je me rapprochais de lui et je le prends encore dans mes bras. Il ne savait ni quoi faire, ni quoi dire après ça.
Alors, que Orlin est dans mes bras. Je lui soufflai une phrase en latin :

« te amo aeternum »

Ce qui signifiait « je t'aime pour l'éternité » l'amour que j'éprouvais pour Orlin était étonnant et discret. Les seules moments où je peut éprouver les sentiments que je peux, c'est dans des moments où je suis seul avec la personne. Il se faisait tard et les frères n'étaient toujours pas revenus de leur tours de gardes mais je ne m'inquiétait pas pour autant parce qu'ils avaient sûrement d'autres choses à faire.
Cela lui rappelait la demande en mariage à sa femme : une bague en argent et un baiser. Mais avec un fils, nous ne pouvons pas le faire ici. Je me rapprochais et l'embrassa sur le front et je le caressai les joues et je lui soufflait délicatement/

- Ego amare te


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t274-caius-volturi-valide#932
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Moment de tendresse. [PV Orlin]   Lun 30 Déc 2013 - 23:29

Caïus
je ne pouvais rien faire, si je pouvais, je les aurais empêché. Mais sache que j'étais mal quand tu es parti.

Hum. Orlin avait malgré tout de sérieux doutes sur ses sentiments. Pour lui c'était impossible de dissimuler de tels sentiments si longtemps. Pourquoi aurait-il fait ça d'ailleurs ? Il se posait plein de questions. Beaucoup de choses restaient à éclaircir. En tout cas, si tout est vrai, Orlin aura été bien naïf durant toutes ces années. Caïus le reprit, une nouvelle fois, dans ses bras. C'était comme la première fois, aucune intention méchante en vue. Il ne savait ni quoi faire, ni quoi dire. Il était de nouveau pris au dépourvu, et s'il avait appris une chose à Volterra, c'est que ce n'est pas bon signe. Puis Caïus alla lui chuchoter à l'oreille.

Caïus
te amo aeternum

Mais à quoi jouait-il ? Orlin n'avait absolument rien compris de ce qu'il avait dit. Il avait juste noté une certaine...douceur dans sa voix. Oui, douceur, c'était le mot juste. Il avait parlé sur un ton qu'Orlin n'avait pas du tout l'habitude d'entendre de cette bouche. Puis il surenchérit avec une autre phrase bizarre.

CaïusEgo amare te

Le même ton doux, le... Rah ! Orlin était complètement perdu. Il ne savait plus du tout quoi croire. Était-ce encore un test ou pas ? Il fit les sens pas, se torturant les méninges à chercher où était l'os. Il avait besoin de réfléchir un peu. Il rentra dans sa tente et s'assit sur le lit se tenant la tête entre les mains. Caïus vint le rejoindre presque aussitôt. Il s'assit à coté de lui et lui frotta le dos tout en lui disant que c'était réel. Orlin était de plus en plus perturbé et il n’arrivait à digérer que son père lui ait...caché la vérité tout ce temps. Mais ça pourrait expliquer une chose...

Orlin
C'est pour ça que vous n'avez trop rien dit quand vous avez su pour moi et Alec ? Ça a plus choqué Aro que vous.

Il lui répondit qu'il se trompait, qu'il avait été beaucoup plus choqué qu'Aro mais qu'il ne l'avait pas montré. La théorie d'Orlin était la bonne dès le départ, mais Caïus avait juste joué la comédie, tout se temps. Il était complètement perdu. Il ne savait plus s'il pouvait réellement faire confiance à son père. Il avait de sérieux doutes encore.
Revenir en haut Aller en bas
Damon Raven

Général de division

avatar

Statut :
  • Administrateur/trice
Messages : 1322
DC : Nop

MessageSujet: Re: Moment de tendresse. [PV Orlin]   Mer 1 Jan 2014 - 4:08

HRP : Désolé si il est incohérent, écrire un rp à 4 h 01 du mat, c'est hard.



Orlin, je pense que Orlin est étonné, il ne savait pas que j'étais si attaché à lui. Moi qui ai l'habitude de le renier et voir, de l'ignorer complétement au point, de ne pas m'en occuper. Mais en réalité, je ne sais pas comment faire : Je n'ai jamais été Père, je ne sais pas comment m'y prendre. Je sentais que c'était le meilleur moment pour le faire mais lui, restait mal à l'aise,
Orlin ne me croyait pas, depuis longtemps j'ai appris à cacher mes sentiments, qu'ils soit faibles où énormes, je ne les montre pas. Si nous devons toucher un cheveu de mon Fils, la personne serait exécuté sur le champ et sans décision avant. Alors, je décidai de lui dire réellement :

« Après cette phrase, je te promet que celui qui lève la main sur toi. Je le tuerai sur le champ. »

Les promesses sont tenus, les promesses c'est des promesses fortes et réels. La chose que je redoutait le plus, c'était Aro. Pendant son absence, il voudrai savoir ce qu'on aurait fais et pour ça : il devrais lire dans nos pensées. Aro risquait de se moquer, la fois ou il m'a vu tendre, c'était avec ma femme. Et Aro le sait, je haïssait Orlin.

«  Je redoute Aro, il voudrai sûrement lire dans nos pensées et Aro pense que je te hais. »

Même si Aro pouvait tenir des secrets, lui, il ne pourrait pas et s'empresserait de le raconter au château, les jumeaux mais je devais assumer. Cela m'importait qu'il le sache mais je redoutais quand même son retour. Alors, je restai perplexe sur le carreau : Aro passe par là pour rentrer et peut nous voir et nous aussi, nous pouvons le voir.
Je n'imaginerai pas la tête qu'il pourrait faire où même l'air, le rire : moqueur où gêné. De toute façon, il finirai bien par le savoir que je suis proche de Orlin.
J'embrassai pour la énième fois les joues froides de mon fils et le prends dans mes bras, je voulais pas le quitter mais je restais à mes arrières pour m'assurer du retour de Aro.

« Toi, Moi et Athénodora, c'est pour la vie. »

Orlin devait savoir pourquoi j'étais froid avec lui, pourquoi je l'ai longtemps ignoré. J'ai laissé mon Fils dans le doute et l'incertitude.

« Je n'ai jamais été Père, je n'ai jamais eu de relation amoureuse outre celle avec Athénodora. Je ne sais pas. Ma courte vie humaine ne m'as pas permis de concevoir. Je ne sais donc pas comme m'y prendre, j'en suis navré. Navré de t'avoir laissé douteux durant les années précédentes. Je m'en veux. »

J'avais dis ce qui me pesais sur mon cœur éteint et sourd, en faite, je disais tout ce qui me pesais sur ce sujet dans mon cœur de vampire.


Revenir en haut Aller en bas
http://twilight-crepuscule.forumsactifs.com/t274-caius-volturi-valide#932
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moment de tendresse. [PV Orlin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moment de tendresse. [PV Orlin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moment de tendresse
» Petit moment de tendresse
» moment de tendresse + rajout N/B!
» Moment de tendresse
» D'Amour et de Tendresse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Archives RP-
Sauter vers: