Tensions internes, contrebande, révolte qui gronde... A Amestris, la paix n'est jamais la bienvenue.
 
CalendrierFAQAccueilLivre d'Or du SiteRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite surprise

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Visite surprise   Mar 20 Aoû 2013 - 16:44

Esmée tournait en rond, réfléchissant… Elle n’en pouvait plus de l’ambiance qui régnait au chalet. Elle avait besoin de respirer, elle prit son sac, puis sortit prendre l’air dans un premier temps… Elle aviserait ensuite. Elle saisit ses clefs dans son sac, en vitesse, puis ouvrit sa voiture afin d’y entrer, ne sachant pas vraiment où allez… Elle pensa à Carlisle. Allez à l’hôpital ? Alors qu’il travaillait et qu’elle ne voulait pas le déranger ? Esmée soupira, posant sa tête sur le volant. Réfléchissant. Elle n’en pouvait plus de tout cela, l’ambiance électrique du chalet l’étouffait. Elle ne voulait pas embêter ni déranger son époux… Mais… Elle n’en pouvait plus. Depuis le départ des jumeaux… Depuis ce que Bella leur avait dit, même… Elle mit le contact et sans autre forme de procès elle se dirigea vers l’hôpital, soucieuse.

Elle voyait le paysage défiler et plus elle s’approchait de l’hôpital, moins elle trouvait que cela était judicieux. Le déranger en plein travail ? Il avait sans doute mieux à faire que de se soucier de tout ça au travail… Elle serra les mains sur son volant, tout en arrivant à destination. Elle lâcha un énième soupir, coupa le moteur et resta là  quelques brèves secondes.

Elle verrouilla sa voiture et rangeant ses clefs dans son sac tout en se dirigeant vers l’accueil pour demander où était le bureau de son époux.  On lui dit que Carlisle ne serait peut-être pas dans son bureau, mais elle insista et on lui indiqua le chemin. Elle prit l’ascenseur, et monta au troisième. Elle se retrouva face à une porte où était indiqué : « Dr. Cullen », elle frappa, attendant une réponse, regardant à droite et à gauche, elle finit par rentrer dans le bureau de son époux.

Elle l’aperçut installé à son bureau, le nez sur ces documents.


-« Tu as dix minutes à me consacrer ? »

Tout en disant ça elle se dirigea vers lui, se plaça derrière sa chaise. Et tout en l’encerclant de ses bras elle l’embrassa longuement sur la bouche, continuant en descendant dans le cou.


Dernière édition par Esmée Cullen le Jeu 22 Aoû 2013 - 2:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Visite surprise   Mar 20 Aoû 2013 - 19:58

Carlisle ne se souvenait pas d'avoir bu de l'alcool, lorsqu'il était humain, et ne comprenait donc pas l'enthousiasme du docteur Hitchcock lorsqu'il sabra une bouteille de champagne avant de remplir les verres de tout le monde. Le directeur de l'hôpital fêtait son départ en retraite en payant un pot à son équipe. Carlisle jeta un regard dubitatif à son propre verre, peu motivé à boire ce truc pour donner le change.

Le directeur se lança dans un long discours et Carlisle s'appuya contre le mur du fond, l'écoutant distraitement. Il avait moins de travail, en ce moment, l'hôpital entrait dans une période de calme relatif, et il pouvait décompresser un peu. Il trinqua avec les autres, devant boire ce liquide qui avait goût de terre pour lui. Infect. Vivement ce soir qu'il puisse aller chasser avec son épouse.

La petite fête dura un moment, puis chacun put retourner à ses propres occupations. N'ayant pas d'opérations à effectuer, ni de patients à traiter, ni de dossier urgent à travailler, il put se plonger dans du travail purement administratif, et pourtant essentiel. Il était en plein dedans lorsqu'on toqua à la porte. Il relevait le nez lorsqu'elle s'ouvrit sur Esmée. Hum, ici ?


Esmée -« Tu as dix minutes à me consacrer ? »

Il n'eut pas le temps de lui répondre. Elle vint derrière lui, le prit dans ses bras, puis l'embrassa longuement sur la bouche. Bien que surpris, il ferma les yeux et répondit à son baiser. Elle n'était que rarement venue le voir lorsqu'il travaillait, et jamais pour ce genre de, heu... D'activités. Même si ça n'en restait pas moins très agréable. Elle descendit sur son cou et il frémit. Très agréable, en effet. Et encore plus lorsqu'elle tirait de tâches ennuyeuses.

Il l'attira sur ses genoux, contre lui, et la serra dans ses bras en l'embrassant à son tour. Sur la bouche, le visage, le cou, puis juste un tout petit peu plus bas. La soulevant, il l'allongea sur son bureau, repoussant ses affaires sur le côté. Si c'était comme ça à chaque fois, il voulait bien qu'elle vienne la voir plus souvent.

Il déboutonna très lentement sa chemise, puis passa une main mutine sous son pantalon. Il la défia du regard, voyant voir si elle pouvait aller plus loin et reprendre les rênes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Visite surprise   Mer 21 Aoû 2013 - 16:59

Son époux l’attira sur ses genoux avant de la serrer dans ses bras et de l’embrasser également. Elle frémit en sentant son époux l’embrasser sur la bouche, le visage, le cou et finir par l’embrasser un peu plus bas que le cou. Esmée se sentit soulevée, elle regardait son époux dans les yeux, quand il la déposa sur le bureau, repoussant les quelques affaires qui s’y trouvaient.

Ensuite Carlisle lui déboutonna son chemisier, elle sourit, couchée sur le bureau. Elle se mordit la lèvre en sentant son époux passer une main sous son pantalon, elle sentit l’excitation montée de plus en plus en elle. Le regard de défi de son époux ne la laissa pas de marbre. Il la défiait ? Elle prit la main de son époux et la retira de son pantalon, pour pouvoir bouger comme bon lui semblait.

Elle sourit deux fois plus, un air mutin sur le visage, tout en lui enlevant sa blouse de travail et l’encercla de ses jambes pour tourner la situation à son avantage. Elle se redressa ensuite et s’accrocha au cou de son époux, puis le fit basculer à terre, volontairement, se retrouvant à califourchon sur lui. Puis tout en lui lançant un sourire mutin, elle commença à lui déboutonner son chemisier, à son tour. Elle l’embrassa dans  le cou, puis sur le torse avant de l’embrasser sur la bouche.

Elle mourrait d’envie d’aller plus loin, seulement elle hésitait légèrement en pensant qu’ils étaient à l’hôpital et non chez eux… Mais…  Elle continua malgré tout, ne résistant pas à la tentation, elle se mordit la lèvre inférieure avant de poursuivre ses baisers et de passer sa main dans le pantalon de son époux, un sourire mutin se peint sur son visage.


-« Et maintenant ? »

Elle le lui demanda d’un ton… Légèrement envieux et malicieux.  Elle l’embrassa dans le cou, sensuellement, elle mit sa bouche au niveau de son oreille et lui souffla à l’oreille :

-« On continue ? »

Elle en mourrait d’envie et serait bien capable de succomber à la tentation. Elle retira sa main de son pantalon, puis lui caressa le torse avec ses deux mains avant de prendre celle de Carlisle. Comme pour… Lui donner envie de continuer à lui aussi, l’excité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Visite surprise   Ven 10 Jan 2014 - 20:22

Carlisle savait qu'ils étaient à l'hôpital, dans son bureau, au cinquième étage. Un lieu peu fréquenté, car c'était là que travaillaient la plupart de ses confrères, il n'y avait pas de chambres, mais tout de même. Et au pire, quelle importance... Carlisle s'était acquis une réputation de médecin très sérieux, solide, discret, etc, tout ce qu'on veut. Si on le surprenait dans son bureau avec sa femme, tout le monde saura que lui aussi était capable de s'amuser. Ce n'est pas comme s'il dévergondait une des infirmières ! Il s'agissait de sa femme, alors zut. Sa femme qui était décidément très tentante aujourd'hui.

Elle passa ses jambes autour de lui et lui fit tomber sa blouse blanche. Bonjour le sérieux, en effet, mais d'autres médecins avaient souvent fait bien pire dans cet hôpital, et pas avec leur femme. Il laissa tomber la blouse sur la chaise, repoussée à quelques pas d'eux. Pour une fois qu'ils pouvaient s'amuser un peu, sans que les enfants soient à côté pour les charrier ensuite. C'était parfait. Passant les bras autour de son cou, elle le fit soudain basculer par terre sans crier gare. Il se retrouva allongé sur la moquette, assez surpris sur le coup, sa femme à califourchon au-dessus de lui. Et qui souriait. Elle se pencha pour lui déboutonner sa chemise, tout en l'embrassant.

Il retint un gémissement lorsqu'elle passa une main dans son pantalon. Non, ça devrait être interdit, pour une femme, d'être aussi tentante, c'était parfaitement injuste ! Surtout que les vampires ressentaient bien plus de choses que les humains lorsqu'on les touchait. Il se souvenait de la toute première fois où il lui avait fait l'amour, de l'explosion de sentiments qu'ils avaient ressentis tous les deux. C'était toujours comme ça aujourd'hui, même après un siècle de vie à deux.

Esmée -« Et maintenant ? »

Elle l'embrassa dans le cou, doucement. Il ferma les yeux, un grand sourire aux lèvres. Il ne regrettait pas d'avoir épousé cette femme magnifique. Jamais il ne pourrait regretter une seule seconde !

Esmée -« On continue ? »

Elle récupéra ses mains. Il lui sourit à son tour. Puis fit glisser sa culotte au sol, très vite suivit de son soutien-gorge, et la coucha sur l'épaisse moquette, juste derrière le bureau. Ils étaient comme seuls au monde, écartés des autres, dans leur bulle, et loin de tout. Il fit glisser ses mains sur les jambes d'Esmée, puis entre ses jambes, la chatouillant aux endroits où il la savait sensible. Il fourra sa tête dans son cou, l'embrassant longuement là où il l'avait mordu, puis remonta sur son visage pour capturer sa bouche.

- Evidemment, qu'on continue. Une idée pour la suite ?

Il prit ses poignets entre ses mains et la ramena au-dessus de sa tête, pour pouvoir la caresser et l'embrasser partout librement. Il était encore presque complètement habillé, alors qu'elle était complètement nue. Il la trouvait très belle, attirante, et mignonne. Il connaissait son corps aussi bien que le sien, et ne se lassait pourtant pas de l'explorer, le redécouvrir à chaque fois qu'ils faisaient l'amour. S'en était d'autant plus excitant, ici, qu'aucune oreille vampirique ne pouvait capter ce qui se passait.

Elle le refit basculer en arrière et l'embrassa. Heureusement qu'il n'était plus fragile ou ils se seraient déjà blessés en se cognant partout. Il aimait particulièrement la voir ainsi, offerte, nue et très désirable. Elle était comme un ange descendu du ciel, juste pour lui, et il n'en revenait pas de sa chance de l'avoir épousé. Il dégagea une de ses mains et passa quelques doigts entre les jambes de sa Dulcinée, mutin. Il accentua de plus en plus la pression, histoire d'émoustiller les sens de sa femme.

- Capable d'aller plus loin ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Visite surprise   Mer 15 Jan 2014 - 18:21

À partir du moment où elle le vit sourire, elle oublia où ils étaient, ne ce souciant plus qu’ils pouvaient être interrompus à tout moment, elle ne le voyait que lui, et plus rien d’autre. Son époux lui enleva sa culotte, puis très rapidement après son soutien-gorge. Elle se retrouva en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire, nue et couchée sur la moquette. Elle sentit les mains de Carlisle glissées sur ses jambes puis entre ses jambes avant de la chatouiller aux bons endroits, elle se mordit la lèvre inférieure pour, se retenir d’éclater de rire. Esmée frissonna quand son époux passa sa tête dans son cou puis l’embrassa avant de, finalement l’embrasser sur la bouche…

-Carlisle-« Evidemment, qu'on continue. Une idée pour la suite ? »

Esmée sentit son mari lui prendre ses poignets, puis les ramena par-dessus sa tête. Elle retint un gémissement sous les caresses et les baisers de Carlisle. Elle réalisa rapidement que son homme était encore habillé –beaucoup trop habillé à son goût, d’ailleurs- et qu’elle ne l’était plus. Elle essaya de réfléchir tant bien que mal et finit par faire basculer son époux en arrière pour l’embrasser.

Mais alors qu’elle l’embrassait, elle sentit une main mutine se faufiler pour se dégager, puis aller entre ses jambes. Elle ferma les yeux, pour savourer cette pression des plus agréables, se mordit la lèvre inférieure, puis lâcha un léger gémissement à peine audible pour une oreille humaine, mais suffisamment fort pour un vampire, enfin…


-Carlisle-« Capable d'aller plus loin ? »

Elle se mit à califourchon sur lui, puis lui enleva entièrement sa chemise,  tout en l’embrassant à nouveau, d’abord sur la bouche, puis sur le cou, sur le torse au fur et à mesure qu’elle le déshabillait. Puis elle se laissa tomber à côté de lui, pour pouvoir lui enlever son pantalon, avant de commencer à le caresser un peu partout, son torse, ses jambes, ses joues. Elle lui murmura pendant ce temps-là :

-« Tout à fait capable, mon chéri. »

Elle sourit à son mari, heureuse. Elle passa une main mutine dans le caleçon de son mari, comme pour le provoquer. Elle enleva après quelque temps sa main, puis lui ôta son caleçon, unique morceau de tissu qui lui restait, pour ensuite se mettre à nouveau à califourchon sur lui.

-« On est à égalité, maintenant. »

Elle lui fit un grand sourire, contente d’elle, heureuse de l’avoir, de le connaître et d’être sa femme et, tout simplement, d’être avec lui.  Elle l’embrassa longuement, essayant de lui démontrer tout son  amour par ce geste, puis passa une main entre les jambes de son homme, le caressant ensuite. Elle détacha ses lèvres de celle de Carlisle avant de lui murmurer :[i]

-« Je t’aime. »

[i]Elle l’aimait plus que tout, il n’y avait aucun doute à avoir là-dedans.  Elle avait oublié tout le reste, ne pensant qu’à son époux, cherchant un moyen de le provoquer davantage, elle l’embrassa, tout en le caressant sensuellement au niveau de son intimité, puis, de son autre main, profita des points sensibles de son époux, ne se lassant pas de le toucher, le caresser, l’embrasser.

Elle détacha ses lèvres de celles de son époux, puis se remit à califourchon sur lui tout en  remontant ses deux mains sur le visage de son époux,  une main sur chaque joue avant de l’embrasser à nouveau, à pleine bouche.


[HJ: Il est petit, mais... A toi (a)]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Visite surprise   Ven 7 Fév 2014 - 15:23

Esmée se remit sur lui, entreprenant de finir de le déshabiller. Il se laissa faire, savourant chaque minute qui passait. On aurait pu croire qu'après plus de cents ans de vie commune, il soit possible de se lasser, de ne rien éprouver de particulier, de ne plus avoir envie de jouer ainsi avec l'autre, d'être blasé de tout, etc. Mais c'était l'inverse qui se produisait. Les sens des membres de leur espèce étaient relativement développés, de ce côté-là, et lorsqu'ils commençaient une relation, il leur devenait difficile de s'arrêter. Et encore, Carlisle et Esmée restaient relativement soft, comparés à d'autres. Il se souvenait du jour où il avait dû se contraindre à mettre Emmett et Rosalie dehors, le temps qu'ils se calment un peu. Mais c'était ça ou devenir dingue à force d'entendre Edward et Esmée se plaindre du bruit. En même temps, entendre ça toute la journée...

Esmée - Tout à fait capable, mon chéri.

Elle glissa une main sur les endroits un peu plus sensibles dans l'anatomie masculine. Il retint un gémissement, se retenant de bouger, pour ne pas gâcher l'instant. Profiter du moment présent, c'était tout ce qu'il demandait actuellement. Ils étaient seuls, son bureau était fermé, aucun de leurs enfants n'était là, pas plus que de curieux, il n'avait aucun dossier urgent à traiter. Alors il fallait juste en profiter, même si leur position était tout sauf catholique. Elle lui ôta le dernier morceau de tissu qui lui restait, et il frémit longuement.

Esmée - On est à égalité, maintenant.

Ils se touchaient, s'embrassaient longuement, tendrement, ne pensant que l'un à l'autre. Cette petite aventure lui rappelait leur nuit de noces. Il s'était arrangé pour que Edward soit occupé plus loin puis avait entraîné Esmée dans une petite chambre. Enfin seuls, ils s'étaient donnés l'un à l'autre pour la première fois. Cela avait été une nuit magique.

Esmée - Je t’aime.

Il se sentit fondre, comme un glaçon resté trop longtemps au soleil. Ils continuèrent leurs petits jeux sensuels, durant il ne sut combien de temps. De toute façon, personne ne l'attendait, Esmée non plus. Il redécouvrit son corps comme s'il la voyait pour la toute première fois de son existence, allongé sur la moquette de son bureau, sa merveilleuse femme au-dessus de lui. Ils se caressaient et s'embrassaient mutuellement, les yeux fermés, se murmurant parfois des mots doux. Ils firent l'amour dans le jour qui commençait à décliner, avec le soleil caché par les rideaux couvrant les fenêtres de son bureau.

Même après l'amour, ils restèrent un moment dans les bras l'un de l'autre. Ils auraient pu s'endormir ici, comme un couple humain, mais ils se contentèrent de rester tranquilles, se serrant dans les bras, à regarder le soleil se coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite surprise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite surprise
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Nouvelle] - Visite surprise - G
» [Pernusch, Claudie] Une visite surprise
» rions un peu
» Visite surprise
» Visite guidée : fort de Château-Lambert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvel Horizon :: Archives et corbeille :: Archivage :: Rps du Monde-
Sauter vers: